Bilan lecture, Chronique

BILAN LECTURE du mois de juillet 2017

Bonjour les passionnés de lectures,
Le bilan de mois de juillet 2017 comprend  lectures : 5 romans,  1 manga, 1 pièce de théâtre et 1 livre de développement personnel.


J’avais établi une PALM pour ce mois de juillet 2017.

 

Je vous présente mes lectures dans l’ordre dans lequel je les ai terminés. 
 
I. MONNIN, A. BEAUPAIN, Les gens dans l’enveloppe (2015).
Auteur : Isabelle MONNIN, française
Chanteur : Alex BEAUPAIN, français
Titre : Les gens dans l’enveloppe
Tomes : 1/1
Dates de publication : 2015
Edition : JC Lattès
Nombre de pages : 370 pages
 

Résumé  En juin 2012, j’ai acheté sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne savais rien. Les photos me sont arrivées dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe, il y avait des gens à la banalité familière, bouleversante. Je n’imaginais alors pas l’aventure qu’elle me ferait vivre.
J’allais inventer la vie de ces gens puis je partirais à leur recherche. Un soir, j’ai montré l’enveloppe à mon meilleur ami, Alex Beaupain. Il a dit : « On pourrait aussi en faire des chansons. » L’idée semblait folle.
Le livre contient un roman, un album photo, le journal de bord de mon enquête et un disque, interprété par Alex, Camelia Jordana, Clotilde Hesme et Françoise Fabian. Les gens de l’enveloppe ont prêté leur voix à deux reprises de chansons qui ont marqué leur vie.
Les gens dans l’enveloppe est ainsi un objet littéraire moderne et singulier. Faisant œuvre de vies ordinaires, il interroge le rapport entre le romancier et ses personnages. Il est surtout l’histoire d’une rencontre, entre eux et moi.

Format lu : Livre, grand format, cd, emprunt bibliothèque
Dates de lecture : 04/07/17-05/07/17
Mon avis rapide Petite déception ! 
J’ai découvert ce livre grâce à Youtube/Booktube. J’ai donc emprunté ce livre à la bibliothèque pour me faire une idée de ce livre spécial. Sa spécificité est qu’il est à la fois un roman, une enquête et une musique accompagnant le livre. La partie roman est caractérisé par l’alternance des personnages et des points de vue. Je n’ai pas aimé la plume de l’autrice. C’est un roman « tranche de vie » à la fois dans le roman et également dans l’enquête. C’est une déception car j’ai lu ce livre en diagonale. 
Note : 2/5 (Bof, déception) 
Liens : FacebookLivraddict 


K. CASS, La sélection 4 (2016).

Auteur : Kiera CASS, américaine
Saga : La Sélection
Titre : 4. L’héritière
Tome : 4/5
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 412 pages
Edition : France Loisirs
Prix : 17,90€
Résumé de ce tome Il y a vingt ans, America Singer est entrée dans la sélection et a gagné le cœur du prince Maxon. Maintenant le temps est venu pour la princesse Eadlyn de suivre les traces de ses parents en ayant sa propre sélection. Eadlyn ne s’attend pas à ce que sa sélection soit aussi belle que celle de ses parents. Mais, alors que la compétition commence, elle découvre que trouver son propre bonheur n’est peut-être pas aussi difficile qu’elle le croyait.
Format lu : Livre, grand format
Dates de lecture : 24/06/17-11/07/17
Mon avis rapide Une très bonne surprise : un coup de coeur ! 
J’aime beaucoup les 3 premiers tomes de la saga. Je faisais partie des personnes qui ne voulaient pas lire cette nouvelle duologie. J’ai tellement entendu de mauvais avis sur le personnage principal que j’ai eu envie de lire ce quatrième tome.
Ce fut une très bonne surprise car j’ai aimé le personnage d’Eadlyn contre tous les avis entendus. C’est une princesse et elle porte bien le titre : elle n’est pas parfaite contrairement à ce que tous les auteurs veulent nous donner l’image de leur héros. Ce fut une nouvelle expérience de voir cette nouvelle sélection dans la peau de la famille royale. Hâte de voir la fin de cette saga ! 
Note : 5/5 (Coup de coeur) 
Liens : FacebookLivraddict
D. LOREAU, Vivre heureux dans un petit espace (2016).
Auteur : Dominique LOREAU, français
Titre : Vivre heureux dans un petit espace
Tome : 1/1
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 224 pages
Edition : Flammarion
Prix : 9,90€
Résumé Ne sommes-nous pas trop matérialistes ? Avons-nous vraiment « réussi nos vies » parce que nous avons une grande maison ? Le vrai bonheur ne résiderait-il pas dans notre espace intérieur ? Comment vivre pleinement le moment présent sans se soucier des biens matériels ? La vie ne serait-elle pas plus simple si nous nous défaisions de tout ce qui nous encombre ? Après le succès de L’art de la simplicité de L’art de l’essentiel et de L’art de mettre les choses à leur place, c’est une nouvelle façon d’aborder la vie que l’auteur propose dans cet ouvrage : vivre heureux dans un petit espace, c’est accéder au bonheur simple.
Format lu : Livre, poche, hard-back
Dates de lecture : 10/07/17-19/07/17
Mon avis rapide Une lecture mitigée mais intéressante ! 
Dominique Loreau est considérée comme la papesse française du développement personnel. Le thème des petits espaces parle à tous à un moment de notre vie. J’ai été perplexe face à l’avis de l’autrice sur le mode de vie car sa conception de la vie domestique n’est pas la mienne. Cependant, je le relirai ! 
Note : 3/5 (J’ai aimé) 
Liens : FacebookLivraddict


S. HOROKURA, Pan’pan Panda-Une vie en douceur 1 (2016).

Auteur/Dessinateur : Sato HOROKURA, japonaise
Saga/Titre : Pan’pan Panda-Une vie en douceur 1
Tome : 1/8
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 112 pages
Edition : France Loisirs
Prix : 9,45€


Résumé Panettone, que tout le monde appelle Pan’Pan, est un panda qui travaille comme gardien à la résidence Kanda. Il habite avec Praline, une fillette débrouillarde qui lui prépare les meilleurs petits plats. Chacun veille ainsi l’un sur l’autre et s’entraide dans tous les moments de la vie : qu’il s’agisse de choisir un nouveau foulard pour Pan’Pan, d’accueillir les nouveaux voisins ou encore de préparer les fêtes de Noël. Au fil des pages, le petit monde de Pan’Pan et de Praline s’enrichit de personnages tout aussi attendrissants (Rose en admiration devant le panda, Paprika la tête de mule…) qui viennent mettre de l’animation dans leur quotidien !
Format lu : Livre, poche
Date de lecture : 19/07/17
Mon avis rapide Un manga tout mignon ! 
Ce fut une lecture toute mignonne et rapide. Les dessins sont un peu simple. 
Note : 4/5 (J’ai beaucoup aimé) 
Liens : FacebookLivraddict


L. PIERRAT-PAJOT, Les mystères de Larispem 1 (2016).
Auteur : Lucie PIERRAT-PAJOT, française
Saga : Les mystères de Larispem
Titre : Le sang jamais n’oublie
Tome : 1/3?
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 257 pages
Edition : Gallimard Jeunesse
Prix : 16€ 

Cf. l’article : LECTURE : « Les mystères de Larispem 1. Le sang jamais n’oublie » de Lucie PIERRAT-PAJOT
Cf. l’article : LECTURE SAGA : « Les mystères de Larispem » de Lucie PIERRAT-PAJOT


Résumé Larispem 1899 – Dans cette Cité-Etat indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent…? Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville. 
Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ?
Format lu : Livre, grand format
Dates de lecture : 08/07/17-20/07/17
Mon avis rapide Un futur coup de coeur ! 
Je souhaitais lire ce livre depuis sa sortie. J’adore la mise en page et le livre-objet.
C’est mon premier livre uchronique. Le contexte historique est peu abordé en uchronie. J’ai aimé l’ambiance et l’intrigue qui se dévoile au fur et à mesure. J’ai hâte de lire la suite pour dire que c’est un coup de coeur !
Note : 4/5 (J’ai aimé) 
Liens : FacebookLivraddict

 

S. JOMAIN, Quand la nuit devient jour (2016).
Auteur : Sophie JOMAIN, française
Titre : Quand la nuit devient jour
Tome : 1/1
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 240 pages
Edition : France Loisirs
Prix : 16€ 

Cf. l’article : LECTURE : « Quand la nuit devient jour » de Sophie JOMAIN

Résumé On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.
J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016.
Par euthanasie volontaire assistée.
Format lu : Livre, grand format
Dates de lecture : 20/07/17-25/07/17
Mon avis rapide Une déception !
J’en attendais beaucoup vu les avis positifs et le thème abordé !
Ce fut une déception car j’ai retrouvé tous les défauts que je ne voulais pas retrouvé dans ce roman.
Cependant la plume de Sophie Jomain m’a emporté et elle a été juste. Je n’ai pas aimé car le thème est très raccourci et la romance est hors-sujet. Attention à la fin ouverte ! Mais je ne peux pas dire qu’il ne faut pas le lire, il faut se faire son propre avis car le sujet est polémique. 
Note : 2/5 (Bof, déception) 
Liens : FacebookLivraddict
MOLIERE, Dom Juan (1971).
Auteur : Jean-Baptiste POQUELIN (1622-1673)
alias MOLIERE, français
Titre : Dom Juan
Tome : 1/1
Date de publication : 1971
Nombre de pages : 141 pages
Edition : Larousse
Prix : 1,55€
Résumé Terrible et intrépide séducteur, Dom Juan, récemment marié à Elvire, fuit cette dernière en compagnie du fidèle Sganarelle. Mais bientôt, reparaît le spectre du Commandeur qu’il a tué en duel. Dom Juan se retrouve face à lui-même.
Format lu : Livre, poche
Dates de lecture : 26/07/17
Mon avis rapide Un personnage à connaître !
Je souhaite lire toutes les pièces de théâtre encore présent dans ma pile à lire.
C’est une pièce de théâtre originale dans l’oeuvre de Molière car le héros est un anti-héros et la fin est tragique. C’est un personnage de la littérature à connaître ! 
Note : 2/5 (Bof, déception) 
Liens : FacebookLivraddict

A. MARTIN-LUGAND, Les gens heureux lisent et boivent du café 1 (2013).

Auteur : Agnès MARTIN-LUGAND, française
Saga/Titre : Les gens heureux lisent et boivent du café
Tome : 1/2
Date de publication : 2013

Nombre de pages : 253 pages
Edition : Michel Lafon

Prix : 6,30€ (en format poche)

Cf. l’article : LECTURE : « Les gens heureux lisent et boivent du café 1 » d’Agnès MARTIN-LUGAND
Cf. l’article : LECTURE SAGA : « Les gens heureux lisent et boivent du café » d’Agnès MARTIN-LUGAND (2 vol.)

Résumé : « Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »
Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.
Format lu : Livre, grand format, emprunt bibliothèque
Dates de lecture : 23/07/17-27/07/17
Mon avis rapide Déception aussi !
C’est un livre très populaire. Je voulais le découvrir au vu des nombreux avis positifs et coups de coeur. Je n’ai pas aimé la façon dont l’autrice a traité le thème du deuil et la romance a été bâclée. C’est une lecture contemporaine rapide. Une grosse déception surtout à cause de cette fin ouverte.
Je lirai la suite pour avoir un « meilleur » avis. 
Note : 2/5 (bof, déception) 
Liens : FacebookLivraddict 
MES LECTURES EN COURS : 
Un futur coup de coeur, un coup de coeur inattendu mais des beaucoup déceptions  !
Vous pouvez retrouver la vidéo sur ce bilan du mois de juillet sur la chaîne youtube du blog : 

 

Cet article est également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies.  
Chronique, Lecture

LECTURE : « Nuits d’enfer au paradis »

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le recueil de nouvelles fantastiques Nuits d’enfer au paradis. 

C’est un recueil de nouvelles rédigées par des auteurs américains. Il a été publié lors du phénomène « vampire » suite à la publication des romans de Stephenie Meyer de la saga Twilight

Ces auteurs se sont rassemblés autour du thème du bal de promo aux USA. 

Mise en page :

Auteurs : Stephenie MEYER, Meg CABOT, Lauren MYRACLE, Kim HARRISON et Michele JAFFE, américains
Titre : Nuits d’enfer au paradis
Date de l’édition : 2008
Nombre de tomes : 1/1
Nombre de pages : 357 p.
Edition : Hachette / Back Moon
Dates de lecture : 08 – 19 mars 2017 (Bilan lecture du mois de mars 2017)
Genre / Thèmes : Narratif, nouvelles, fantastique, young-adult

Résumé : Quelle fille n’a jamais rêvé d’être la reine du bal de fin d’année ? Une robe vaporeuse, un cavalier élégant et amoureux, une musique entêtante… Les histoires de ce recueil réunissent des héroïnes qui ont tout pour accéder au podium. Malheureusement, c’est sans compter sur les vampires, démons et autres morts-vivants qui s’invitent à la fête… Alors, prêtes à danser avec le Diable ?Vous retrouverez :

  • S. Meyer, « L’Enfer sur Terre » (p. 7-69)
  • M. Cabot, « La fille de l’Exterminateur » (p. 71-125)
  • L. Myracle, « Le Bouquet » (p. 127-177)
  • K. Harrison, « Madison Avery et l’Ange des Ténèbres » (p. 179-256)
  • M. Jaffe, « Baisers Divins » (p. 257-358)

Mon avis : 

C’est une relecture. 

J’ai lu ce roman en 2009. J’aime l’univers fantastique young-adult donc je souhaitais lire et relire ces nouvelles.

Les avantages du format nouvelle sont une histoire courte et la découverte d’auteurs.

Ce livre a été écrit suite à la publication des romans de Stephenie Meyer. Les éditeurs en ont joué pour faire la promotion publicitaire. 

C’est un recueil de nouvelles par des auteurs américains en vogue. Ils se sont réunis autour d’un même thème et ils ont écrit des romances adolescentes fantastiques. 

Bien que j’aime le genre young-adult, j’ai trouvé en général que l’on a le côté adolescent « niant-niant » et ce sont des romances adolescentes clichées. 

Je n’ai eu aucune nouvelle coup de coeur. Les nouvelles sont de qualité différente et variable selon l’auteur. Les nouvelles ont un nombre de pages différentes. Je reste mitigé sur l’ensemble de ces nouvelles.On a plusieurs créatures fantastiques : les anges, les démons, le super héros, l’exterminateur, la voyante et les zombies. On change de créatures habituelles !

Celles que j’ai bien aimé mais je suis mitigée : 

  • S. Meyer, « L’Enfer sur Terre » : le début a été difficile mais le milieu et la fin sont mieux ; 
  • M. Cabot, « La fille de l’Exterminateur » : ma préférée mais elle a été trop rapide et j’attend presque une suite ; 
Celles que je n’ai pas aimé : 
  • L. Myracle, « Le Bouquet » : grosse déception à cause des problèmes d’adolescents exagérés ; 
  • K. Harrison, « Madison Avery et l’Ange des Ténèbres » : bonne idée de base mais il y a des anecdotes développées non permanentes ; 
  • M. Jaffe, « Baisers Divins » : un peu hors thème et je l’ai lu en diagonal. 
Résultat :  déception de manière générale car on a des clichés adolescents et les éléments fantastiques ne sont pas assez poussés !
 
Le thème commun est le bal de promo :  le thème est très souvent respecté. 

 

 
DECEPTION malgré une relecture ! 

 

Note : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture

LECTURE « Once upon a time 1. Renaissance » d’Odette BEANE

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le roman inspiré de la série TV : Once upon a time d’Odette BEANE.

Mise en page :

Auteur : Odette BEANE, américaine
Saga : Once upon a time
Titre : Renaissance
Nombre de tomes parus : 1/1?
Edition : Michel Lafon poche
Date de l’édition : 2014
Nombre de pages : 336 pages
Prix : 7,00 €


Genre / Thèmes : Narratif, roman, jeunesse, fantasy, contes, réécritures de contes, série TV

Résumé :  Il existe une ville dans le Maine où tous les personnages de contes de notre enfance sont piégés entre deux mondes, sous l’emprise de la terrible malédiction de la Méchante Reine. Pour Henry, dix ans, seule Emma, sa mère biologique qu’il n’a jamais connue, peut les délivrer. 
Lorsque le garçon la retrouve et lui annonce qu’elle est la fille de Blanche-Neige et du Prince Charmant, Emma pense qu’il s’invente des histoires. Inquiète, elle décide de le ramener chez lui, à Storybrooke, où elle fait la rencontre de Regina, l’inquiétante mère adoptive de Henry. Dans cette ville à l’atmosphère irréelle, Emma devra accepter son destin, car face à l’amour véritable, même les pires maléfices sont impuissants.
 
Dates de lecture : 17 – 28 avril 2017 (Bilan lecture d’avril 2017)

Mon avis : 

J’ai connu la série TV en 2012 quand elle a été diffusée sur M6 :

Je suis une fan inconditionnelle de la Série TV ! J’aime les réécritures des contes : les éléments principaux sont respectés mais il y a une morale adulte. Ce n’est pas une série si gentille que ça avec ses personnages.

J’ai vu ce livre en librairie mais je ne souhaitais l’acquérir car j’ai la série TV en DVD et j’avais peur que le roman soit « mot à mot » de la saison 1. 

J’ai donc profité de l’emprunter en bibliothèque pour me faire un avis et me replonger dans l’univers de Once Upon A Time.

Je connais par coeur la saison 1. C’est peut-être ça qui a entraîné ma déception.

On est sous un point de vue omniscient. On suit principalement les actions d’Emma et de Mary-Margaret (Blanche-Neige).

Je n’ai rien à dire de spécial sur ce livre car c’est mot à mot la première saison de la série TV.

Lors de ma lecture, je me suis ennuyée donc je l’ai lu en diagonale. 

Etant une grande fan de la série TV, je n’ai pas trouvé d’intérêt à lire ce livre. Il n’y a pas nouveaux éléments et on en apprends pas plus sur la psychologie des personnages (« gentils » ou « méchants »).

Il est précisé que ce livre est un tome 1.
Lors de la rédaction de cette article, nous sommes à la saison 6 (aux USA) et il n’y a pas eu de tome 2 paru. 

 
Je vous conseille la série TV mais pas le livre ! 

 

Note :

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture saga

LECTURE : « Si je reste » de Gayle FORMAN (2 vol.)

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur les deux tomes de la saga Si je reste de Gayle FORMAN.  

  

Mise en page : 

 
Auteur : Gayle FORMAN
Saga : Si je reste
Titres : Si je reste et Là où j’irai
Date de l’édition : 2010-2011

Dates de lecture du tome 1 : 13 mai – 18 mai 2017 (Bilan lecture du mois de mai 2017)

Dates de lecture du tome 2 : 02 juin – 25 juin 2017 (Bilan lecture du mois de juin 2017)



Genre / Thèmes : Narratif, roman, jeunesse/young-adult, contemporain

Résumé du tome 1 : Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis… Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.
J’ai lu le premier tome en format papier et le deuxième format ebook. 

Mon avis sur les deux tomes : 

C’est une duologie populaire lors de sa sortie en 2009. 

Le premier tome a fait l’objet d’un adaptation cinématographique en 2014 : Si je reste

Je voulais lire Si je reste car le thème du choix « dois-je vivre sans ma famille ou mourir » m’a interpellé et je souhaitais voir comment l’autrice allait aborder ce sujet. 

J’ai trouvé le premier tome en format papier d’occasion donc je pouvais enfin le lire. Je n’avais pas vu son adaptation cinématographique. 

J’ai été surprise de la temporalité du roman : l’intrigue des deux tomes se déroule en moins de 24 heures. Cependant, les romans sont ponctués de nombreux flash-backs. Dans chaque tome, on est dans un moment charnière dans la vie du personnage d’où ces flash-backs pour que le lecteur comprenne la psychologie, les évènements et le contexte. 

Dans le premier tome, nous sommes sous le point de vue de Mia : c’est une jeune fille de 16 ans, passionnée de violoncelle qui souhaite rentrer à Julliard et elle est aimée de sa famille. Elle vit en Oregon. 

Dans le second tome, nous sommes sous le point de vue d’Adam : c’est le petit ami de Mia, musicien et compositeur, il est rocker. L’intrigue de ce tome se déroule à New York. 

J’ai eu des difficultés avec la plume de Gayle Forman : les expressions et les réactions adolescentes des personnages et le ton abrupte des narrations. 

Cependant, j’ai préféré la plume dans le deuxième tome sous le point d’Adam. 

J’ai aimé découvrir le thème et la passion des personnages pour la musique. On parle de la musique classique et le rock. 

Les personnages sont adolescents : 16 ans dans le tome 1 et 19 ans dans le tome 2. Ils ont des défauts propres à cette période. 

Dans un premier temps, je ne souhaitais pas lire le tome 2 car je ne le pensais pas indispensable. 

Si je ne devais quand choisir qu’un, je dirai sans hésiter le tome 2. 

Sans révéler l’intrigue de cette saga, j’ai été très déçue du tome 1 car je n’ai eu aucun élément de réponse. Le tome 2 est suffisant. Je dirai que le tome 1 est une sorte de préquel : je ne le considère pas comme un roman à part entière. 

J’en attendais beaucoup sur le thème de la mort, de la perte et du choix de Mia. Malheureusement, je n’ai pas eu mes réponses dans le tome 1 et ça m’a influencé dans la lecture du tome 2. Bien qu’il y est eu plus de points positifs dans la lecture du tome 2, ce fut une lecture mitigée car c’est à la fin que tout se précipite. 

Après cette lecture, je me rends compte qu’il s’agit d’une romance contemporaine adolescente. 

Je ne relierai pas cette duologie. Ce fut deux lectures décevantes car je n’ai pas réussi à aimer les personnages principaux. 

Une déception ! Il faut lire les deux tomes à la suite !
 

Note sur les deux tomes : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture, Lecture saga

LECTURE : « Là où j’irai » de Gayle FORMAN

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le tome 2 de la duologie Si je reste de Gayle FORMAN. 

Si je reste est un livre que je souhaitais lire depuis sa sortie en poche (en 2009). Le thème m’intriguait car je n’en avais encore jamais lu. Il a fait l’objet d’une adaptation cinématographique en 2014Je ne vous montrerez pas la bande annonce dans cet article, car je trouve qu’elle résume le livre : la visionner vous spoilerez. 

Le premier Si je reste a été déception, cependant je voulais avoir des réponses sur le choix de Mia donc j’ai voulu lire ce deuxième et dernier tome. 

Mise en page :

Auteur : Gayle FORMAN, américaine
Saga : Si je reste
Titre : Là où j’irai
Date de l’édition : 2011
Ebook
Dates de lecture : 02 – 25 juin 2017 (Bilan lecture du mois de juin 2017)
Genre / Thèmes : Narratif, contemporain, young-adult/jeunesse

Résumé du premier tome : Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis… Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.

Mon avis : 

Le premier tome a été une déception. Je me suis donc imposée la lecture du tome 2 dans ma pile à lire mensuelle du mois de juin 2017


J’ai lu ce roman en format ebook.Dans ce deuxième tome, nous sommes sur le point de vue d’Adam. Adam est le petit ami musicien de Mia que l’on rencontre dans le premier tome. Nous sommes 3 ans après les faits du tome 1. 


Contrairement au tome 1, on est sur une structure plus classique. Mais l’histoire se déroule sur un temps chronologique court et il y a de nombreux flash-backs.

J’ai préféré la plume de Gayle Forman sous le point de vue d’Adam. 

Avec le personnage d’Adam, on a tous les clichés de la rock-star. On suit Adam trois ans après l’accident de Mia. Le personnage a 19 ans mais il a encore des réactions d’adolescents.

Je ne souhaite pas aborder l’intrigue de ce deuxième tome car cela spoilerait ! 

Je concluerai cette chronique en précisant que j’ai eu les réponses au tome 1.

Cependant Gayle Forman ne parle pas de la projection de Mia dans le tome 1 : elle n’explique pas ce phénomène. 

Le point négatif de ce roman est la psychologie des personnages : j’ai trouvé les réactions des personnages trop adolescentes. 

Malgré des points positifs dans ce deuxième tome, ce roman a été une déception.

 
DECEPTION  : lecture mitigée! 

 

Note : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture

LECTURE : « Lady Susan » de Jane AUSTEN

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur Lady Susan de Jane AUSTEN.

Mise en page : 

Auteur : Jane AUSTEN, anglaise
(1775-1817)
Titre : Lady Susan
Nombre de tomes parus : 1/1
Edition : Hachette / Black Moon
Date de l’édition : 2013
Nombre de pages : 126 pages
Prix : 2 €

Auteur : Jane Austen est une autrice anglaise vivant entre 1775 et 1817.

Genre / Thèmes : Narratif, nouvelle, épistolaire, classique 

Résumé :  Une veuve spirituelle et jolie, mais sans un sou, trouve refuge chez son beau-frère, un riche banquier. Est-elle sans scrupules, prête à tout pour faire un beau mariage, ou juste une coquette qui veut s’amuser ? Le jeune Reginald risque de payer cher la réponse à cette question…

Dates de lecture : 04/09/16-25/09/16 (Bilan du mois de septembre 2016)
J’ai découvert la plume de Jane Austen avec Orgueil et Préjugés et Northanger Abbey. Ce sont deux romans. Suite à la lecture de ces deux livres, je souhaite lire toute l’Oeuvre de Jane Austen.

Mon avis : 

Lady Susan est un livre atypique de l’Oeuvre de Jane Austen : c’est une nouvelle épistolaire. 

Ce livre est une succession de lettres écrits par plusieurs protagonistes. La fin est en revanche narrative.



C’est un petit livre mais il y a une grande qualité dans l’écriture ce qui rend la lecture dense.

Sous le format de lettres, on a toutes les caractéristiques de l’écriture de Jane Austen.L’originalité de ce livre est aussi un défaut. Il n’y a pas de présentation des différents personnages et de mise en contexte. J’ai eu du mal à me faire une idée claire car on les perçoit à travers des lettres et du point de vue de l’auteur de la lettre (et non d’un point de vue omniscient). Selon l’auteur de la missive, on perçoit différemment le personnage, ce qui a tendance à perdre le lecteur.

Une autre difficulté est de savoir jongler entre les différents personnages et leurs sentiments respectifs car il y a des jeux de faux-semblants et le ton de Jane Austen.

Je souhaite relire ce livre car connaissant l’histoire, je voudrais me faire une idée plus précise des personnages et mieux comprendre la chute.

C’est une petite déception ! 

Je ne conseille pas ce livre pour initier un lecteur à l’Oeuvre de Jane Austen. 

En revanche si vous avez lu les romans de l’autrice, vous serez surpris de découvrir sa plume sous le format épistolaire. 

 

Originalité mais je ne recommande pas pour découvrir Jane Austen ! 

 

Note : 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.
Chronique, Lecture

LECTURE : « La maison des morts » de Sarah PINBOROUGH

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur La Maison des Morts de Sarah PINBOROUGH.

J’avais eu un coup de coeur pour la saga Contes des royaumes de Sarah Pinborough. Je voulais découvrir un autre livre de cette autrice. L’objet-livre est magnifique. 

Mise en page :
Auteur : Sarah PINBOROUGH, anglaise
Titre : Le Maison des morts
Nombre de tomes parus : 1/1
Edition : Milady
Date de l’édition : 2016
Nombre de pages : 384 pages
Prix : 16,90 €

Genre / Thèmes : Narratif, roman, SF, jeunesse

Résumé :  La vie de Toby bascule suite à un simple test sanguin. Au beau milieu d’une île déserte, une poignée d’enfants mène une existence hors du temps, sous la surveillance impassible d’une équipe d’infirmières. Arrachés à leurs familles, les Déficients vivent dans la crainte du moindre symptôme indiquant qu’il est temps pour eux d’être conduits au sanatorium, là d’où personne ne revient. Loin des siens, replié sur lui-même, Toby attend la mort et lutte contre la peur et le désespoir. Mais l’arrivée d’une nouvelle patiente lui redonne brusquement une raison de vivre et d’espérer…


Dates de lecture : 18/12/17-24/04/17 (Bilan du mois d’avril 2017)
Mon avis : 
Je voulais découvrir un autre livre de cette autrice car j’avais beaucoup aimé sa saga Contes des royaumes.

Je tiens à souligner que c’est un magnifique objet-livre : livre en hard-back, couverture avec effet miroir, tranche des pages de couleur noir, en-têtes de chapitre ornés et la texture des pages sont avec un fait parchemin.

A la différence de la saga Contes des royaumes, la Maison des Morts est un roman classé en science-fiction et c’est one-shot. 

Le résumé de ce livre m’a intrigué cependant je l’ai abandonné jusqu’à la page 127 (chapitre 10) et j’ai lu les deux derniers chapitres. 

Malgré mon abandon, j’ai su comprendre la fin mais je n’ai pas eu mes réponses sur les choses qui m’intriguait. 

Il faut savoir que si je n’accroche pas à une histoire, je n’ai aucun scrupule à l’abandonner ! J’ai donc abandonné de ce livre car : 

  • Je n’ai pas accroché à l’histoire ; 
  • Je n’ai pas compris où voulait m’emmener l’autrice. 
Je n’ai pas compris l’histoire car j’ai eu l’impression qu’il y avait un préquel avant ce livre. Cela s’explique peut-être parce que l’on est sous le point de vue de Tobey, un jeune garçon de 14 ans. Il vit sur cette île depuis quelque temps, c’est l’un des plus âgés des enfants et il a le « statut » de chef. Cependant je n’ai pas aimé le caractère de ce personnage : il sait tout sur tout (mais il ne sait pas pourquoi il est enfermé là), il regarde les autres de façon dédaigneuse …
On a des indices sur le passé de Tobey (sur pourquoi il est enfermé sur cette île) dans le texte et il est différencié par des passages en italique. 
 
Des choses ont également troublé ma lecture : il y avait quelques incohérences. Tout d’abord, un personnage s’appelle Ashley et c’est un petit garçon. Tobey se dit solitaire mais il aide les autres et n’hésite pas à « se sacrifier ». Tobey « déteste » les filles mais il tombe rapidement amoureux. 
 
C’est un one-shot cependant je dirais que ce livre a une fin ouverte. 
 
Le bémol est que je n’ai pas eu l’explication sur le sanatorium. 
En résumé, j’ai perdu mon temps ! 
L’objet-livre ne fait pas tout !

Je ne vous le conseille pas malgré l’objet-livre : cela ne vaut pas le coût ! Passez votre chemin !  

 
ABANDON !

 Note : 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.
Chronique, Lecture

LECTURE : « Orgueil et préjugés et zombies » de Seth GRAHAME-SMITH

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur Orgueil et préjugés et zombies de Seth GRAHAME-SMITH.

J’ai acheté ce livre à sa sortie suite à ma lecture de l’oeuvre originale de Jane Austen (Orgueil et Préjugés) en 2009. Je souhaitais découvrir cette réécriture en 2010 cependant cette lecture a été souvent l’objet d’abandons.

Ce livre a été adapté au cinéma en 2016 ! Je ne l’ai pas vu. 

 

Mise en page : 
Auteurs : Jane AUSTEN, anglaise
et Seth GRAHAME-SMITH
Titre : Orgueil et préjugés et zombies
Nombre de tomes parus : 1/1
Edition : Flammarion
Date de l’édition : 2009
Nombre de pages : 317 pages
Prix : 16 €
 

Auteur : Jane Austen  est une autrice anglaise vivant entre 1775 et 1817. Elle a écrit l’oeuvre Orgueil et Préjugés. Ce roman est considéré comme une oeuvre classique de la littérature classique. Il a été de nombreuses fois adapté. 

Seth Grahame-Smith  est un scénariste, écrivain et producteur américain. 

Genre / Thèmes : Narratif, roman, classique réécrit, fantasy, horreur. 

Résumé :  Pour la famille Bennet, qui compte cinq filles à marier, l’arrivée de deux jeunes et riches célibataires dans le voisinage est une aubaine : enfin, des coeurs à prendre, et des bras supplémentaires pour repousser les zombies qui prolifèrent dans la région ! Mais le sombre Mr Darcy saura-t-il vaincre le mépris d’Elizabeth, et son ardeur au combat ? Les innommables auront-ils raison de l’entraînement des demoiselles Bennet ? Les soeurs de Mr Bingley parviendront-elles à le dissuader de déclarer ses sentiments à Jane ? Surtout, le chef-d’oeuvre de Jane Austen peut-il survivre à une attaque de morts-vivants ?.
Dates de lecture : 2010-09/05/17 (Bilan du challenge du mois de la Fantasy 2017)
Il est également sorti en format poche chez Pocket.
Mon avis : 
Ce livre a été pendant près de 7 ans l’objet de « lecture, abandon et reprise ».

Je suis heureuse et soulagée de l’avoir terminé !Quand j’ai acheté ce livre en 2009, je venais de terminer l’oeuvre originale de Jane Austen : Orgueil et Préjugés. Cet oeuvre est un classique de la littérature anglaise. J’ai beaucoup aimé ce livre (un petit coup de coeur) : la plume piquante de Jane Austen, la critique sur la société anglaise, le mélange de sentiments entre les différents personnages et certains passages en particulier.

Suite à la lecture de l’oeuvre originale, j’étais intriguée par cette « réécriture » moderne de ce classique. J’aime beaucoup les couvertures, cela rend l’objet-livre plus agréable.

Cependant, ce fut une GROSSE DÉCEPTION car le texte original a été conservé malgré les scènes de zombies. Justement, les scènes de zombies sont insérées dans le texte et cela rend le récit dans un premier temps bancal. D’où le fait que j’emploie des guillemets sur le mot réécriture pour ce livre.

On retrouve tous les « grands passages » de l’intrigue originale avec ou non la présence des zombies.

On n’a pas d’explication sur le phénomène zombie cependant, j’ai trouvé que l’intrigue zombie s’améliorait au fur et à mesure du roman. J’ai aimé en particulier les passages de réécritures autour des personnages de Charlotte et Wickham. 


J’ai aimé surtout l’intention de l’auteur de rendre les filles Bennett comme personnages badass et démontrer que les femmes de cette époque sont aussi importantes que les hommes. 

Je pense que ce livre était plutôt fait pour le prétexte d’un film. Je dis cela car l’auteur Seth Grahame-Smith est aussi scénariste et il y a eu une adaptation cinématographique en 2016. Je vous conseille donc de regarder le film plutôt que de lire ce livre.

Mais surtout, si vous voulez lire l’oeuvre originale de Jane Austen, je ne conseille pas de commencer par Orgueil et Préjugés et zombies car cela vous gâcherait certainement l’intrigue originale. 


Je souhaiterais voir l’adaptation cinématographique pour faire une comparaison et peut-être mieux apprécier cette histoire. 

 
Je conseille de regarder le film plutôt que de lire le livre !

Je recommande l’oeuvre originale de Jane Austen ! 

 

Note : 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.
Chronique, Lecture, Lecture saga

LECTURE : « Si je reste 1. Si je reste » de Gayle FORMAN

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le tome 1 de la duologie Si je reste de Gayle FORMAN. 

Si je reste est un livre que je souhaitais lire depuis sa sortie en poche (en 2009). Le thème m’intriguait car je n’en avais encore jamais lu. Je fus ravie de le trouver dans une boutique d’occasion en format poche et avec la couverture bleue que je voulais : je pouvais donc enfin le découvrir.

Je n’avais pas acheté le deuxième tome car je pensais qu’il s’agissait du point de vue d’un autre personnage, mais ce fut une erreur ! 

Il a fait l’objet d’une adaptation cinématographique en 2014. Je ne vous montrerez pas la bande annonce dans cet article, car je trouve qu’elle résume le livre : la visionner vous spoilerez. 

Mise en page : 
 Auteur : Gayle FORMAN, américaine
Saga : Si je reste
Titre : Si je reste
Date de l’édition : 2010
Edition : Pocket
Nombre de pages : 183 pages
Date de lecture : 13 – 18 mai 2017 (Bilan lecture du mois de mai 2017)
Genre / Thèmes : Narratif, contemporain, young-adult/jeunesse

Résumé de ce tome : Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie. Et puis… Et puis vient l’accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes : d’abord, elle entend tout ce qu’on dit autour de son lit d’hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C’est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans.
Mon avis : 
Je souhaitais lire ce livre car le résumé m’a particulièrement touché et je n’avais jamais lu de livre sur le deuil.  Avant de lire ce tome, je ne comptais pas lire le tome 2 car je pensais qu’il s’agissait de la même histoire du point de vue du personnage masculin mais c’est une erreur ! 

La structure de ce livre est surprenante : il n’y a pas de chapitre, l’histoire se déroule en une journée et demi et les seuls éléments temporels marqués sont le lieu et l’heure de l’action.

Bien que l’histoire se déroule dans un temps court, on a de nombreux flash-backs.Dans ce livre, on suit Mia : jeune fille de 17 ans, passionnée de violoncelle, appartenant à une famille aimante et ayant des amis et un petit ami Adam. L’accident de voiture arrive très vite. On va donc suivre l’histoire sous le point de vue d’une projection de Mia : une partie de Mia est projetée en dehors de son corps et elle suit son corps.

Je m’attendais à pleurer car la famille meurt et j’espérais des monologues poignants des personnages sur la vie et la mort. Mais je n’ai rien ressenti durant ma lecture. Je ne me suis attachée à aucun personnage. J’ai souvent levé les yeux au ciel à cause de la non-confiance en soi de Mia.

La plume de Gayle Forman ne m’a pas transporté et il y a très peu d' »action » : j’ai eu une impression que l’action restée statique malgré les nombreux flash-backs.

Les flash-backs sont présents pour connaître les personnages et pour être empathique sur leur sort. Généralement, les flash-backs sont un élément positif dans le roman mais j’ai trouvé qu’il y en avait trop et cela a desservi le roman.

Selon moi, le message du livre était pourquoi rester en vie alors que nos proches ne sont plus là ? De plus, l’autrice met en scène un cas extrême : une jeune fille au porte de sa vie de jeune adulte, qui n’a pas encore de métier, un rêve et un premier amour.

Gayle Forman ne ménage pas le lecteur dans la description de l’accident et du sort de son personnage. Malheureusement, le passage qui selon moi était censé être le plus touchant est le monologue du grand-père mais l’autrice l’a trop peu développé.

Les thèmes du deuil et de la projection étaient très prometteurs, mais Gayle Forman a survolé les questions fondamentales en se perdant dans une romance déjà établie. Pour certains lecteurs, le point sur la religion, la vie après la mort n’est pas abordé ! De plus, Mia ne se pose pas les questions sur l’après l’accident : on reste figée sur Mia regardant ces proches allés la voir, lui demandant de survivre et les flash-backs. Ce fut donc une énorme déception car j’en « attendais » beaucoup plus !   

Ce qui m’a particulièrement révolté est le manque totale de réponse dans ce livre ! En refermant le livre, j’ai poussé un grand : « Eh alors, tout ça pour quoi ? » J’ai eu l’impression que c’était une introduction à un autre livre. Certes, le livre est court mais je m’attendais à une « fin » : pourquoi Mia est projetée, si elle se réveille, …
Je dois alors absolument lire le tome 2 pour avoir un « semblant » de réponse ! Je trouve qu’il faudrait le préciser dans le résumé et/ou dans le livre ! 
Je me suis donc imposée la lecture du tome 2 dans ma pile à lire mensuelle du mois de juin 2017
 

ENORME DECEPTION ! 

Note : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.
Chronique, Lecture saga

LECTURE : « Le diable s’habille en Prada » de Lauren WEISBERGER (2 vol.)

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur les deux tomes de la saga Le diable s’habille en Prada de Lauren WEISBERGER.  

                                                  

J’ai lu le premier tome en 2007 (avant la création du blog) et le tome 2 en 2016 (vous pouvez retrouver mon avis dans le bilan du mois de juin 2016).  
 
J’ai connu l’histoire du Diable s’habille en Prada grâce au film : 
 
 
Mise en page de la saga :
 
Auteur : Lauren WEISBERGER, américaine
Saga : Le diable s’habille en Prada
Titres : Le diable s’habille en Prada et Vengeance en Prada
Date de l’édition : 2004-2013
Edition : Pocket / Fleuve Noir
Nombre de tomes : 1-2/2
Prix : 7,40€ (en poche)
Dates de lecture du tome 1 : 2007
Dates de lecture du tome 2 : 15 juin – 26 juin 2016 (Bilan lecture de juin 2016)
Genre / Thèmes : Narratif, roman, chick-lit

Résumé du tome 1 : Andrea n’en revient pas : même avec ses fringues dépareillées, elle l’a décroché, ce job de rêve. La jeune femme de vingt-trois ans va enfin intégrer la rédaction de Runway, prestigieux magazine de mode new-yorkais ! Et devenir l’assistante personnelle de la rédactrice en chef, la papesse du bon goût, la dénommée Miranda Priestly. Une chance inouïe pour Andrea : des milliers d’autres filles se damneraient pour être à sa place ! Mais derrière les strass et les paillettes de cette usine à rêves se cache un enfer peuplé de talons aiguilles et de langues de vipère. Leurs raisons de vivre ? Répondre à TOUTES les angoisses existentielles de la déesse Miranda. Justement, cette dernière vient de trouver une nouvelle victime de la mode :  » An-dre-ââ « …
J’ai lu le premier tome en format poche suite au film.
On m’a offert en 2013 le tome 2 en grand format.  
Cette saga est sortie en format poche. 
J’aime beaucoup les couvertures. 
Mon avis sur la saga : 

J’ai connu l’histoire du Diable s’habille en Prada grâce au film sorti au cinéma en 2006 avec Anne Hathaway (dans le rôle d’Andréa) et Meryl Streep (dans le rôle de Miranda Priestly). A l’heure où j’écris cet article, il y a des rumeurs d’une nouvelle adaptation en série TV. 

Le film est l’adaptation du premier tome cependant bien que l’histoire d’Andréa travaillant à Runway est la même, beaucoup d’éléments sont très différents par rapport au roman original (sorti en 2004).

J’ai beaucoup aimé le film grâce aux thèmes abordés, aux deux actrices principales donc je souhaitais découvrir l’histoire à travers le roman.

J’aime beaucoup l’univers de la mode et de la presse féminine.

Les livres traitent du monde de la mode, de la presse et de l’organisation d’évènement. Si ces thèmes ne vous intéressent pas : passez votre chemin ! 

Cette saga est une satyre du monde de la mode actuelle. L’autrice a travaillé auprès de la rédactrice en chef du Vogue US Anna Wintour. Anna Wintour est UNE figure importante de la presse mondiale car elle influence le monde de la mode (elle est considérée comme la « PAPESSE de la mode »). D’ailleurs, un documentaire lui est consacré : The September Issue (sorti en 2009) sur la préparation des Fashion Weeks.

Lauren Weisberger s’est inspirée de son expérience chez Vogue pour écrire son premier tome. Ce premier tome parle d’une assistante qui doit se plier en quatre pour répondre aux exigences et aux souhaits de la rédactrice en chef d’un magazine féminine à renommer mondiale. Vous avez compris qu’il s’agissait d’une satyre du magazine Vogue US et de la rédactrice en chef Anna Wintour.

Si vous n’aimez pas le monde de la mode, vous ne comprendrez pas les références aux marques de luxe citées et vous risquez de ne pas aimer les exigences « folles » de Miranda Priestly.

Ce livre n’est pas écrit pour qu’on aime le monde de la mode et de la presse ! Il y a beaucoup de clichés mais aussi des situations poussées à l’extrême (véridiques ou fictives ?). On ne peut que détester la rédactrice en chef car on est sous le point de vue d’Andréa. Cependant, Andréa est parfois exaspérante car elle se laisse submerger par les évènements.

J’ai aimé la lecture du premier roman bien que j’avais encore en tête le film. L’intrigue est principalement la même mais la fin est complètement différente. Si vous comptez lire le tome 2, vous devez lire le tome 1 et ne pas vous arrêtez au film.

Le tome 2 est sorti presque 10 ans après le tome 1. Je n’étais pas convaincue par sa pertinence, vu la fin du tome 1.

Bien que ce soit un livre que l’on m’a offert, j’ai eu beaucoup de mal à lire le tome 2 : Vengeance en Prada.

L’intrigue de ce tome 2 se passe 10 ans après l’intrigue du tome 1. On retrouve les personnages principaux du tome 1 et des nouveaux.

Cependant, on attend avec impatience l’arrivée de Miranda dans l’intrigue et elle arrive très tardivement et elle est peu présente. Andréa m’a réellement exaspéré car elle a changé de vie pensant avoir appris des erreurs du tome 1 mais elle replonge dans ces mauvais travers.

Dans ce tome 2, il n’y a pas vraiment d’intrigue d’où ma déception.

J’étais été très déçue par ce tome 2 ! J’ai eu du mal à le lire car j’ai lu ce livre entre 2013 et 2016 (avec beaucoup de périodes d’abandon).

J’ai aimé les thèmes abordés mais j’étais déçue par l’ensemble de cette duologie. Cependant, j’ai été exaspéré par le caractère du personnage principal et la surenchère de non-évènements. qui m’a exaspéré.

A l’heure où j’écris cet article, cette saga est une duologie. Il n’y a pas de tome 3 en prévision. S’il y a un troisième tome, je ne le lirai pas. 

Si le thème de la mode et de la presse féminine vous intéresse, je vous conseille le film.

Je recommande le film ! Déception pour cette saga !
J’ai mis la note de 4/5 du tome 1 et la note du tome 2 est 1/5.

Note sur la saga : 
 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été rédigé en 2017 mais mon avis date de 2016. Il a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies