Chronique, Lecture, Lecture saga

LECTURE :  » La Sélection 4. L’héritière » de Kiera CASS

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur la suite de la saga La Sélection avec le quatrième tome : La couronne de Kiera Cass.

 

Je conseille de lire ABSOLUMENT les trois premiers tomes de la saga La Sélection de Kiera Cass.

J’avais eu un coup de coeur pour ces trois tomes que j’ai eu envie de poursuivre cette histoire.

ATTENTION, cette chronique peut vous spoiler l’intrigue des trois premiers tomes de la saga La Sélection

Mise en page :

Auteur : Kiera CASS, américaine
Saga : La Sélection
Titre : 4. L’héritière
Nombre de tomes parus : 4/5
Edition : France Loisirs
Dates de l’édition : 2016
Nombre de pages : 412 pages
Prix : 17,90 €

Genre / Thèmes : Narratif, roman, science-fiction, dystopie, jeunesse/young-adult

Résumé de ce tome 4 :  Il y a vingt ans, America Singer est entrée dans la sélection et a gagné le cœur du prince Maxon. Maintenant le temps est venu pour la princesse Eadlyn de suivre les traces de ses parents en ayant sa propre sélection. Eadlyn ne s’attend pas à ce que sa sélection soit aussi belle que celle de ses parents. Mais, alors que la compétition commence, elle découvre que trouver son propre bonheur n’est peut-être pas aussi difficile qu’elle le croyait.
Dates de lecture : 20/03/17-23/03/17 (Bilan du mois de juillet 2017)

Mon avis : 

En 2015 et 2016, j’ai lu et adoré les trois tomes de la saga La Sélection

Les deux recueils de nouvelles de cette saga me tentaient beaucoup donc je les ai lu en 2017.  

J’aurais donc pu avoir terminé cette saga par ces 5 livres


Avant de lire ce tome 4, je ne voulais pas lire cette duologie finale car je considérais que le tome 3 terminé l’histoire. Mais j’ai un tel coup de coeur pour l’univers que je souhaitais poursuivre bien que j’appréhendais une déception. 

J’ai lu et entendu via les réseaux sociaux de nombreux avis de lecteurs déçus sur le personnage principale  et l’intrigue de cette duologie. 

Contre tout attente, j’ai ADORE la lecture de ce tome ! 

L’intrigue se déroule 20 ans après la première trilogie.

J’ai eu beaucoup de plaisir de retrouver les personnages principaux et secondaires de cette première partie : ils ont vieilli et évolué !J’ai eu un coup de coeur pour le personnage Eadlyn, la fille de Maxon le roi.

C’est une princesse dans toute sa splendeur et c’est ça que j’ai aimé. Elle est la fille aînée donc elle va être la nouvelle reine et elle assume son caractère « princesse ». Je trouve que Kiera Cass a assumé le caractère de son personnage et c’est une bouffé d’air frais dans la littérature young-adult. Je trouve que les auteurs créés des personnages « badass » ou « forts » mais ces personnages n’assument pas leurs faiblesses de caractère ou le fait que leurs missions sont trop durs pour eux. Ici, Eadlyn sait qu’elle a mauvais caractère et qu’elle est égoïste.

On a beaucoup de nouveaux personnages. J’ai le même problème que lors de la première trilogie : il manque un tableau de présentation des sélectionnés. Je me suis attachée à beaucoup de personnages de la famille royale et des sélectionnés. Je ne sais pas qui restera lors du 5e tome ! 

Kiera Cass a fait des choix dans son intrigue ! Elle a fait évolué certains personnages en les rendant plus vulnérable, des personnages ont des passions et d’autres tournent mal. Je ne m’y attendais pas et cela prouve qu’il faut lire ce quatrième tome. Je vous laisse également découvrir les autres péripéties abordés dans ce livre.

On a toujours peu d’éléments sur l’univers dystopique mais on reste dans un huis-clos dans le château et sous le point de vue de la famille royale. Cela justifie pourquoi on a peu d’éléments.

Une anecdote sur la famille royale française est un clin d’oeil à la nouvelle de Maxon dans Histoires secrètes 1.

La fin m’a donné envie à lire le 5e tome immédiatement grâce à son cliffhanger et le retournement de situation.

Je compte terminer par le dernier tome et je souhaite relire tous les tomes de cette saga. 

 
Je le conseille aux fans de la saga La Sélection !

 

Note : 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture, Lecture saga

LECTURE : « Là où j’irai » de Gayle FORMAN

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le tome 2 de la duologie Si je reste de Gayle FORMAN. 

Si je reste est un livre que je souhaitais lire depuis sa sortie en poche (en 2009). Le thème m’intriguait car je n’en avais encore jamais lu. Il a fait l’objet d’une adaptation cinématographique en 2014Je ne vous montrerez pas la bande annonce dans cet article, car je trouve qu’elle résume le livre : la visionner vous spoilerez. 

Le premier Si je reste a été déception, cependant je voulais avoir des réponses sur le choix de Mia donc j’ai voulu lire ce deuxième et dernier tome. 

Mise en page :

Auteur : Gayle FORMAN, américaine
Saga : Si je reste
Titre : Là où j’irai
Date de l’édition : 2011
Ebook
Dates de lecture : 02 – 25 juin 2017 (Bilan lecture du mois de juin 2017)
Genre / Thèmes : Narratif, contemporain, young-adult/jeunesse

Résumé du premier tome : Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis… Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

Mon avis : 

Le premier tome a été une déception. Je me suis donc imposée la lecture du tome 2 dans ma pile à lire mensuelle du mois de juin 2017


J’ai lu ce roman en format ebook.Dans ce deuxième tome, nous sommes sur le point de vue d’Adam. Adam est le petit ami musicien de Mia que l’on rencontre dans le premier tome. Nous sommes 3 ans après les faits du tome 1. 


Contrairement au tome 1, on est sur une structure plus classique. Mais l’histoire se déroule sur un temps chronologique court et il y a de nombreux flash-backs.

J’ai préféré la plume de Gayle Forman sous le point de vue d’Adam. 

Avec le personnage d’Adam, on a tous les clichés de la rock-star. On suit Adam trois ans après l’accident de Mia. Le personnage a 19 ans mais il a encore des réactions d’adolescents.

Je ne souhaite pas aborder l’intrigue de ce deuxième tome car cela spoilerait ! 

Je concluerai cette chronique en précisant que j’ai eu les réponses au tome 1.

Cependant Gayle Forman ne parle pas de la projection de Mia dans le tome 1 : elle n’explique pas ce phénomène. 

Le point négatif de ce roman est la psychologie des personnages : j’ai trouvé les réactions des personnages trop adolescentes. 

Malgré des points positifs dans ce deuxième tome, ce roman a été une déception.

 
DECEPTION  : lecture mitigée! 

 

Note : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture

LECTURE : « Orgueil et préjugés et zombies » de Seth GRAHAME-SMITH

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur Orgueil et préjugés et zombies de Seth GRAHAME-SMITH.

J’ai acheté ce livre à sa sortie suite à ma lecture de l’oeuvre originale de Jane Austen (Orgueil et Préjugés) en 2009. Je souhaitais découvrir cette réécriture en 2010 cependant cette lecture a été souvent l’objet d’abandons.

Ce livre a été adapté au cinéma en 2016 ! Je ne l’ai pas vu. 

 

Mise en page : 
Auteurs : Jane AUSTEN, anglaise
et Seth GRAHAME-SMITH
Titre : Orgueil et préjugés et zombies
Nombre de tomes parus : 1/1
Edition : Flammarion
Date de l’édition : 2009
Nombre de pages : 317 pages
Prix : 16 €
 

Auteur : Jane Austen  est une autrice anglaise vivant entre 1775 et 1817. Elle a écrit l’oeuvre Orgueil et Préjugés. Ce roman est considéré comme une oeuvre classique de la littérature classique. Il a été de nombreuses fois adapté. 

Seth Grahame-Smith  est un scénariste, écrivain et producteur américain. 

Genre / Thèmes : Narratif, roman, classique réécrit, fantasy, horreur. 

Résumé :  Pour la famille Bennet, qui compte cinq filles à marier, l’arrivée de deux jeunes et riches célibataires dans le voisinage est une aubaine : enfin, des coeurs à prendre, et des bras supplémentaires pour repousser les zombies qui prolifèrent dans la région ! Mais le sombre Mr Darcy saura-t-il vaincre le mépris d’Elizabeth, et son ardeur au combat ? Les innommables auront-ils raison de l’entraînement des demoiselles Bennet ? Les soeurs de Mr Bingley parviendront-elles à le dissuader de déclarer ses sentiments à Jane ? Surtout, le chef-d’oeuvre de Jane Austen peut-il survivre à une attaque de morts-vivants ?.
Dates de lecture : 2010-09/05/17 (Bilan du challenge du mois de la Fantasy 2017)
Il est également sorti en format poche chez Pocket.
Mon avis : 
Ce livre a été pendant près de 7 ans l’objet de « lecture, abandon et reprise ».

Je suis heureuse et soulagée de l’avoir terminé !Quand j’ai acheté ce livre en 2009, je venais de terminer l’oeuvre originale de Jane Austen : Orgueil et Préjugés. Cet oeuvre est un classique de la littérature anglaise. J’ai beaucoup aimé ce livre (un petit coup de coeur) : la plume piquante de Jane Austen, la critique sur la société anglaise, le mélange de sentiments entre les différents personnages et certains passages en particulier.

Suite à la lecture de l’oeuvre originale, j’étais intriguée par cette « réécriture » moderne de ce classique. J’aime beaucoup les couvertures, cela rend l’objet-livre plus agréable.

Cependant, ce fut une GROSSE DÉCEPTION car le texte original a été conservé malgré les scènes de zombies. Justement, les scènes de zombies sont insérées dans le texte et cela rend le récit dans un premier temps bancal. D’où le fait que j’emploie des guillemets sur le mot réécriture pour ce livre.

On retrouve tous les « grands passages » de l’intrigue originale avec ou non la présence des zombies.

On n’a pas d’explication sur le phénomène zombie cependant, j’ai trouvé que l’intrigue zombie s’améliorait au fur et à mesure du roman. J’ai aimé en particulier les passages de réécritures autour des personnages de Charlotte et Wickham. 


J’ai aimé surtout l’intention de l’auteur de rendre les filles Bennett comme personnages badass et démontrer que les femmes de cette époque sont aussi importantes que les hommes. 

Je pense que ce livre était plutôt fait pour le prétexte d’un film. Je dis cela car l’auteur Seth Grahame-Smith est aussi scénariste et il y a eu une adaptation cinématographique en 2016. Je vous conseille donc de regarder le film plutôt que de lire ce livre.

Mais surtout, si vous voulez lire l’oeuvre originale de Jane Austen, je ne conseille pas de commencer par Orgueil et Préjugés et zombies car cela vous gâcherait certainement l’intrigue originale. 


Je souhaiterais voir l’adaptation cinématographique pour faire une comparaison et peut-être mieux apprécier cette histoire. 

 
Je conseille de regarder le film plutôt que de lire le livre !

Je recommande l’oeuvre originale de Jane Austen ! 

 

Note : 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.
Chronique, Lecture saga

LECTURE : « The Book of Ivy » d’Amy ENGEL (2 vol.)

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur les deux tomes de la saga The Book of Ivy d’Amy ENGEL.  

Je ne comptais pas vous présenter les deux tomes dans une même chronique mais c’est impossible car le tome 2 est une suite directe du premier tome. 

 

Mise en page : 
Auteur : Amy ENGEL
Saga : The Book of Ivy
Titres : The Book of Ivy et The Revolution of Ivy
Date de l’édition : 2015
Edition : Lumen / PKJ
Nombre de pages : 516 p. 

Dates de lecture du tome 1 : 10 octobre – 30 novembre 2016 (Bilan lecture de novembre 2016)

Dates de lecture du tome 2 : 04 mai – 06 mai 2017 (Bilan lecture de mai 2017)

Genre / Thèmes : Narratif, roman, jeunesse, science-fiction, dystopie

Résumé du tome 1 : « Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu. Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.
« 
 

J’ai lu ces deux tomes en format ebook. 

Les deux couvertures sont magnifiques ! 

Cette saga est récemment sortie en format poche sous PKJ et a été à l’origine édité chez Lumen en grand format. 

Mon avis sur la saga :  

Cette duologie a fait un gros buzz lors de sa sortie en 2015. On le comparait à la saga La Sélection de Kiera Cass car il s’agit d’une dystopie romance young-adult. 

Lors de sa sortie, j’étais en train de lire le premier tome de la saga La Sélection dont vous savez maintenant que les trois premiers tomes sont un coup de coeur. Donc je n’avais pas envie de comparer ces deux sagas.

Je tiens à souligner que ces deux couvertures française sont très belles bien que j’ai lu ces deux livres en format numérique.

J’attendu la fin de l’année 2016 pour me lancer dans cette nouvelle saga dystopique. J’ai été vivement encouragée grâce à la blogueuse NoPlaceNowhere

Bien que j’ai aimé ma lecture du tome 1, j’ai attendu le mois de mai 2017 pour terminer cette saga. C’est une chose que je regrette car c’était une super lecture et le tome 2 est une suite directe du tome 1. 

Je ne comptais pas vous donner mon avis sur les deux tomes mais je constate qu’il m’est impossible de parler du tome 1 sans vous mentionner mon avis sur le tome 2. Je ne peux dissocier mon avis sur les deux tomes.

Dans cette saga, nous sommes sous le point de vue du personnage principal féminin Ivy.

Dès le début du tome 1, on assiste à son mariage et on est projeté dans cette société dystopique (future à la nôtre) où le mariage est imposé à l’âge de 16 ans pour unir des personnes venant de deux camps d’une même ville d’après des critères d’entente évalués par un jury. 

On apprend au compte goutte le système de cette nouvelle société et on est limité à la ville où vivent les héros. On sait que l’on est aux Etats-Unis (ancien USA) et qu’il s’est passé des choses graves d’un point de vue politique et environnemental pour aboutir à cette nouvelle société. 

Le résumé précise très bien qu’Ivy est mariée de force à Bishop, ce sont les deux enfants de clans ennemis ! C’est une sorte de Roméo et Juliette revisité. Bien que l’on sait que c’est une romance, elle arrive petit à petit. Ce sont des aspects qui m’ont beaucoup plu. 
Le tome 1 n’a pas été un coup de coeur immédiat car il est difficile d’être dans la peau d’Ivy. Le résumé nous dépeint un personnage déterminé à tuer son jeune époux pour une cause familiale, cependant en réalité elle est toujours en questionnement, elle ne sait pas comment se comporter …
Malgré cet aspect négatif dans la majorité du tome 1, sa personnalité se transforme progressivement à la fin du tome 1 et cela se poursuit tout au long du tome 2. 

 

Le personnage d’Ivy n’est pas une fille « badass » et cela fait du bien ! On peut comprendre ses doutes, ses peurs … sur l’ensemble des deux tomes.

Le second personnage principal est Bishop. On s’est très peu de chose sur lui car il dit peu de chose mais il agit en douceur et avec conviction. On ne peut donc que l’aimer et je peux comprendre l’engouement autour de ce personnage des blogueurs et booktubeurs. 

On a beaucoup de personnages secondaires qui gravitent autour du couple et que l’on retrouve dans les deux tomes. On en apprécie certains et on en déteste d’autres. 


Les deux tomes ont le même schéma : dans un premier temps, le rythme est un peu lent et on découvre l’univers ET dans un second temps, ça se précipite et on a des fins très brutales. 

L’avant dernier chapitre du tome 1 se termine sur un cliffhanger. Lors de ma lecture du tome 1, j’ai pensé que le dernier chapitre n’était pas pertinent cependant avec la lecture du tome 2, je comprends pourquoi Amy Engel l’a inséré dans ce premier tome. 


Cette saga nous fait réfléchir sur beaucoup de thèmes : notre surconsommation et ses conséquences, le mariage, le système de gouvernement, la confiance, la famille …

En lisant cette avis, vous vous rendez compte que cette saga m’a véritablement transporté.

J’ai ce sentiment grâce à la lecture du tome 2. Les reviews d’autres blogueurs préférait le tome 1 au tome 2. Pour moi, le tome 2 apporte une intrigue différente des dystopies de ce même type. C’est une lecture qui devient addictive.

J’ai lu cette saga en ebook mais je pense acquérir les deux tomes en format papier pour pouvoir les relire ! 


Je conseille cette saga pour découvrir ce sous-genre. Cependant si vous comptez lire La Sélection de Kiera Cass, je vous conseillerai de lire d’abord les trois tomes de La Sélection et de lire par la suite The Book of Ivy ou alors lire uniquement The Book of Ivy.  

Une duologie coup de coeur ! Il faut lire les deux tomes à la suite !

Je le conseille pour découvrir le genre science-fiction dystopique !
Note sur la saga : 
 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Mon avis date de 2017 et il a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies.
Chronique, Lecture, Lecture saga

LECTURE : « Cinquante nuances de Grey » 1 et 4 d’E.L. JAMES

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le premier tome de la saga Fifty Shades d’E.L. JAMES. Je souhaite vous commenter les tomes 1 et 4 dans un même article car il raconte la même histoire selon le point de vue d’Ana et celui de Christian. 

 

Je voulais découvrir cette saga grâce (ou à cause) au phénomène populaire que sa parution a engendré. Cette saga est d’ailleurs devenue un pilier du genre.

Je n’avais jamais lu de romance érotique. 

Mise en page des tomes : 
 
Tous les tomes de la sagas sont également sortis en format poche. Je lis les grands formats.  
Les dimensions du tome 1 sont 20 cm de haut et 13 cm de large. Les dimensions du tome 4 sont 20 cm de haut et 12 cm de large.  Les couvertures ont une texture douce, veloutée et elles sont mates (attention aux traces de doigts ou aux marques).  

 

La mise en page est originale car on a une distinction des pensées, des sms, des documents, des mails.

Le tome 1 est découpé en chapitre. Le tome 4 retrace les journées vécues par Christian Grey. 


Auteur : E.L. James est une ancienne productrice de télévision anglaise. Elle est désormais considérée comme l’écrivain à succès de Cinquante nuances de Grey / Fifty Shades.

Saga :

Fifty Shades
1. Cinquante nuances de Grey
2. Cinquante nuances plus sombres
3. Cinquante nuances plus claires
4. Grey

Edition de publication : JC Lattès / France Loisirs

Genre / Thèmes : Narratif, roman, romance érotique. 

Résumé du tome 1 :  Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…
Il y a une adaptation cinématographique de ce premier tome (n’incluant pas les pensées de Grey) :
Mon avis sur ces deux tomes : 

Après un premier abandon du tome 1, je fus ravie d’être arrivée à le terminer. J’ai repris cette lecture car le film m’avait suffisamment plu pour me dire que je devais lire l’ensemble de la saga.Nous sommes bien dans un roman érotique où il y a des scènes de sexes décrites explicitement et quelques scènes relatives aux pratiques sado-masochistes. 

Je n’avais jamais lu un livre de ce genre. De plus à cause de tout ce qui se disait, j’étais partie avec des aprioris sur ce premier tome. D’ailleurs, ces aprioris ont eu raison de ma première lecture car je l’ai abandonné au bout de 106 pages (au moment où ça devait « intéressant »).

Le film m’a permis de me faire ma première impression sur ce tome : Ana est une jeune femme inexpérimentée qui s’aventure auprès d’un homme ne souhaitant s’engager et Christian est un homme avec beaucoup de charisme et de contrôle mais il cache de lourds secrets ce qui l’empêche d' »aimer ».

Certaines scènes érotiques ont été filmé mais elles sont « enjolivées » car c’est un film destiné à un large public adulte.

Suite à la lecture du tome 1, je me suis rendue compte que le héros de cette saga est le personnage de Christian Grey. Bien que nous sommes sous le point de vue d’Ana, l’histoire débute véritablement avec sa rencontre avec Monsieur Grey et à partir de la proposition du « fameux » contrat dominant-soumise. D’ailleurs, c’est une très bonne idée d’avoir écrit le tome 1 du point de vue de Grey (d’où le titre Grey).

Je n’ai pas aimé le personnage d’Ana car elle est décrite comme une fille sans expérience avec les hommes (du simple baiser aux premiers ébats). Nous sommes sous son point de vue donc on a toutes ses réflexions. Un élément auquel je n’ai pas accroché est le dédoublement de sa personnalité car on distingue trois Ana : la Ana qui vit les moments, sa « bonne conscience » et sa dite « déesse intérieure » (qui est la personnification de ses désirs sexuels). Cette dissociation frisait parfois le ridicule !

Ana est également dépeinte comme une fille un peu « empotée » mais elle arrive à séduire « facilement » le mania du contrôle Christian Grey.

Dans ce premier tome, on apprend peu de choses sur la personnalité de Christian Grey. Ceci le rend énigmatique et c’est cela qui nous pousse à poursuivre la lecture. Ce tome 4 nous en apprend beaucoup plus sur sa personnalité, ses pensées, ses réactions et ses actions. Pour n’en révéler qu’un peu, c’est une personne sûre de lui ayant contrôle sur tous mais ses certitudes envers les femmes sont bouleversées avec sa relation avec Ana Steele. 

J’ai beaucoup aimé lire le tome 1 et 4 à la suitecar on a les mêmes scènes vues d’après deux personnalités radicalement opposées. D’ailleurs, Christian a un vocabulaire plus abrupte qu’Ana. Je n’ai pas été lassée par la redondance de certaines scènes. C’est ça, la plus value de ce tome 4.

Le premier tome comporte quelques longueurs et de « je veux, je veux pas … ». Ceci ne m’a guère plu dans ma lecture et ne m’a pas permis d’apprécier le personnage d’Ana.

Certains éléments n’ont pas été assez développé comme la justification du titre (Cinquante nuances) ou au contraire trop développé comme la déesse intérieure d’Ana.

En revanche, j’ai beaucoup apprécié lire la copie du contrat et des échanges de mails … dans une typographie différente. Cela a rendu la lecture plus « attrayante ».

Le tome 4 débute très vite sur la rencontre de Christian et Ana.

La fin de ce premier tome est très abrupte ! Cependant, elle donne envie de lire le deuxième pour savoir comment Christian et Ana vont se retrouver. Ceci est un argument pour dire que cette lecture est addictive. Cette fin abrupte est contrebalancée par cette fin dans le tome 4.

Ce quatrième tome a rattrapé l’histoire du tome 1. Cela me pousse à donner une chance à cette saga et à ce genre.

La lecture successive du tome 1 et 4 m’a permis de me faire un avis global des scènes vécues par les deux protagonistes. 

Selon moi, vous pouvez lire après le tome 1 directement le tome 4. Je vous le conseille d’ailleurs fortement car vous vous souviendrez des scènes vécues par les deux points de vue. Il est évident que l’on ne peut pas lire le tome 4 sans avoir lu le tome 1.

Avis sur le tome 1 : Ma première romance érotique !  (Bilan lecture de juillet 2016)
J’avais commencé à lire ce tome 1 à cause du « phénomène Fifty Shades » mais je l’avais abandonné. Le film m’a donné envie de reprendre cette lecture. Ce fut une bonne lecture. J’ai détesté le personnage d’Ana : elle est dépeinte comme naïve et elle est trop indécise ! Le mystère autour de Christian  et ses réactions ont rendu cette lecture addictive.
Avis sur le tome 2 :  Tome 1 sous le point de vue de Christian  !  (Bilan lecture d’octobre 2016)
Suite à ma lecture du premier tome, je voulais tout de suite me plonger dans ce tome car c’est le même sous le point de vue de Christian. Ce fut une très bonne idée car j’avais toutes les scènes en tête sous les deux points de vue donc j’ai pu comparer. On apprend des choses qui serviront pour le tome 2. On va un peu plus loin que le tome 1. 
Note du tome 1 : 3/5
Note du tome 4 : 4/5 
Note sur ces deux tomes :
 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Mon avis date de 2016 et il a été rédigé dans un premier temps sur Blogger Athéna’s hobbies. Il n’a pas changé en 2017 !
Chronique, Lecture

LECTURE : « A comme aujourd’hui » de David LEVITHAN

Bonjour les passionnés de lecture,
Je vous présente mon avis sur ma lecture ebook d’A comme aujourd’hui de David LEVITHAN. 

Auteur : David LEVITHAN (Américain)
Titre : A comme aujourd’hui 
Date de l’édition : 2012
Edition : Gallimard Jeunesse
Ebook 
 
Auteur : David Levithan est un écrivain et éditeur américain. Il écrit des romances young-adult.

Dates de lecture : 04 mai – 12 mai  2016 (Bilan lecture du mois de mai 2016)Genre / Thèmes : Narratif, roman / Jeunesse, romance 

Résumé : Chaque jour un nouveau corps. Chaque jour une vie différente. Chaque jour amoureux de la même fille. Il ne peut jamais prévoir où ou qui il sera. A s’y est maintenant habitué et a même établi certaines règles de conduite : ne jamais s’attacher. Faire en sorte de ne pas se faire remarquer. Ne pas s’impliquer. Tout suit son cours jusqu’au matin où A se réveille dans le corps de Justin et rencontre sa copine, Rhiannon. A partir de ce moment, A balayent les règles qui gouvernent sa vie. Parce qu’il a maintenant trouvé quelqu’un avec qui il veut passer sa vie. Du matin au soir, jour après jour.A comme aujourd’hui fait partie d’une saga éponyme. Cette saga est composée d’un préquel non traduit en français (nommé Six Earlier Day) et d’un tome compagnon Aujourd’hui est un autre jour récemment publié en grand format par Gallimard jeunesse. 

Je ne parlerai pas de ces deux autres car je ne les ai pas lu et je ne compte pas les lire. 

Mon avis : 

J’ai découvert ce livre grâce à la Booktubeuse Fairy Neverland. Elle parlait d’un véritable coup de coeur livresque. Ces impressions m’ont donné envie de découvrir ce roman.

L’histoire est TRÈS TRÈS ORIGINALE ! Il s’agit de A qui change de corps tous les jours. Il n’a jamais eu son propre corps, donc il ne se définit pas comme fille ou garçon. On s’attache à la personnalité de A et des corps qu’A investit.

Dès le début du livre, A fait LA rencontre qui va changer ses habitudes. A va bouleverser ses journées ainsi que celle de ses corps pour la retrouver.

La question centrale que pose l’auteur : est-ce une bénédiction ou une malédiction de changer de corps tous les jours ?

La mise en page est originale car il n’y a pas de chapitre mais on suit les événements à travers les journées vécues par le héros. On ne commence pas à la naissance de notre héros. Les journées/chapitres sont de différentes longueurs.

J’ai beaucoup aimé découvrir les vies vécues par A sous forme de journées ou de rappels décrits par A.

On a véritablement des histoires dans l’histoire de ce livre. Je vous les laisse découvrir … 

J’ai tout aimé : le début, le milieu et la fin surtout ! Il se dévore car on veut lire les journées vécues par A. J’ai beaucoup aimé la fin ! Donc je ne pense par lire les autres romans de cette saga car ce livre se suffit.

C’est un roman classé en jeunesse/young-adult car le personnage principal doit avoir environ 16 ans. Cependant le style et l’histoire peuvent être lu par des adultes car on ne peut qu’être touché par l’existence de A.

Le style de David Levithan est fluide et poétique.

David Levithan nous offre une palette de personnages et des histoires de vie différentes ! C’est un aspect très intéressant du livre car on peut s’attacher à un personnage mais cela ne dure qu’une journée.

L’auteur aborde plusieurs thèmes de l’adolescence avec maturité mais surtout l’apparence et l’amour selon le sexe.

Pour moi, c’est une pépite ! Je suis heureuse d’avoir vu autant d’avis positif qui m’on donné envie de le lire. Je vous le conseille (c’est même une obligation de le lire) ! Je le relirai !

Je répète c’est un ÉNORME COUP DE COEUR ! Je l’ai lu en ebook donc je souhaiterai acheter le livre papier pour le relire et orner ma bibliothèque de cette très belle histoire. 

Note : 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode 
Mon avis date de 2016 et il a été rédigé dans un premier temps sur Blogger Athéna’s hobbies. Il n’a pas changé en 2017 !
Chronique, Lecture, Lecture saga

LECTURE : « La Sélection » de Kiera CASS (3 vol.)

Bonjour les passionnés de lecture,
Je vous présente mon avis sur les trois premiers tomes de la saga La Sélection de Kiera CASS. 
                             

J’ai découvert cette saga grâce aux nombreux avis sur Booktube et la blogosphère. Les couvertures magnifiques m’ont également convaincu à lire le premier tome.  Dans cet article, je vous présente les trois premiers tomes de la saga. La saga est composée d’une première trilogie, puis de deux tomes hors-séries (ce sont des nouvelles de personnages de la trilogie) et la saga se conclut sur une duologie.
Mise en page : 
Les couvertures sont très très belles sur toutes les faces du livre. 

La mise en page est très agréable : les pages sont épaisses, les caractères sont plutôt gros et les marges sont moyennes. 


Auteur : Kiera Cass est une auteure américaine de romans jeunesses et young-adults. 

Saga :

La Sélection
1. La Sélection
2. L’élite 
3. L’élue

Editions de publication : Robert Laffont / R

Genre / Thèmes : Narratif, roman / Romance, dystopie, young-adult

Résumé de la saga : Dans l’Amérique du futur, une monarchie a été mis en place avec un système de castes. Le prince a l’âge de se marier donc on organise pour cela la Sélection. La Sélection consiste à piocher 35 noms de jeunes filles dans les castes du royaume et on suit cela sous forme de télé-réalité. Elles sont envoyées au château pour séduire le prince Maxon. De la caste 6, America Singer s’inscrit à la Sélection pour faire plaisir à sa famille alors qu’elle est amoureuse d’Aspen de la caste 7.  
Mon avis sur la saga :
Ce sont de très jolis livres : je vous invite à me dire quelle est votre couverture préférée car je ne sais pas laquelle choisir !
Cette saga a été beaucoup présentée sur les blogs et les chaînes Youtube. En plus des très belles couvertures, cette saga est présentée comme une dystopie et un bachelor princier. 
Cette saga se déroule dans un contexte « futuriste » car l’histoire se passe dans un pays installé dans les anciens Etats-Unis vaincus par la Chine, le monde est gouverné par différentes monarchies. Dans les monarchies, la population est divisée en castes dont le roi fait partie de la caste 1 et les plus pauvres sont de la caste 7. 
Hormis le contexte géo-politique, on ne peut pas vraiment parler de dystopie pour cette saga. 
La romance est la trame principale de cette saga ! 
Le livre est écrit à la première personne car on est dans la peau d’America Singer. Elle fait partie d’une caste pauvre. On apprend l’histoire de cette monarchie à travers ses propres connaissances. Le fait d’être dans la peau d’America nous demande d’au moins apprécier son personnage cependant je n’ai pas aimé son caractère. J’ai préféré la personnalité des autres personnages. Mon personnage préféré est Maxon. J’ai aimé le découvrir au fur et à mesure de ma lecture. 
Le livre est présenté comme une téléréalité dans laquelle un prince choisit sa future épouse. Ce résumé est l’histoire du livre mais le côté téléréalité est très peu perçu par le lecteur car on est sous le point de vue d’une des prétendantes et non pas d’un téléspecteur ou de la régie. 
J’ai beaucoup aimé le rythme des tomes 1 et 3. J’ai trouvé que le tome 2 cassait le rythme de cette saga mais on ne peut pas ne pas le lire. 
La fin de chaque tome offre son lot de révélations, ce qui pousse le lecteur à lire la suite ! D’ailleurs, je compte relire cette saga pour voir les détails qui m’ont échappé lors de ma première lecture. 
Dans cette saga romance, il y a un triangle amoureux. J’aime les triangles amoureux et je fais souvent mon choix entre les différents prétendants. Cependant, le personnage d’America joue à la girouette alors qu’elle est décrite comme une femme forte et indépendante dans ses choix. On se perd dans les moments de questionnement de sa vie sentimentale. 
Malgré quelques défauts (relevés pour ma part), le tome 2 ouvre sur un autre aspect de l’histoire qui a toute son importance dans le tome 3. 
J’ai trouvé que le rythme, le style et l’intrigue ont rendu ma lecture fluide et je n’avais qu’une envie, c’était de poursuivre ma lecture ou de recommencer la saga. J’ai passé de très bons moments de lecture. Je peux dire que cette saga est addictive.
Avis sur le tome 1 : Coup de coeur ! (Bilan lecture d’octobre 2015)
C’est un coup de coeur car j’ai été plongée immédiatement dans l’univers. On vend ce livre avec le thème de la télé-réalité et de la romance. Cependant, on est dans le point de vue d’America donc on a peu de références sur la télé-réalité. On veut en connaître plus sur ce monde futuriste. Le travail principal du lecteur est de choisir entre Aspen et Maxon. Personnellement, j’avais fait mon choix. J’ai très vite acheté le tome 2 pour le lire à la suite car la fin du tome 1 annonce d’autres intrigues.
Avis sur le tome 2 : Bon deuxième tome (Bilan lecture de décembre 2015)
C’est un très bonne lecture mais j’ai préféré le premier tome ! La lecture du tome 1 a été un coup de coeur, d’où la petite déception. Il y a eu des longueurs alors que la fin du premier tome présageait une accélération des évènements. Cependant il fallait peut-être si attendre car c’est un tome de transition. Il y a de nouveaux rebondissements car on en apprend plus sur la monarchie et les rebellions. Mais on reste sur le questionnement amoureux d’America.
Avis sur le tome 3 : Très bon troisième tome : de nouveaux un coup de coeur ! (Bilan lecture de juin 2016)
J’ai mis plus de temps à commencer ce livre bien qu’il était très vite présent dans ma bibliothèque, car je ne voulais pas « terminer » cette saga. J’avais également peur de retrouver ce que je n’avais pas aimé dans le tome 2. Ce troisième tome termine parfaitement bien la saga ! En plus de la romance, il y a de l’action ! La première partie m’a fait penser au tome 2 mais ensuite le rythme s’accélère pour un très bon final !
 
J’ai donc adoré cette saga !  
Je la conseille à tous ceux qui veulent la découvrir. En revanche, ceux qui cherchent une dystopie comme Hunger Games de Suzanne Collins, cette saga n’est pas faite pour vous. 
 
Je réfléchis à lire les tomes bonus de cette saga : Histoires secrètes. Ils semblent qu’ils nous donnent plus d’informations sur les personnages suivants : Aspen, Maxon, Kimberly, Marlee. En 2017, je les ai lu et aimé ! 
Note sur les trois tomes : 
 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode

Mon avis date de 2017 et il a été rédigé dans un premier temps sur Blogger Athéna’s hobbies. Il n’a pas changé !

Bilan lecture, Chronique

BILAN LECTURE du mois de juillet 2016

Bonjour les passionnés de lectures,

Le bilan de mois de juillet comprend 13 lectures :

  • 1 bande-dessinée, 
  • 3 ebooks,  
  • 3 romans, 
  • 2 pièces de théâtre, 
  • 1 manga, 
  • 3 relectures.

C’est un record encore une fois ! Je vous les présente dans l’ordre dans lequel je les ai terminés. 

K. KANATA, Chi, une vie de chat 8 (2012). 
Auteur : Konami KANATA, japonaise
Saga/Titre : Chi, une vie de chat
Tome : 8/12
Date de publication : 2012
Nombre de pages : 152 pages
Edition : France Loisirs
Résumé du premier tome : Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d’un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça : découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d’appartement… la vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l’est encore plus ! Miaaaa…
Format lu : Manga 
Date de lecture : 05/07/16
Mon avis rapide : La suite de ce manga est bien, c’est toujours aussi mignon ! 
Note : 4/5 (J’ai beaucoup aimé)
Liens : FacebookLivraddict

D. AH-KOON, R. COLLIN, Les Minions 1 (2015).
Auteurs : Didier AH-KOON pour le dessin, français
et Renaud COLLIN pour le scénario, français
Saga : Les Minions
Titre : Banana !
Tome : 1/2
Date de publication : 2015
Nombre de pages : 48 pages
Edition : Dupuis 
Résumé : Ces petits personnages jaunes sont devenus un véritable phénomène, avec leurs codes, leurs habitudes, leurs running gags, et leur goût inconsidéré pour les bananes. Un album muet à l’humour très visuel pour faire la connaissance des Minions, de leurs manies et de leur mode de vie dans leur vaisseau et dans leur labo, lieu des expérimentations les plus farfelues.
Format lu : Livre, BD
Dates de lecture :07/07/16
Mon avis rapide Une BD à l’humour minion ! 
Si vous êtes fan des minions de Moi, moche et Méchant, je vous conseille cette BD grâce à l’offre à 3,90€ ! Le graphisme est différent de celui du dessin animé mais il correspond à l’univers. On voit que les Minions ! J’aurai grand plaisir de la relire plusieurs fois.  
Note : 5/5 (J’ai adoré) 
Liens : FacebookLivraddict
S. KING, Le coeur entre les pages (2015). 
Auteur : Shelly KING, américaine
Titre : The moment of everythingLe coeur entre les pages
Tome : 1/1
Date de publication : 2015
Ebook
Edition : Préludes
Résumé : Maggie, 34 ans, vient d’être licenciée de la start-up branchée de la Silicon Valley où elle travaillait. Que faire sinon traîner au Dragonfly, la pittoresque librairie de livres d’occasion ? Lassé de la voir végéter, Dizzy, son meilleur ami, lui propose de participer à un club de lecture. Au programme : L’Amant de Lady Chatterley. Dans l’édition ancienne qu’elle déniche, Maggie découvre une mystérieuse correspondance amoureuse… Cette découverte va bouleverser la vie de la jeune femme et celle de la petite librairie menacée de fermeture par la concurrence. Le tout sous les yeux espiègles de Grendel, le chat qui a élu domicile parmi les rayonnages.
Format lu : Ebook 
Dates de lecture : 30/06/16-07/07/16
Mon avis rapide : Coup de coeur ! 
J’ai lu cet ebook grâce à un partenariat avec Préludes via Netgalley. Je l’ai également lu dans le cadre de mon challenge « 3 mois / 3 livres » #2. Ce fut un BIG COUP DE COEUR ! Je le conseille pour les geeks amoureux des livres ou les livraddict geek !  
Note : 5/5 (Coup de coeur !)
Liens : FacebookLivraddict
J. CLÉMENT, L’urgence culturelle (2016). 
Auteur : Jérôme CLÉMENT, français
Titre : L’urgence culturelle
Tome : 1/1
Date de publication : 2016
Ebook
Edition : Grasset
Résumé : « Lorsqu’il entend le mot culture, le tyran sort son revolver… Le démocrate sort désormais sa calculette, lorsqu’il ne se détourne pas pour bailler. La France est une nation de culture. C’est ainsi qu’elle a rayonné durant des siècles de par le monde. Nous étions fiers de notre politique culturelle : qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Ecrasée par les logiques de l’économie et de la finance, la culture ne doit pas être une variable d’ajustement. Elle n’a jamais été aussi vitale, aussi vivante, aussi cruciale. Elle seule cimente notre sentiment d’appartenance à une communauté humaine, déjoue la violence des replis identitaires, donne un sens à nos valeurs et à notre civilisation. Elle est en danger. Nous devons réagir. Il y a urgence.»
Format lu : Ebook 
Dates de lecture : 08/07/16-13/07/16
Mon avis rapide : Bonne lecture pour connaître la politique culturelle française ! 
J’ai lu cet ebook grâce à un partenariat avec Grasset via Netgalley. Ce livre est adressé à un public spécifique : selon moi, ceux qui travaillent dans le domaine culturel, ceux qui passent les concours de la fonction publique, ceux qui veulent connaître la politique culturelle française. On a le point de vue de l’auteur et son vécu. On voit tous les domaines culturels : cinéma, art, livre, musique … à travers des problématiques spécifiques et dans les contextes politiques et historiques de la France. 
Note : 3/5 (J’ai aimé)
Liens : FacebookLivraddict
T. BURTON, La triste fin du petit Enfant Huître et autres histoires (2008). 
Auteur : Tim BURTON, américain
Titre :
La triste fin du petit Enfant Huître et autres histoires
Tome : 1/1
Date de publication : 1999
Ebook
Edition : 10/18
Prix : 10,20€ (en format papier)
Résumé :Fidèle à son univers d’une inventivité si particulière, mêlant cruauté et tendresse, macabre et poésie, Tim Burton donne le jour à une étonnante famille d’enfants solitaires, étranges et différents, exclus de tous et proches de nous, qui ne tarderont pas à nous horrifier et à nous attendrir, à nous émouvoir et à nous faire rire. Un livre pour les adultes et pour l’enfant qui est en nous.
Format lu : Ebook 
Dates de lecture : 14/07/16
Mon avis rapide : Univers de Tim Burton ! 
J’ai lu ces histoires en format ebook, cependant je conseille de le lire en format papier. Les histoires sont courtes et illustrées. On a le texte original (anglais) et la traduction française du texte. Dans les films, l’univers de Tim Burton est poétique. Dans ce livre, Tim Burton narre ces histoires à la façon d’un poème. Je le conseille pour tous les fans de l’univers de Tim Burton. Si j’ai l’occasion, je me le procurerai au format papier ! En format papier, c’est un coup de coeur ! 
Note : 4/5 (J’ai beaucoup aimé)
Liens : FacebookLivraddict
E.L. JAMES, Fifty shades 1 (2011). 
Auteur : E.L. JAMES, anglaise
Saga : Fifty shades
Titre : Cinquante nuances de Grey
Tome : 1/4
Date de publication : 2011
Nombre de pages : 551 pages
Edition : JC Lattès
Résumé : Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête. Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble. Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…
Format lu : Livre, grand format   
Dates de lecture : 01/07/16 – 17/07/16
Mon avis rapide : Ma première romance érotique ! 
J’avais commencé à lire ce tome 1 à cause du « phénomène Fifty Shades » mais j’avais abandonné car les 100 premières pages contenaient des longueurs. J’ai vu l’adaptation cinématographique. Le film m’a donné envie de reprendre cette lecture et lire cette saga. Ce fut une bonne lecture mais je reste perplexe sur le « phénomène ». J’ai détesté le personnage d’Ana : elle est dépeinte comme naïve et elle est trop indécise ! Le mystère autour de Christian et ses réactions ont rendu cette lecture addictive. Suite à la fin de ce tome, je veux lire le deuxième tome pour savoir comment Christian et Ana vont se retrouver. Mais avant, je vais lire le tome 4 pour connaître le point de vue de Christian Grey. 
Note : 3/5 (J’ai aimé)
Liens : FacebookLivraddict
S. PINBOROUGH, Contes des royaumes 3 (2015). 
Auteur : Sarah PINBOROUGH, anglaise
Saga : Contes des royaumes
Titre : Beauté
Tome : 3/3
Date de publication : 2015
Edition : Milady 
(l’intégrale des trois tomes)
Résumé : Cette fois, c’est l’histoire de la Belle au Bois Dormant qui va se prendre un petit coup de neuf ! Bien sûr, on y retrouvera tous les éléments classiques de ce conte (le beau prince, la terrible malédiction, la jeune fille endormie et le château hanté) mais de nouveau revus à la sauce moderne ! Toujours aussi drôle et sexy.
Format lu : Livre, grand format, hard-back, l’intégrale des trois tomes  
Dates de lecture : 16/07/16 – 20/07/16
Mon avis rapide : Super fin pour une superbe saga ! 
Ce tome marque une rupture avec les deux précédents tomes car le personnage principal n’est pas une femmes. Il a toutes les qualités du tome 2.  Il y a plus de contes réécrits et plus de personnages. La quatrième de couverture parle de La Belle au Bois dormant mais je ne suis pas tout à fait convaincu. Ce tome est plus sombre. Il y a plusieurs scènes érotiques. Selon moi, ce tome marque l’apogée de cette saga et des réécritures. C’est un très bon tome de conclusion (ou de début de saga). J’ai donc terminé cette saga ! Je vous conseille de lire mon avis sur l’ensemble de la saga des Contes des royaumes
Note : 5/5 (Coup de coeur)
Liens : FacebookLivraddict

A. de MUSSET, On ne badine pas avec l’amour (2004). 
Auteur : Alfred de MUSSET (1808-1857), français
Titre : On ne badine pas avec l’amour
Tome : 1/1
Date de représentation : 1834
Edition : Larousse 
(Petits classiques Larousse)
Résumé : Le jeune seigneur Perdican devrait y épouser sa cousine Camille, mais en un instant il décide d’aimer une jeune bergère. Soudain dédaignée, Camille, qui ne croyait pas à l’amour, connaît le dépit, la jalousie, l’égoïsme de la passion. Autour d’eux, s’agitent des personnages fantoches d’une cocasserie irrésistible.
Format lu : Livre, poche  
Dates de lecture : 22/07/16 – 23/07/16
Mon avis rapide : Bonne pièce d’Alfred de Musset ! 
Je l’ai lu dans le cadre de mon challenge « Lire tous ses théâtres ». Ce fut toutefois une relecture car je l’ai lu au lycée. J’ai aimé la scène 5 de l’acte 2. La particularité de cette pièce est que l’on part sur un thème comique mais la pièce tourne au drame. 
Note : 3/5 (J’ai aimé)

Liens : FacebookLivraddict

M. MOTIN, J’aurais adoré être ethnologue (2009-2013). 
Auteur : Margaux MOTIN, française
Saga : J’aurais adoré être ethnologue
Titres : 1. J’aurais adoré être ethnologue ; 
2. La théorie de la contorsion ; 
3. La tectonique des plaques
Tomes : 1-3/3
Editions : Marabout et Delcourt
Résumé du tome 1 :Ce livre décrit de façon humoristique les aventures parentales, professionnelles et ‘modesques’ de Margaux Motin : cette trentenaire doit menée de front sa vie de femme mariée à un fan de jeux vidéo qui ne comprend décidément rien à la mode, son rôle de jeune maman d’une petite fille adorable mais envahissante, et sa carrière d’illustratrice freelance décontractée mais désespérément solitaire. La chronique tendre et drôle d’une femme moderne.
Format lu : Livre, hard-back, grand format  
Dates de lecture : 26/07/16
Mon avis rapide : Super BD ! 
C’est une relecture ! J’aime beaucoup les dessins de Margaux Motin.
Note : 5/5 (Coup de coeur)

Liens : Livraddict

M. MALZIEU, La mécanique du coeur (2007). 
Auteur : Mathias MALZIEU, français
Titre : La mécanique du coeur
Tome : 1/1
Date de parution : 2007
Edition : Le livre de poche
Résumé :Edimbourg, 1874 : le jour le plus froid du monde. Lorsque Jack naît, son cœur gelé se brise immédiatement. La sage-femme le remplace par une horloge et le sauve. Depuis lors, il doit prendre soin d’en remonter chaque matin le mécanisme. Mais gare aux passions ! Le regard de braise d’une petite chanteuse andalouse va mettre le cœur de Jack à rude épreuve…
Format lu : Livre, poche  
Dates de lecture : 20/07/16 – 26/07/16
Mon avis rapide : Ecriture poétique
Je voulais le lire depuis longtemps et je fus heureuse de le trouver en occasion dans la couverture que je voulais. Ce fut une très bonne lecture : l’écriture est très belle et le rythme est propre au livre. 
Note : 5/5 (Coup de coeur)
Liens : FacebookLivraddict

MARIVAUX, Le Jeu de l’amour et du hasard (1999). 

Auteur : Pierre Carlet de Chamblain de MARIVAUX (1688-1763), français
Titre : Le Jeu de l’amour et du hasard
Tome : 1/1
Date de représentation : 1730
Edition : Larousse 
(Petits classiques Larousse)
Résumé :Peut-on épouser un inconnu ? Ce n’est pas l’avis de Silvia, promise à un certain Dorante qu’elle n’a jamais vu. Avant d’accepter ce mariage, elle décide donc de tester son prétendant sans se faire connaître : elle prendra l’identité et les attributs de sa servante Lisette, pendant que celle-ci se fera passer pour Silvia. Mais ce qui était une bonne idée se transforme en situation cocasse, puisque Dorante a lui aussi échangé les rôles avec son serviteur. L’entrevue des deux valets subitement élevés au rang de maîtres laisse présager de savoureuses répliques, mais pourra-t-elle changer la donne amoureuse de la pièce ? Rien n’est moins sûr, à moins que derrière les travestissements, l’amour ne finisse par reconnaître les siens…
Format lu : Livre, poche  
Dates de lecture : 29/07/16-31/07/16
Mon avis rapide : Bonne relecture ! 
Je l’ai lu dans le cadre de mon challenge « Lire tous ses théâtres » ! Ce fut une relecture. Cette pièce est comique. 
Note : 4/5 (J’ai aimé)
Liens : FacebookLivraddict

Fin mai, j’avais établi une PALM pour ce mois de juillet : c’était un peu ambitieux.

J’avais sélectionné :

  • A. d’Angalie, L’édit d’Alambrisa : Lecture en cours 
  • S. Grahame-Smith, Orgueil et Préjugés et zombies : Non lu ; 
  • S. Pinborough, Beauté : Livre lu 
  • E.L. James, Cinquante nuances de GreyLivre lu ; 
  • K. Kanata, Chi, une vie de chat 8 : Livre lu
  • K. Gier, Rouge Rubis : Lecture en cours
  • V. Roth, Divergente 1 : Non lu
  • M. Malzieu, La mécanique du coeurLivre lu
Sur cette liste fixée, j’ai réussi à lire 4 livres sur 8 et j’ai ajouté 6 lectures et 3 relectures ! 
 

Vous pouvez retrouver la vidéo sur ce bilan du mois de juillet sur la chaîne youtube du blog : 

Cet article a été rédigé en 2016 sur Blogger Athéna’s hobbies. Quelques modifications dans la mise en page ont été effectuées mais aucune sur le texte et le contenu. 
Bilan lecture, Chronique

BILAN LECTURE de novembre 2015

Bonjour à tous les lecteurs,

 

Nous sommes le 30 novembre, c’est l’heure de faire le bilan de mes lectures de novembre 2015. 
Est-ce que j’ai réussi à lire les romans choisis en début du mois « PILE À LIRE du mois de novembre 2015 »? OU est-ce que j’ai lu d’autres livres ? 

LIVRES LUS

Ch. COLFER, Le pays des contes 1. Le sortilège perdu (2012), 412 p. 

151dd-le-pays-des-contes252c-tome-1-le-sortilege-perdu-339488

Auteur : Chris COLFER, américain
Saga : Le Pays des contes
Titre : Le sortilège perdu
Tome : 1/5 ?
Nombre de pages : 416 pages
Édition / Collection : Michel Laffon
Prix : 16,95 €

Cf. l’article : LECTURE SAGA : « Le pays des contes » de Chris Colfer

Couverture et mise en page : COUP DE COEUR pour ce tome (et les autres aussi). Il y a une carte en couleur du Pays des Contes dans la couverture en rabats. À chaque début de chapitre, il y a un dessin. C’est un magnifique travail d’édition ! ; 

Genre : Livre, roman, jeunesse, fantastique, contes ;

Format lu : livre, grand format (« HAUL août-septembre 2015 ») ;

Dates de lecture : 17 octobre – 4 novembre 2015 ; 

Circonstances de lecture : c’est un livre commencé lors du mois d’octobre et je l’ai mis dans ma PAL du mois de novembre. Il est souvent conseillé par de nombreux Booktubers pour le thème réécriture des contes. Le sujet et la mise en page ont beaucoup influencé mon achat et mon avis de le lire. 

Résumé rapide : Alex et Conner sont jumeaux. Ils reçoivent pour leur anniversaire le livre des contes de fées que lisaient leur père. Alex s’aperçoit que le livre est magique : il aspire les objets posés sur les pages. Les jumeaux tombent dans le livre et ils atterrissent dans Le Pays des Contes où les héros des contes de fées de leur enfance vivent leur histoire après « ils vécurent heureux … ».

Avis : C’est un coup de coeur ! On rentre dans l’univers. Les contes sont très bien réécrits, il y a beaucoup de personnages des contes de fées. C’est une vraie histoire d’aventures : il y a toujours un nouvel élément ! Les personnages principaux sont encore des enfants mais ça ne pénalise pas l’histoire et l’univers. Je conseille à 100% cette saga pour le travail de réécriture des contes puis pour l’univers jeunesse travaillé de Chris Colfer et enfin pour l’objet livre ! 

Note : 5/5 (Coup de coeur)

T. PRATCHETT, Terry Pratchett présente « Le monde merveilleux du caca » par Mlle Félicité Bidel (2013), 122 p. 

50e0c-71m7ctdubbl-_sl1370_

 Auteur : Terry PRATCHETT (1948-2015), anglais
Titre : Le monde merveilleux du caca
Tome : 1/1
Nombre de pages : 144 pages
Édition / Collection : L’Atalante
Prix : 15 €

Cf. l’article : LECTURE : « Le monde merveilleux du caca » de Terry Pratchett

Couverture et mise en page : l’objet livre est joli : couverture carton en hard-back et dessins en noir et blanc insérés dans les pages. Le format du livre est original ; 

Genre : Livre, roman, conte, jeunesse, fantasy ;

Format lu : livre, hard-back (« HAUL octobre 2015 ») ;

Dates de lecture : 6 – 9 novembre 2015 ; 

Circonstances de lecture : je ne connais pas la plume de Terry Pratchett. 

Résumé rapide : Geoffroy se découvre une passion pour toutes les formes de caca.

Avis : Je suis passée complètement à côté de ma lecture ! Je suis contente de ne pas l’avoir payer 15€ et je n’aurais jamais mis autant un petit livre. J’avais l’espoir que le livre ne parle pas uniquement que de caca et pourtant c’est le cas. J’ai pourtant du second degré mais je n’ai pas vu la métaphore et le but final de ce livre. Mon personnage préféré est le petit chien Pisou. Je ne le vous conseille pas car c’est un livre trop cher pour son contenu et même pour l’objet livre ! 

Note : 1/5 (Je n’ai pas aimé) mais 4/5 pour l’objet livre

LECTURES EN COURS

K. CASS, La Sélection 2. L’Élite (2013), 308 p. 

f8431-la-selection252c-tome-2-l-lite-3774663

Auteur : Kiera CASS, américaine
Saga : La Sélection
Titre : L’élite
Tome : 2/5
Nombre de pages : 308 pages
Édition / Collection : Robert Laffont / R
Prix : 16,90 €

Couverture et mise en page : La couverture est une photographie et le titre est en relief. Elle est dans les tons bleu-blanc. La tranche reprend la photo de la couverture. La quatrième de couverture est une continuité de la couverture. La police de caractères est grande et la mise en page est aérée ; 

Genre : Livre, roman, young-adult, romance, science-fiction/dystopie ;

Format lu : livre, grand format (« HAUL novembre 2015 ») ;

Dates de lecture : 10 novembre  2015 – … 

Circonstances de lecture : je voulais très vite lire la suite. 

Résumé rapide du premier tome : Dans l’Amérique du futur, une monarchie a été mis en place avec un système de castes. Le prince a l’âge de se marier donc on organise pour cela la Sélection. La Sélection consiste à piocher 35 noms de jeunes filles dans les castes du royaume et on suit cela sous forme de télé-réalité. Elles sont envoyées au château pour séduire le prince Maxon. De la caste 6, America Singer s’inscrit à la Sélection pour faire plaisir à sa famille alors qu’elle est amoureuse d’Aspen de la caste 7.  

Avis de la lecture en cours : Le coup de coeur continue car la lecture de cette saga est toujours aussi addictive. L’univers s’étoffe : on a plus d’éléments sur l’univers dystopique. Il y a des rappels du premier tome donc on n’est pas perdu pendant sa lecture. À la fin du premier tome, on pense que le deuxième tome va être plat mais ce n’est pas le cas. Mon avis est déjà très positif malgré le fait que je n’ai pas terminé ce livre ni la saga. Je conseille toujours cette saga ! 

C. CASSIDY, Les filles au chocolat 1 – Coeur cerise (2011), 295 p. 

10402-coeur-cerise

Auteur : Cathy CASSIDY, anglaise
Saga : Les filles au chocolat
Titre : Coeur Cerise
Tome : 2/5
Nombre de pages : 295 pages
Édition / Collection : Nathan
Prix : 6,30 € (en format poche)

Couverture et mise en page : COUP DE COEUR pour la couverture (et aussi pour chaque tome de la saga). Les numéros de chapitre sont ornés d’une cerise. A la fin du livre, il y a une fiche récapitulative des caractères des 5 petites filles, puis il y a quelques recettes de gâteaux et un test « quelle fille au chocolat es-tu? » ; 

Genre : Livre, roman, jeunesse, contemporain ;

Formats lus : livre emprunté à la bibliothèque et ebook ;

Dates de lecture : 6 octobre 2015 – … (68% en format ebook)

Circonstances de lecture : On le voit beaucoup sur les chaînes Booktube et les couvertures sont tellement belles. Je voulais emprunter le premier tome parce que j’avais peur que le livre soit trop jeunesse (à cause du thème, l’âge des personnages …) ; 

Résumé rapide : On suit la vie de Cherry Costello (13 ans). Elle a un père d’origine écossaise, travaillant dans une usine de chocolat et elle ne connait pas sa mère d’origine japonaise. Cherry a le rêve d’appartenir à une famille avec un papa et une maman. Son père Paddy tombe amoureux d’une amie de fac, Charlotte Tanberry. Cherry et Paddy quitte leur vie à Glasgow pour vivre avec Charlotte et ses 4 filles à Kitnor.  

Avis de la lecture en cours : On est sous le point de vue de Cherry, une petite fille de 13 ans. Ce roman rentre parfaitement dans la définition « lecture jeunesse » selon moi. Ce qui est un défaut pour moi car je n’ai pas pu me projeter dans l’histoire à cause du caractère de Cherry et de ses pensées d’une petite adolescente et du thème de la famille recomposée. J’avais déjà cet avis le mois dernier et ça se poursuit ce mois-ci. J’espace ma lecture mais je souhaite terminer ce dernier et poursuivre la saga (en espérant que les autres personnages soit plus intéressant). 

LECTURE ABANDONNÉE

J. AUSTEN, S. GRAHAME-SMITH,  Orgueil et préjugés et zombies (2009), 317 p. 

42711-orgueil-et-pre25cc2581juge25cc2581s-et-zombies

Auteurs : Jane AUSTEN (1775-1817), anglaise et Seth GRAHAME-SMITH, américain
Titre : Orgueil et préjugés et zombies
Tome : 1/1
Nombre de pages : 317 pages
Édition / Collection : Flammarion
Prix : 17,50 €

Couverture et mise en page : La couverture est très originale car elle reprend une couverture du roman de J. Austen ; 

Genre : Livre, roman, classique, fantasy ;

Format lu : livre, grand format ;

Dates de lecture : 1 octobre 2015 – … ; 

Circonstances de lecture : je voulais très vite lire la suite. 

Résumé rapide : Ce livre reprend le texte original de Jane Austen, cependant il y a eu une invasion zombies dans l’univers de Jane Austen. Les filles Benett sont des tueuses aguerries de zombies. 

Avis de la lecture en cours : J’ai souhaité abandonnée ce roman car je n’arrive pas à m’y plonger pour le moment. Je pense que je suis trop attachée au roman original pour pouvoir apprécier les références sur les zombies. J’espère un jour le terminer et apprécier cette lecture.

BILAN DES LIVRES LUS

 

Je suis loin d’avoir respectée mes objectifs de ma PAL fixée fin octobre. Ce fut un mois chargé donc j’ai eu peu de temps à consacrer à la lecture (ceci n’est pas une excuse). 

Je suis tout de même ravie d’avoir fini de lire Le pays des contes. Ce fut une lecture très très agréable et j’étais très heureuse de me plonger dans ce livre. 

Ce ne fut malheureusement pas le cas du livre de Terry Pratchett. C’est un beau livre mais je suis complètement passé à côté. Cependant je me fixe l’objectif de ma vie de lectrice du lire 1 ou plusieurs livres de l’auteur. 

Je n’ai toujours pas terminé Orgueil et préjugés et zombies de J. AUSTEN et de S. GRAHAME-SMITH (je l’ai abandonné) ni Les filles au chocolat 1 – Coeur cerise de C. CASSIDY. 

J’ai essayé la lecture numérique en poursuivant ma lecture du tome 1 de la saga de C. Cassidy. Ce fut une bonne expérience car je pouvais lire où que j’aille grâce à mon portable et j’ai pu rendre le livre à la bibliothèque.  

Je suis au milieu du tome 2 de La Sélection. C’est toujours une lecture addictive : bon moment de lecture, l’histoire continue à se développer et il y a plus de rebondissement. Le coup de coeur continue avec ce deuxième tome. 

Cependant, je n’ai pas lu de livre de mes deux Challenges (une pièce de théâtre et le premier tome de la saga Harry Potter). J’espère me rattraper durant le mois de décembre. 

 

N’hésitez pas à mettre en commentaire vos lectures du mois de novembre ! 

 

Cet article a été rédigé en 2015. Je vous présente mes premières lectures quand j’ai commencé à parler de mes lectures sur Blogger Athéna’s hobbies. Quelques modifications dans la mise en page ont été effectuées mais aucune sur le texte et le contenu. 

Bilan lecture, Chronique

BILAN LECTURE d’octobre 2015

Bonjour à tous les lecteurs,

 

Nous sommes le 30 octobre 2015, c’est l’heure de faire le bilan de mes lectures du mois d’octobre.

 

Est-ce que j’ai réussi à lire les romans choisis en début du mois « PILE À LIRE du mois d’octobre 2015 »? OU est-ce que j’ai lu d’autres livres ? 

LIVRES LUS

K. CASS, La Sélection 1 – La sélection (2012), 336 p.

0027c-la-selection-tome-1-la-selection-945412-366x585

Auteur : Kiera CASS, américaine
Saga : La Sélection
Titre : La Sélection
Tome : 1/5 
(il existe aussi des hors-séries)
Nombre de pages : 336 pages
Édition / Collection : Robert Laffont / R
Prix : 16,90 €

Cf. l’article : LECTURE SAGA : « La sélection » de Kiera Cass

Couverture et mise en page : La couverture est une photographie et le titre est en relief. Elle est dans les tons bleu-blanc. La tranche reprend la photo de la couverture. La quatrième de couverture est une continuité de la couverture. La police de caractères est grande et la mise en page est aérée ;

Genre : Livre, roman, young-adult, romance, science-fiction/dystopie ;

Format lu : livre, grand format ;

Dates de lecture : 18 septembre 2015 – 04 octobre 2015 ; 

Circonstances de lecture : souvent conseillé par de nombreux Booktubers , j’ai voulu me faire un avis personnel. Le sujet et la mise en page ont beaucoup influencé mon achat et mon avis de le lire. 

Résumé rapide : Dans l’Amérique du futur, une monarchie a été mis en place avec un système de castes. Le prince a l’âge de se marier donc on organise pour cela la Sélection. La Sélection consiste à piocher 35 noms de jeunes filles dans les castes du royaume et on suit cela sous forme de télé-réalité. Elles sont envoyées au château pour séduire le prince Maxon. De la caste 6, America Singer s’inscrit à la Sélection pour faire plaisir à sa famille alors qu’elle est amoureuse d’Aspen de la caste 7.

Avis : C’est un coup de coeur car j’ai été plongée immédiatement dans l’univers. On vend ce livre avec le thème de la télé-réalité et une romance. Cependant, on est dans le point de vue d’America donc on a peu de références sur la télé-réalité. Le travail du lecteur est de choisir entre Aspen et Maxon. Personnellement, j’ai fait mon choix. Je vais lire la suite, d’ailleurs dès la fin du tome 1, j’ai acheté le tome 2.

Note : 5/5 (Coup de coeur)

DIGLEE, Autobiographie d’une fille GAGA (2011), 100 p. 

4e4c3-51oqjcwhvzl-_sx371_bo1252c204252c203252c200_

Auteur : DIGLEE, française
Saga : Autobiographie d’une fille GAGA
Titre : Autobiographie d’une fille GAGA
Tome : 1/2 
Nombre de pages : 100 pages
Édition / Collection : Marabout / Marabulles
Prix : 13,90 €

Couverture et mise en page : c’est un hard-back. J’ai bien aimé le trait de crayon de Diglee ; 

Genre : BD humoristique, autobiographique ; 

Format lu : livre emprunté à la bibliothèque ; 

Date de lecture : 06 octobre 2015 ; 

Circonstances de lecture : on compare souvent les livres de Diglee avec ceux de Margaux Motin car ce sont deux illustratrice-blogueuseJe ne connaissais pas le blog de Diglee avant ma lecture de la BD. Je voulais découvrir une autre illustratrice (autre que Margaux Motin) ; 

Résumé rapide : La vie de Diglee (Maureen) : elle a 22 ans, elle raconte des anecdotes avec son copain, sa soeur et sa mère ; 

Avis : C’est un livre/BD très drôle. C’est un très bon moment lecture. J’aime le graphisme : plusieurs types de dessins et le tracé des dessins.

Note : 5/5 (Coup de coeur)

J. GREEN, Nos étoiles contraires (2013), 336 p. 

9bbbb-nos-etoiles-contraires-9782092543030_0

Auteur : John GREEN, américain
Titre : Nos étoiles contraires
Tome : 1/1
Nombre de pages : 336 pages
Édition / Collection : Nathan
Prix : 16,95 €

Cf. l’article : LECTURE : « Nos étoiles contraires » de John Green

Couverture et mise en page : je ne voulais pas le livre avec l’affiche du livre et il existe une version de France Loisir. Le police de caractère est de taille moyenne et elle est originale car elle n’est pas habituellement utilisée dans les publications. Le premier mot de chaque chapitre est plus grand que les autres ; 

Genre : Contemporain, drame ; 

Format lu : livre, grand format (« Book haul d’août et septembre 2015 »)

Dates de lecture : 27 septembre – 15 octobre 2015 ; 

Circonstances de lecture : best-seller et une adaptation au cinéma avec de très très bons avis. Je voulais lire le livre avant de regarder le film ;

Résumé rapide : nous suivons la vie d’Hazel jeune adolescente cancéreuse condamnée. Elle fait la rencontre d’Augustus, jeune adolescent cancéreux en rémission ; 

Avis : Je voulais lire le livre avant de regarder le film récemment adapté. J’avais plusieurs aprioris en commençant ma lecture : le gros succès du roman et le thème du cancer. J’avais peur que le livre était trop accès sur la tragédie du cancer. Ce livre traite du cancer mais ce n’est pas larmoyant et ce n’est pas ce que j’ai retenu de ma lecture. J’ai pleuré lors de la lecture (en particulier durant les 100 dernières pages) mais je le savais avant de lire. C’est un coup de coeur grâce à l’histoire et aux sentiments de ces deux adolescents. 

Note : 5/5 (Coup de coeur)

P. BAGIEU, Joséphine, tomes 1 à 3 (2010), 60 p. 

                               

Auteur : Pénélope BAGIEU, française
Saga : Joséphine
Titres : 1. Joséphine ; 2. Joséphine change de camp et 3. Même pas mal
Tomes : 1-3/3
Nombre de pages : env. 60 pages
Édition / Collection : Le livre de poche
Prix : 5,90 €

Cf. l’article : LECTURE SAGA : « Joséphine » de Péneloppe Bagieu

Couverture et mise en page : J’aime le trait de crayon de Pénélope Bagieu. Un page correspond à un épisode ; 

Genre : BD humoristique ; 

Format lu : album en semi-poche ; 

Date de lecture : 18 octobre 2015 ;

Circonstances de lecture : c’est une relecture : j’avais envie d’une lecture rapide et drôle. Lors de ma première lecture, j’ai lu la BD après avoir vu le film adapté en 2014 ; 

Résumé rapide : On suit la vie (fictive) de Joséphine, une jeune trentenaire. 

Avis : Ce sont des bandes dessinées très drôle. C’est un très bon moment lecture. J’aime le graphisme : plusieurs types de dessins et le tracé des dessins. C’est une lecture girly sur une fille drôle malgré elle.

Note : 5/5 (Coup de coeur)

Th. GAUTIER, Le Roman de la momie, abrégé (1997), 123 p. 

Auteur : Théophile GAUTIER (1811-1872), français
Titre : Le Roman de la momie
Tome : 1/1
Nombre de pages : 123 pages (version abrégée)
Édition / Collection : L’école des loisirs / Classiques abrégés
Prix : 2 € (en version classique)

Cf. l’article : LECTURE : « Le roman de la momie » de Théophile GAUTIER (abrégé)

Couverture et mise en page : la couverture des éditions L’Ecole des loisirs n’est pas très attirante car elle est très simple. La police de caractères est grande et il y a des dessins insérés dans le texte. Les dessins reprennent des passages du livre et ils ont les caractéristiques des représentations sur les monuments égyptiens ; 

Genre : historique ; 

Format lu : livre, semi-poche, version abrégée ; 

Dates de lecture : 18 octobre – 20 octobre 2015 ; 

Circonstances de lecture : il est dans ma PAL, j’aime les nouvelles de Théophile Gautier, j’ai lu cette version abrégée car je l’ai acheté dans une braderie ; 

Résumé rapide : nous sommes au XIXe siècle, un lord anglais découvre avec l’aide d’un savant et d’un archéologue la tombe d’une reine d’Egypte. Il y trouve un papyrus dans lequel est narré l’histoire de la momie. 

Avis : Ce roman est considéré comme un roman jeunesse : je ne suis pas d’accord ! Quand j’étais enfant, je n’aurai jamais pu lire ce roman car il y a beaucoup de passages descriptifs avec des termes architecturaux complexes. Je connais les oeuvres de Théophile Gautier grâce à ces nouvelles (Arria Marcella …), j’aime en particulier celles traitant sur l’archéologie et l’Antiquité. Je conseille ce roman (abrégé ou non) pour ceux qui aime l’époque du XIXe siècle avec les « premières » fouilles archéologiques et pour les passionnés d’Egypte.  

Note : 3/5 (j’ai aimé)

E. IONESCO, La cantatrice chauve suivi de La leçon (1954), 150 p. 

Auteur : Eugène IONESCO (1909-1954), roumain et français
Titre : La cantatrice chauve / La leçon
Tome : 1/1
Nombre de pages : 150 pages (p. 7-81 et p. 83-150)
Édition / Collection : Gallimard / Folio
Prix : 4,95 €

Couverture et mise en page : la mise en page est celle des pièces de théâtres (dialogue, mise en scène) ; 

Genre : théâtre, classique, contemporain ; 

Format lu : livre, poche ;

Dates de lecture : 21 octobre – 22 octobre 2015 ; 

Circonstances de lecture : il est dans ma PAL, c’est un classique du théâtre français. Je ne l’ai pas lu durant mes cours de français au lycée mais je voulais le lire une fois dans ma vie ; 

Résumé rapide : un dîné entre deux couples, un pompier et la domestique ET un professeur donne un cours chez lui à une jeune fille ; 

Avis : J’ai préféré La leçon que La cantatrice chauve. J’avais déjà lu Rhinocéros d’Ionesco (en lecture personnelle) donc je connaissais le style de l’auteur et le théâtre de l’absurde. Je n’avais pu lu La cantatrice chauve au lycée : « heureusement ! ». C’est une pièce considérée comme un classique du théâtre français mais je pense que cette pièce peut « traumatisée » les lycéens et les non fan de théâtre car c’est un dialogue sans queue ni tête. La leçon est plus facile à comprendre. Cette pièce est moins connue mais elle est pourtant de la même qualité que Rhinocéros et La cantatrice chauve

Note pour les deux pièces : 2/5 (BOF)

LECTURES EN COURS

Ch. COLFER, Le pays des contes 1. Le sortilège perdu (2012), 414 p. 

151dd-le-pays-des-contes252c-tome-1-le-sortilege-perdu-339488

Auteur : Chris COLFER, américain
Saga : Le Pays des contes
Titre : Le sortilège perdu
Tome : 1/5 ?
Nombre de pages : 412 pages
Édition / Collection : Michel Laffon
Prix : 16,95 €

Couverture et mise en page : COUP DE COEUR pour ce tome (et les autres aussi). Il y a une carte en couleur du Pays des Contes dans la couverture en rabas. A chaque début de chapitre, il y a un dessin ; 

Genre : jeunesse, fantasy ; 

Format : livre, grand format (« HAUL août-septembre 2015 ») ; 

Date de lecture : 17 octobre 2015 – … ; 

Lecture en cours : p. 261, chapitre 13 soit 63% ;

Résumé rapide : Alex et Conner sont jumeaux. Ils reçoivent pour leur anniversaire le livre des contes de fées que lisaient leur père. Alex s’aperçoit que le livre est magique : il aspire les objets posés sur les pages. Les jumeaux tombent dans le livre et ils atterrissent dans Le Pays des Contes où les héros des contes de fées de leur enfance vivent leur histoire après « ils vécurent heureux … ». 

C. CASSIDY, Les filles au chocolat 1 – Coeur cerise (2011), 295 p. 

10402-coeur-cerise

Auteur : Cathy CASSIDY, américaine
Saga : Les filles au chocolat
Titre : Le sortilège perdu
Tome : 1/5
Nombre de pages : 295 pages
Édition / Collection : Nathan
Prix : 6,30 €

Couverture et mise en page : COUP DE COEUR pour la couverture (et aussi pour chaque tome de la saga). Les numéros de chapitre sont ornés d’une cerise. A la fin du livre, il y a une fiche récapitulative des caractères des 5 petites filles, puis il y a quelques recettes de gâteaux et un test « quelle fille au chocolat es-tu? » ;

Genre : jeunesse, contemporain ; 

Format : livre emprunté à la bibliothèque ; 

Date de lecture : 06 octobre 2015 – … ; 

Lecture en cours : p. 157, chapitre 17 soit 56

Résumé rapide : On suit la vie de Cherry Costello (13 ans). Elle a un père d’origine écossaise, travaillant dans une usine de chocolat et elle ne connait pas sa mère d’origine japonaise. Cherry a le rêve d’appartenir à une famille avec un papa et une maman. Son père Paddy tombe amoureux d’une amie de fac, Charlotte Tanberry. Cherry et Paddy quitte leur vie à Glasgow pour vivre avec Charlotte et ses 4 filles à Kitnor. 

Avis : on est sous le point de vue de Cherry, une petite fille de 13 ans. Ce roman rentre parfaitement dans la définition « lecture jeunesse » selon moi. Ce qui est un défaut pour moi car je n’ai pas pu me projeter dans l’histoire à cause du caractère de Cherry et de ses pensées d’une petite adolescente et du thème de la famille recomposée. Mais je n’ai pas terminé la lecture de la saga donc les personnages peuvent évoluer et grandir.

Pourquoi je l’ai mis de côté ? : C’est un livre emprunté à la bibliothèque donc j’espère le terminer avant de le rendre.

J. AUSTEN, S. GRAHAME-SMITH,  Orgueil et préjugés et zombies (2009), 317 p. 

Auteurs : Jane AUSTEN (1775-1817), anglaise et Seth GRAHAME-SMITH, américain
Titre : Orgueil et préjugés et zombies
Tome : 1/1
Nombre de pages : 317 pages
Édition / Collection : Flammarion
Prix : 17,50 €

Couverture et mise en page : La couverture est très originale car elle reprend une couverture du roman de J. Austen ; 

Genre : Classique, historique, fantasy ; 

Format : livre, grand format ; 

Date de lecture : 01 octobre 2015 – … ; 

Lecture en cours : p. 63, chapitre 16 soit 20;

Résumé rapide : Ce livre reprend le texte original de Jane Austen, cependant il y a eu une invasion zombies dans l’univers de Jane Austen. Les filles Benett sont des tueuses aguerries de zombies. 

BILAN DES LIVRES LUS

En comparant avec l’article PAL du mois d’octobre 2015, on peut constater que je n’ai pas respecter ma « liste idéale ».

Je n’ai pas terminé Orgueil et préjugés et zombies de J. AUSTEN et de S. GRAHAME-SMITH ni Les filles au chocolat 1 – Coeur cerise de C. CASSIDY. 

Cependant, j’ai ajouté d’autres lectures : les trois tomes de Joséphine de P. BAGIEU, Le Roman de la momie en abrégé de Th. GAUTIER, La cantatrice chauve et La leçon d’E. IONESCO. J’avais envie de lire de petits livres et diversifier  les genres littéraires durant ce mois. Ces livres permettent de faire des coupures entre des plus gros tomes. 

Et enfin, j’ai lu : La Sélection 1-La sélection de K. CASSAutobiographie d’une fille GAGA de DIGLEE et Nos étoiles contraires de J. GREEN, comme je me l’étais fixée. 

Ce mois d’octobre 2015 a été très prolifique : 3 romans terminés, 4 BD, 1 pièces de théâtre et 3 romans en cours. 

J’ai aussi apprécié l’ensemble de mes lectures : mes BIG coups de coeur ex aequo de ce mois sont La Sélection 1 et Nos étoiles contraires ; ma déception du mois est La cantatrice chauve. 

 

Je ne sais pas si le mois de novembre 2015 sera aussi diversifié mais il sera forcément intéressant et pleins de belles histoires et de découvertes. 

 
N’hésitez pas à mettre en commentaire vos lectures du mois d’octobre ! 

Cet article a été rédigé en 2015. Je vous présente mes premières lectures quand j’ai commencé à parler de mes lectures sur Blogger Athéna’s hobbies. Quelques modifications dans la mise en page ont été effectuées mais aucune sur le texte et le contenu.