Book haul, Haul

BOOK HAUL spécial bibliothèque 2017

Bonjour les bookaddicts,

Je vous présente mes nouvelles acquisitions grâce à la grande braderie des bibliothèques de ma ville. J’ai pu ainsi acheter des livres venant de la bibliothèque à très bas prix. 

G. GLASFURD, Les mots entre mes mains (2016) : 


  • Auteur : Guineviere GLASFURD
  • Titre : Les mots entre mes mains
  • Collection / Edition / Editeur : Préludes
  • Genres : Roman, historique
  • Nombre de tomes : 1/1
  • Achat : Braderie Bibliothèques Municipales
  • Prix : 15,90€ sur Amazon
  • Résumé : Quand Helena Jans van der Strom arrive à Amsterdam pour travailler chez un libraire anglais, la jeune femme, fascinée par les mots, a appris seule à lire et à écrire. Son appétit pour la vie et sa soif de connaissance trouveront des échos dans le cœur et l’esprit du philosophe René Descartes. Mais dans ce XVIIe siècle d’ombres et de lumières, où les penseurs sont souvent sévèrement punis, où les femmes n’ont aucun droit, leur liaison pourrait les perdre. Descartes est catholique, Helena protestante. Il est philosophe, elle est servante. Que peut-être leur avenir ? A partir d’une histoire d’amour avérée et méconnue, Guinevere Glasfurd dresse le portrait fascinant d’une femme lumineuse en avance sur son temps. Un roman de passion et de liberté sur fond de fresque envoûtante des Pays-Bas au « siècle d’or ».
  • Commentaires : C’est un livre historique avec un personnage libraire. Ce sont deux arguments qui m’ont donné envie de le lire !
L. GARFIELD, Le roman de la mythologie grecque 2 (1994) : 


  • Auteur : Léon GARFIELD
  • Saga : Le roman de la mythologie grecque 2
  • Titre : Le temps des héros
  • Collection / Edition / Editeur : Folio / Folio junior
  • Genres : Roman, jeunesse, mythologie
  • Nombre de tomes : 2/2
  • Achat : Braderie Bibliothèques Municipales
  • Prix : 6,60€ sur Amazon
  • Résumé de ce tome : La naissance d’Héraclès et ses premiers exploits, une chasse meurtrière menée par l’intrépide Atalante, le sacrifice d’Alceste pour arracher son époux à un trépas prématuré… En dépit de leur force et de leur courage, les héros n’échappent pas à leur destin. Héraclès devra donc expier le meurtre de ses enfants en accomplissant de périlleux travaux. Et le vieil aède qui, toute sa vie, a rêvé de rencontrer un dieu, n’essuiera pas la poussière de ses pieds avant d’avoir chanté cette fabuleuse histoire.
  • Commentaires : J’ai lu le premier tome sur les dieux (cf. l’article). Ce deuxième tome est consacré aux héros. 
A. LEDIG, Juste avant le bonheur (2013) : 


  • Auteur : Agnès LEDIG
  • Titre : Juste avant le bonheur
  • Collection / Edition / Editeur : Albin Michel
  • Genres : Roman, contemporain
  • Nombre de tomes : 1/1
  • Achat : Braderie Bibliothèques Municipales
  • Prix : 6,95€ sur Amazon
  • Résumé : Julie, 20 ans, qui élève seule son fils Lulu est caissière dans un supermarché. Elle attire l’attention d’un client, quinquagénaire aisé à nouveau célibataire. Généreux et désintéressé, Paul invite Julie à passer quelques jours dans sa belle villa de bord de mer en Bretagne. Ils y retrouvent Jérôme, le fils de Paul, qui se remet mal du suicide de sa jeune femme. Gaieté et optimisme reviennent grâce à l’attachante présence du petit Lulu. Mais au retour, un nouveau drame survient. Une chaîne de soutien, d’affection et de tendresse se forme autour de Julie. Avec elle, à travers elle, des êtres désemparés tentent de réapprendre à vivre et de saisir une deuxième chance. La force des épreuves surmontées, l’espoir d’un nouvel amour, ainsi qu’une bonne dose d’intelligence et d’humour peuvent réussir ce miracle. Un conte de fées moderne. L’émotion partagée avec des personnages profondément attachants et les dialogues d’une rare vivacité donnent un livre bourré de grâce, d optimisme et d énergie, qui réconcilie avec la vie !
  • Commentaires : Je n’ai jamais lu un livre de cette autrice mais elle est plébiscitée sur la blogosphère, la booktubosphère et la presse. 
J. LINDSAY, Dexter 3 (2009) : 
  • Auteur : Jeff LINDSAY
  • Saga : Dexter 3
  • Titre : Les démons de Dexter
  • Collection / Edition / Editeur : Points / Thriller
  • Genres : Roman, thriller
  • Nombre de tomes : 3/8
  • Achat : Braderie Bibliothèques Municipales
  • Prix : 19,90€ sur Amazon
  • Résumé de ce tome : Le jour, Dexter Morgan est expert judiciaire à la police de Miami; la nuit, il se transforme en tueur en série. Pas n’importe lequel, notez bien: un serial-killer justicier qui ne tue que ceux qui le méritent. Un double meurtre particulièrement sordide laisse pourtant notre cher Dexter fort perplexe: serait-il confronté à plus fort que lui ?
  • Commentaires : Si vous connaissez la série TV Dexter, il faut savoir qu’elle est tirée d’un saga de roman thriller. Je compte offrir ce livre !
J.-M. RIOU, L’insoumise du Roi-Soleil (2006) : 
  • Auteur : Jean-Michel RIOU
  • Titre : L’insoumise du Roi-Soleil
  • Collection / Edition / Editeur : Flammarion
  • Genres : Roman, Historique
  • Nombre de tomes : 1/1
  • Achat : Braderie Bibliothèques Municipales
  • Prix : 8,20€ sur Amazon (en format poche)
  • Résumé : Qui croit briller en approchant le Roi-Soleil peut se brûler les ailes. Et tomber dans les redoutables pièges de la Cour de Versailles. Hélène de Montbellay, jeune provinciale que rien n’effarouche, est-elle la mieux armée pour déjouer ces traquenards, elle qui a connu l’insouciance bienheureuse de son Anjou natal? L’apprendra-t-elle à ses dépends, elle qui découvre en 1682 le palais du pouvoir absolu pour quérir le pardon de Louis XIV qui a fait condamner son père? Un comédien mystérieux, un valet fanfaron, un fantôme tueur, Madame de Sevigné, La Montespan, Madame de Maintenon…. et bien sûr le plus grand des Rois révélé dans ses tourments les plus secrets. Mais aussi des complots religieux, des serments trahis, des poisons, le poids de l’intolérance et la mort en guet-apens. Hélène de Montbellay va oser tous les dangers. Avec la vérité et l’amour comme couronnement ?
  • Commentaires : Ce livre est un tome unique sur une de mes époques historiques favorites. 

S. de SAINT-GERMAIN, Dracula en Dior (2010) : 

  • Auteur : Scarlett de SAINT-GERMAIN
  • Titre : Dracula en Dior
  • Collection / Edition / Editeur : Fleuve Noir
  • Genres : Roman, chick-lit, fantastique
  • Nombre de tomes : 1/1
  • Achat : Braderie Bibliothèques Municipales
  • Prix : 13€ sur Amazon
  • Résumé : Vous, oui vous, qui êtes affublés d’une paire d’ailes et de crocs acérés, je ne vous apprends rien, les vampires sont ultra tendance en ce moment.
    C’est simple, nous sommes partout et les humains nous i-do-lâ-trent. Seulement, si je puis me permettre, il y a vraiment des progrès à faire niveau look. Croyez-moi, il ne faut pas plaisanter avec ça, c’est la clé du succès ! Un vampire bien habillé est un vampire qui inspire confiance aux humains et donc un vampire bien nourri. Alors fini les tenues has been, exit les capes et robes en velours, dites non à la ringardise et oui à l’élégance ! Dans ce petit livre, vous découvrirez tous les écueils à éviter en matière de mode et, à l’inverse, les must have qui doivent impérativement intégrer vos garde-robes. Les noms Jimmy Choo, Alberta Ferretti, Balmain, Fendi ne vous disent rien ? C’est grave mais pas irrémédiable ! Je vais vous aider, moi, à devenir une vraie fashionista. Après tout, si le Diable s’habille en Prada, Dracula peut bien s’habiller en Dior…
  • Commentaires : Je voulais le lire depuis plusieurs années. C’est donc une chance de l’avoir trouvé. Attention, ce livre a de mauvaises notes dans les réseaux littéraires. 
E.E. SCHMITT, Le cycle de l’invisible 4 (2004) : 


  • Auteur : Eric Emmanuel SCHMITT
  • Saga : Les cycles de l’invisible
  • Titre : L’enfant de Noé
  • Collection / Edition / Editeur : Albin Michel
  • Genres : Roman, contemporain
  • Nombre de tomes : 4/6
  • Achat : Braderie Bibliothèques Municipales
  • Prix : 5,20€ sur Amazon
  • Résumé de ce tome :  » – Nous allons conclure un marché, veux-tu ? Toi, Joseph, tu feras semblant d’être chrétien, et moi je ferai semblant d’être juif. Ce sera notre secret, le plus grand des secrets. Toi et moi pourrions mourir de trahir ce secret. Juré ? – Juré.  » 1942. Joseph a sept ans. Séparé de sa famille, il est recueilli par le père Pons, un homme simple et juste, qui ne se contente pas de sauver des vies. Mais que tente-t-il de préserver, tel Noé, dans ce monde menacé par un déluge de violence ? Un court et bouleversant roman dans la lignée de Monsieur Ibrahim… et d’Oscar et la dame rose qui ont fait d’Eric-Emmanuel Schmitt l’un des romanciers français les plus lus dans le monde.
  • Commentaires : Call me Sab parle souvent de cet auteur. Elle m’a donné envie de lire un de ces livres donc ce sera celui-là ! 

C. WOODING, Les disparus du royaume de faërie (2005) : 


  • Auteur : Chris WOODING
  • Titre : Les disparus du royaume de faërie
  • Collection / Edition / Editeur : Folio / Folio junior
  • Genres : Roman, jeunesse, fantasy
  • Nombre de tomes : 1/1
  • Achat : Braderie Bibliothèques Municipales
  • Prix : 8,50€ sur Amazon
  • Résumé : Fille étrange et solitaire, Poison vit dans une contrée de marécages grouillants de bêtes et de maladies. Mais un jour, sa sœur est brutalement enlevée par une créature du Royaume de Faërie et Poison part à sa recherche. Dans sa quête éperdue, elle découvre le monde des Royaumes parallèles peuplés de créatures extraordinaires et rencontre le maître des destinées. Elle est loin d’imaginer ce que lui réserve l’avenir…
  • Commentaires : Je suis peu familière de la fantasy dans le monde de la faërie. Ce livre jeunesse me permettra de découvrir les fées et cet auteur. 
 
Je présente aussi ces nouvelles acquisitions dans une vidéo :
Cet article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies

 

 

Publicités
Chronique, Lecture, Lecture saga

LECTURE : « Elvira Time saison 1 : Dead Time » de Mathieu GUIBE

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le premier tome de la saga Elvira Time de Mathieu Guibé :  Dead Time.  

 
Auteur : Mathieu GUIBÉ, français
Illustratrice : Elodie MARZE
Saga : Elvira Time
Titre : Dead Time
Nombre de tomes : 1/4?
Date de l’édition : 2014
Edition : Editions du Chat Noir
Nombre de pages : 193 p.


Format lu : Livre papier, grand format, intégrale de la saison 1

Genre / Thèmes : Narratif, roman, fantastique

Résumé :  L’existence des vampires n’est plus un secret pour personne. Alors que le tout Hollywood les décrit comme les amants du siècle, notre bon vieux gouvernement des États-Unis a tranché. Chaque rejeton aux dents longues se verra proposer un choix : se référencer auprès des autorités et survivre comme un animal en cage ou rester libre et se faire traquer par des chasseurs de primes rémunérés par l’état. Perso, je préfère la deuxième solution. C’est beaucoup plus lucratif pour mes finances depuis que j’ai hérité de l’entreprise familiale. Le problème, c’est qu’à 17 ans, je suis encore enchainée au lycée et je dois concilier cours de math et exécutions sommaires. D’aucuns diront que j’ai la fâcheuse tendance à ramener plus de boulot au bahut que je ne rapporte de devoirs à la maison. C’est pas faux.
Alors voyez-vous, quand on doit gérer tous ces vampires attirés par le miasme hormonal émanant de mon école et qu’en plus, on s’appelle Elvira, la vie n’est pas simple.
Une ado qui se plaint de son calvaire quotidien ? Rien de neuf à l’horizon, me direz-vous. Mais croyez-moi, je sais garder les pieds sur terre. Ma vie aurait pu être bien pire : j’aurais pu être un de ces monstres et me retrouver du mauvais côté de mon pieu.
 
Dates de lecture : 11 – 25 octobre 2017 (Bilan lecture du mois d’octobre 2017)
 

Mon avis : 

J’ai acheté ce livre lors du Salon des Hallinéales 2017 où j’ai pu rencontré l’auteur et faire dédicacer ce premier tome.

J’avais demandé conseil lors du Salon mais j’ai voulu découvrir les Editions du Chat Noir par l’intermédiaire de ce titre.

Je connaissais le synopsis de ce livre car j’avais entendu les avis d’Eric Things et des Chroniques de l’Imaginerium : ils avaient tous deux parlé d’une sorte de remake de la série TV Buffy contre les vampires. Cela m’avait interpellé ! 

Il y a une galerie des personnages à la fin du livre avec les esquisses de l’illustratrice Elodie Marze. Lors du Salon des Halliénales, j’ai eu la chance que l’on me donne les marque-pages (ci-dessous) représentant les personnages de ce tome 1 :

L’histoire se place dans un ville américaine et dans un futur proche puisque l’existence des vampires a été révélée. On reste cependant dans un univers proche du nôtre car l’auteur utilise des références connues (bds/comics, personnages, personnes, séries). J’ai beaucoup aimé les nombreux clins d’oeil à ces références mais aussi les clins d’oeil de l’histoire dans le livre. 

Comme les avis cités précédemment, nous sommes bien dans une histoire inspirée de la tueuse de Buffy. L’auteur ne s’en cache pas car il y a une préface expliquant ces différentes sources d’inspiration et son travail d’écriture. J’ai beaucoup aimé cette préface car elle m’a permis de connaître le travail de l’auteur et cela m’a donné envie de lire ces autres livres. 

J’ai beaucoup aimé les différents protagonistes de ce premier tome. On découvre d’abord Belinda (la blonde niaise et « moche » mais avec des talents cachés), puis l’héroïne principale Elvira (la tueuse hors-la-loi cynique et solitaire), le mystérieux Jéricho (ami d’enfance d’Elvira dont vous découvrirez pourquoi un mystère plane autour de ce personnage), le geek Ludwig (surdoué de 13 ans en classe de seconde, le cliché du geek par excellence) et enfin Shinta (tueur professionnel de vampires avec un style vestimentaire original, ami d’Elvira venant du Japon)

C’est un roman fantastique avec un humour noir ! Les vampires ne sont pas des enfants de coeur et l’héroïne est une fille badass avec des acolytes « handicapants ». L’auteur a retravaillé les éléments classiques des vampires et des romans du genre mais il en utilise et il insère des éléments propres à ses inspirations et son univers créé.

 J’ai très envie de découvrir la suite de cette saga avec Elvira et ses amis ! Hâte de lire les tomes 2 et 3 ! 

Une bonne lecture pour les fans de Buffy et de la culture geek !  

Note :

 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.

 

Chronique, Lecture, Lecture saga

LECTURE : « Harry Potter illustré 2. Harry Potter et la chambre des secrets » (illustré) de J.K. ROWLING et Jim KAY

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur la version illustrée d’Harry Potter et la chambre des secrets. 

J’ai lu ce livre en lecture commune avec la blogueuse No Place Nowhere. Nous poursuivons la lecture de cette saga en version illustrée ! 

Auteur : J.K. ROWLING
Dessinateur : Jim KAY
Saga : Harry Potter
Titre : Harry Potter et la chambre des secrets
Nombre de tomes : 2/7
Date de l’édition : 2016
Edition : Gallimard
Nombre de pages : 87 p.


Format lu :Livre papier, hard-back, grand format, illustré

Genre / Thèmes : Narratif, roman illustré, fantastique/fantasy, jeunesse

Résumé :  Une rentrée fracassante en voiture volante, une étrange malédiction qui s’abat sur les élèves, cette deuxième année à l’école des sorciers ne s’annonce pas de tout repos ! Entre les cours de potion magique, les matches de Quidditch et les combats de mauvais sorts, Harry trouvera-t-il le temps de percer le mystère de la Chambre des Secrets ? Un livre magique pour sorciers confirmés.
Dates de lecture : 01-17 septembre 2017 (Bilan lecture du mois de septembre 2017)
Mise en page : 
Sources photos : https://noplacenowhere.wordpress.com/2017/09/30/bilan-septembre-2017/ ET http://www.gazette-du-sorcier.com/Nouveaux-apercus-de-Harry-Potter-et-la-Chambre-des-secrets-illustre
 

Mon avis : 

Ce livre est la version illustré du deuxième tome de la saga éponyme Harry Potter. C’est une saga qui est à la fois classée dans le fantastique que dans la fantasy jeunesse. Selon moi, je la classerai dans le fantastique car on a un lien entre le réel (les Moldus) et le monde des sorciers.

J.K. Rowling n’a pas apporté de bonus dans cette saga rééditée. Le gros bonus de cette réédition est l’interprétation graphique du dessinateur Jim Kay. C’est un livre que j’ai relu dans cette version et de nouveau en lecture commune avec la blogueuse No Place Nowhere J’ai pu partager mes impressions, mes illustrations coup de coeur (…) sur cette relecture avec elle et cela a apporté une meilleure expérience de lecture.

Ce livre peut être considéré comme un livre-objet et non comme un roman proprement dit car c’est un hard-back avec un format original, le papier est de très bonne qualité et il est entièrement illustré.

En plus d’être un beau livre, c’est un livre que je lis ! Ce n’est pas juste un livre de collection !

Malgré mon regard d’adulte, le fait que je connaisse l’histoire grâce aux romans et aux films, je me suis replongée dans cette histoire ! J’ai relu cette histoire avec des étoiles dans les yeux grâce à l’univers inventé par J.K. Rowling et surtout grâce aux magnifiques illustrations de Jim Kay.

Déjà que j’aimais l’intrigue de ce deuxième tome, je la redécouvre dans cette version illustrée ! Ce deuxième tome est plus complexe que le premier : l’histoire et les illustrations s’assombrissent et les personnages secondaires ont des caractères plus complexes.

Les illustrations sont une interprétation du texte par Jim Kay. Je ne peux que souligner l’énorme travail graphique de cette édition Gallimard et du travail sublime du dessinateur. Cela n’a pas dû être évident d’illustrer ce roman car beaucoup connaissent le roman et le film par coeur donc le lecteur avait donc certainement des attentes sur l’apparence des personnages, les scènes à mettre en valeur … Malgré les films, Jim Kay nous réinvente les personnages, les lieux et les scènes du roman de J.K. Rowling. J’adhère totalement à son coup de crayon et à son interprétation du roman. J’ai particulièrement aimé les passages de la serre de Chourave mais j’ai « détesté » les nombreuses planches avec Aragog et ses enfants (les araignées). No Place Nowhere a souligné que l’illustrateur joue avec des pages noires pour les moments sombres et des pages plus claires pour les moments du quotidien ou heureux. 

Harry Potter est une saga appartient au genre imaginaire jeunesse mais je conseille cette saga à tous âge.Je recommande de nouveau à tous lecteurs cette édition pour découvrir cette histoire, pour redécouvrir le texte …

Je suis ravie de pouvoir poursuivre ma relecture des prochains tomes de cette saga illustrée avec No Place Nowhere

Un deuxième tome plus sombre et les illustrations sont de plus en plus belles ! 
 

Note :

 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.

 

Chronique, Lecture, Lecture saga

LECTURE : « Silver 1 » de Kerstin GIER

Bonjour les passionnés de lecture,
Je vous présente mon avis sur le premier tome de la saga Silver de Kerstin GIER.   
J’ai lu ce livre en lecture commune avec Marion de la chaîne Youtube Entre les lignes et du blog éponyme Entre les lignes

Auteur : Kerstin GIER, allemande
Saga : Silver
Titre : Silver, livre premier
Nombre de tomes : 1/3
Date de l’édition : 2016
Edition : France Loisirs
Nombre de pages : 336 p.


Format lu : Livre papier, grand format

Genre / Thèmes : Narratif, roman, young-adult, fantastique

Résumé :  Nouvelle ville, nouveau lycée et… nouvelle famille ! Après avoir longtemps voyagé aux quatre coins du monde, Liv, sa petite sœur Mia et leur mère s’installent dans une petite ville d’Angleterre. Mais les choses ne sont pas simples, puisqu’il faut composer avec le nouveau petit ami de sa mère… et ses deux ados. Liv ne va pas tarder à découvrir que son demi-frère, Grayson, détient un secret. Et pas des moindres…
Dates de lecture : 11 – 16 septembre 2017 (Bilan lecture du mois de septembre 2017)
 

Mon avis :

J’ai découvert le style de Kerstin GIER grâce à sa saga Trilogie des gemmes

 

On suit le personnage de Liv dans sa nouvelle vie à Londres dans la famille du nouveau compagnon de sa mère. On aborde le thème de la famille recomposée atypique car Liv et Mia ont un père et une mère qui ont des métiers passionnants et les faisant voyager partout sur le globe. Elles ont déjà vécu dans beaucoup de pays et l’histoire de ce livre débute sur leur emménagement à Londres avec leur nounou allemande. Elle découvre avec surprise qu’elles ne vont pas vivre chez leur mère mais dans la maison londonienne du nouveau compagnon avocat et père de jumeau de 18 ans.

On rencontre au fur et à mesure de l’histoire les personnages : certains sont atypiques, drôles ou stéréotypés. Cependant je n’ai pas été réellement touché par un personnage en particulier ou je n’ai pas de personnages préférés.

Le personnage principal de cette saga est Liv mais elle est secondé par un groupe de 4 garçons « beaux gosses » : Jasper, Arthur, Henry et Grayson. Au début, j’ai eu du mal à distinguer ces quatre personnages masculins mais leur personnalité se dévoile au fur et à mesure et c’est ce qui m’a permis de les différencier.  

On évolue dans la nouvelle de vie de Liv et Mia : la maison et le lycée dans cette ville de Londres. J’ai aimé les références au pays d’origine de l’autrice (Allemagne) et son amour pour la ville de Londres (car ses deux sagas se passent à Londres).

Au début, on croit que l’on va avoir une histoire dans un univers lycéen à la Gossip Girl. L’une des particularités est que l’on a l’intervention de Secrecy (comme le personnage fictif « Gossip Girl ») qui dévoile des informations personnelles sur les élèves du lycée sur un blog. Mia et Liv se donne pour mission de faire une enquête pour découvrir l’identité réelle de Secrecy. C’est un élément secondaire drôle et satyrique !

L’élément principal fantastique est le monde des rêves. L’intrigue fantastique débute quand Liv s’invite par hasard dans le rêve de Grayson (son nouveau « demi-frère »). L’autrice introduit ce thème original sous fond d’occulte. C’est très intéressant ! On apprend petit à petit avec Liv comment marche le monde des rêves. Certains passages apportent une petite dose de frisson entre le rêve et l’occulte. 

La mythologie sur le monde des rêves de Kerstin Gier est intéressante. On en apprend peu du chose dans ce premier tome mais on veut en apprendre plus dans les prochains tomes.

L’intrigue se dévoile au fur et à mesure et se précipite à la fin. On a une fin ouverte sur une suite donc Marion et moi voulions lire très vite le deuxième tome ! 

Ce livre est parfait pour la période d’Halloween ! 

 

Une bonne lecture sur la découverte de nos rêves ! 

Note :

 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : Livraddict, BabelioBooknode

Vous pouvez retrouver l’avis d’Entre les lignes dans sa vidéo : 
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies.

 

Chronique, Lecture saga

LECTURE SAGA : « Les gens heureux lisent et boivent du café » d’Agnès MARTIN-LUGAND (2 vol.)

Bonjour les passionnés de lecture,
Je vous présente mon avis sur la duologie Les gens heureux lisent et boivent du café d’Agnès MARTIN-LUGAND.   

 

 

Nombre de tomes : 1-2/2
Date de l’édition : 2013-2015
Edition : Michel Lafon
Nombre de pages : env. 300 p.

Saga :
Les gens heureux lisent et boivent du café
1. Les gens heureux lisent et boivent du café
2. La vie est facile, ne t’inquiète pas
Edition de publication : Albin Michel
Genre / Thèmes : Narratif, roman, contemporain
 
Titre : Les gens heureux lisent et boivent du café
Date de publication : 2013
Nombre de pages : 253 p.
Dates de lecture : 23-27 juillet 2017
Edition lue : Albin MichelRésumé de ce tome : « Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »
Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

Avis rapide : Déception !
C’est un livre très populaire. Je voulais le découvrir au vu des nombreux avis positifs et coups de coeur. Je n’ai pas aimé la façon dont l’autrice a traité le thème du deuil et la romance a été bâclée. C’est une lecture contemporaine rapide. Une grosse déception surtout à cause de cette fin ouverte.
Je lirai la suite pour avoir un « meilleur » avis.

Note sur cette nouvelle : 2/5 (déception)

Titre : La vie est facile, ne t’inquiète pas
Date de publication : 2015
Ebook
Dates de lecture : 10-12 août 2017
Edition lue : Albin Michel
Résumé de ce tome : Depuis un an que Diane est rentrée d’Irlande, elle a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire.

Avis rapide : Une bonne lecture qui rattrape ma déception du tome 1! 

J’ai récemment lu le tome 1: j’ai été déçue vu le grand succès sur ce livre. Je souhaitais donc lire très vite ce tome 2. J’ai mieux aimé ce tome 2. J’ai retrouvé les personnages qui m’ont touché dans le premier tome et j’en ai découvert d’autres. Cependant, les défauts du premier tome sont toujours présents. J’ai passé un meilleur moment de lecture et j’ai été plus touchée par ce tome. 
 

Note sur cette nouvelle : 3/5 (mieux mais déception)

 

Mon avis :

J’avais sélectionné ce livre dans mes emprunts bibliothèques spécial PAL d’été 2017
Je souhaitais découvrir cette histoire à cause de son succès littéraire et de son titre. 

Le titre de cette duologie me plaît beaucoup ! 

J’ai découvert en lisant que « Les gens heureux lisent et boivent du café » était un café littéraire tenu par l’héroïne.

Ce fut malheureusement une déception sur ces deux tomes ! Dans le premier tome, le thème de la reconstruction après un deuil est intéressant et touchant. Cependant, l’héroïne sombre dans une dépression toxique et fait des reproches malvenus à sa famille et son meilleur ami.

Je n’ai pas été touché par le voyage en Irlande car c’est « une destination un peu trop à la mode en ce moment » mais les amoureux de cette destination vont être ravis.

J’ai détesté le personnage masculin trop bourru et homme des cavernes. Le rapport entre Diane et Edward sont haine et amour. Les personnages qui m’ont le plus touché se sont les personnages secondaires.

Gros point négatif : les personnages fument et boivent beaucoup trop ! Je le souligne car c’est trop présent à chaque page.

La fin de ce premier tome reste en suspens ! 

J’ai relevé beaucoup de points négatifs pour cette lecture rapide mais il y a quelques passages agréables.

Mon avis trop mitigé sur ce premier tome m’a poussé à lire le second tome pour me faire une idée plus claire. 

Dans ce second tome, le personnage principale féminin a retrouvé une sorte d’équilibre suite à son voyage irlandais. Diane est plus apaisée et recherche à se reconstruire mais elle reste attacher aux gens de l’Irlande.

On retrouve les personnages du premier tome dans un autre décor et on a le plaisir d’en découvrir d’autres très touchant. 

L’aspect du tabac et de l’alcool est presque disparu dans ce second tome. Lors de ma lecture, j’avais l’impression que l’autrice a fait le grand écart avec ses personnages principaux que l’on retrouve pourtant quelques mois après son premier tome.

D’autres problématiques sont abordées et m’ont beaucoup plus touchées. 

Le titre de ce second tome est plus en adéquation par rapport à celui du premier.

Une bonne fin répondant à mes attentes mais on reste sur une fin en suspens. 

J’avais l’impression de lire une histoire d’un téléfilm, d’où ma déception. 

Je le recommande si vous voulez une lecture sans prise de tête mais ne vous attendez pas à une intrigue retentissante au succès. 

 

Une déception à cause du succès ! 

Note sur la saga :

 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies.

 

Chronique, Lecture saga

LECTURE SAGA : « Elfes » (5 vol.)

Bonjour les passionnés de lecture,
Je vous présente mon avis sur les cinq premiers tomes de cette saga bande dessinée consacrée aux Elfes par un collectif d’auteurs et de dessinateurs.   

J’ai emprunté ces cinq tomes à la bibliothèque municipale au mois d’octobre et de novembre 2017. 

 
 
Nombre de tomes : 1-5/17?
Date de l’édition : 2013-2017?
Edition : Soleil
Nombre de pages : env. 52 p.

Saga :

Elfes
1. Le crystal des Elfes bleus
2. L’honneur des Elfes sylvains
3. Elfe blanc, coeur noir
4. L’élu des semi-elfes
5. La dynastie des elfes noirs

Edition de publication : Soleil

Genre / Thèmes : Graphique, bande dessinée, fantasy

 
 
Titre : Elfes 1. Le crystal des elfes bleus
Date de publication : 2013
Nombre de pages : 54 p.
Dates de lecture : 29 septembre 2017 (Bilan de septembre 2017)
Edition lue : SoleilRésumé de ce tome : Les Elfes bleus d’Ennlya, une petite ville portuaire du Nordrenn, ont tous été massacrés ! L’Elfe bleue Lanawyn et Turin, un homme réputé, enquêtent alors que toutes les pistes mènent vers un clan d’Yrlanais, ces Hommes du nord qui haïssent les Elfes. Dans la cité île Elsemur, Vaalan une jeune Elfe bleue passe l’épreuve de l’eau des sens. La mère prophétesse voit son avenir proche, un avenir lié au crystal sacré.« Celui qui contrôle le crystal, contrôle l’océan. » Cette annonce fait grand bruit et il se murmure que Vaalann pourrait être le messie que les Elfes bleus attendent depuis plusieurs générations…

Avis : Une bande dessinée fantasy adulte sur les elfes ! Je souhaitais me plonger dans une histoire fantasy adulte avec des elfes, des hommes et des orks… J’ai donc emprunté les trois premiers de cette saga bd. Les tomes peuvent se lire indépendamment car les personnages ne sont pas les mêmes. On a différentes histoires  dans un même univers où l’on voit différentes races d’elfes. 

Note sur cette nouvelle : 4/5 (très bonne lecture)

 
Titre : Elfes 2. L’honneur des elfes sylvains
Date de publication : 2013
Nombre de pages : 52 p.
Dates de lecture : 01 octobre 2017 (Bilan d’octobre 2017)
Edition lue : SoleilRésumé de ce tome : Les humains s’inquiètent car les Rois des Archipels font appel aux orcs et aux gobelins pour mettre à sac leur ville. Le traité n’est plus respecté et le royaume est en grand danger. La jeune Llali propose alors de chercher de l’aide auprès des elfes de la forêt, mais ils n’aiment pas les humains, les « feljs » comme le disent les elfes de cette contrée. Llali insiste pourtant et veut même y aller pour obtenir l’aide du peuple magique. Mais son père s’y refuse et lui interdit de s’y rendre. En effet, elle est l’élue et ne doit pas prendre le risque de perdre la vie. Malgré tout, elle s’enfuit la nuit venue et tente d’atteindre la forêt pour négocier l’aide des elfes. Son homme d’armes, Imgam, l’a vue partir et il la suit pour la protéger. Les deux humains sont très vite attaqués par une horde de gobelins féroces. Dans le combat, Imgam perd la vie. Llali tente d’échapper à la horde menée par de dangereux orcs, mais elle est vite acculée dans une grotte, prise au piège ! Un elfe sylvain, Yfass, vient alors à son secours…

Avis : Une bande dessinée fantasy adulte sur les elfes ! Je souhaitais me plonger dans une histoire fantasy adulte avec des elfes, des hommes et des orks… Les tomes peuvent se lire indépendamment car les personnages ne sont pas les mêmes. On découvre les Elfes sylvains liés à la nature. 

Note sur cette nouvelle : 4/5 (très bonne lecture)

 
Titre : Elfes 3. Elfe blanc, coeur noir
Date de publication : 2013
Nombre de pages : 52 p.
Dates de lecture : 02 octobre 2017 (Bilan d’octobre 2017)
Edition lue : SoleilRésumé de ce tome : Immortels et sages, les Elfes blancs vivent sur leurs îles, loin des hommes et des autres Elfes. Ils se considèrent comme les gardiens du monde et s’efforcent de protéger tout ce qui doit un jour disparaître : des livres, des armes, des oeuvres d’arts et parfois même des créatures vivantes. Aussi, quand le dernier dragon blanc est aperçu sur la terre des hommes, les elfes n’ont d’autre choix que de le prendre en chasse pour le ramener sur leurs îles. Ils envoient deux de leurs meilleurs pisteurs après le monstre. Elfes blancs, dragon blanc. La traque commence…

Avis : Une bande dessinée fantasy adulte sur les elfes ! Je souhaitais me plonger dans une histoire fantasy adulte avec des elfes, des hommes et des orks… Les tomes peuvent se lire indépendamment car les personnages ne sont pas les mêmes. On découvre les Elfes blancs reculés dans les îles. Il y a un dragon dans l’histoire.

Note sur cette nouvelle : 4/5 (très bonne lecture)

 
 
Titre : Elfes 4. L’élu des semi-elfes
Date de publication : 2013
Nombre de pages : 56 p.
Dates de lecture :  06 novembre 2017 (Bilan de novembre 2017)
Edition lue : SoleilRésumé de ce tome : Les semi-elfes n’ont ni pays, ni patrie, ni roi, ni unité. Ce sont des bâtards dégénérés qui vivent éparpillés et disséminés. Détestés par les races « pures », ils sont persécutés, chassés, bannis, emprisonnés, lorsqu’ils ne sont pas purement et simplement éliminés à la naissance. Mais les temps changent. Sous l’impulsion de Naah-Taal, l’Élu, l’heure est venue du Grand Rassemblement…

Avis : Une bande dessinée fantasy adulte sur les elfes ! Je souhaitais me plonger dans une histoire fantasy adulte avec des elfes, des hommes et des orks… Les tomes peuvent se lire indépendamment car les personnages ne sont pas les mêmes. On découvre les semi-elfes, enfant d’un elfe et d’un humain et leur combat pour trouver leur place. 

Note sur cette nouvelle : 4/5 (très bonne lecture)

  
Titre : Elfes 5. La dynastie des elfes noirs
Date de publication : 2014
Nombre de pages : 48 p.
Dates de lecture : 06 novembre 2017 (Bilan de novembre 2017)
Edition lue : SoleilRésumé de ce tome : Au sein de chaque race d’elfes naissent parfois des enfants porteurs de gènes différents. En grandissant leur vraie nature se révèle : ce sont des Efles noirs. Repéré par un recruteur, le petit Gaw’er, libre Efles bleu courant les océans, est arraché à ses parents et remporté vers la sombre citadelle-école de Slurce. Là, il va grandir et subir le dur apprentissage destiné à canaliser ses pulsions et à faire de lui un tueur froid et impitoyable. Mais Slurce cache aussi un inquiétant secret, celui du destin des Efles noirs…

Avis : Une bande dessinée fantasy adulte sur les elfes ! Je souhaitais me plonger dans une histoire fantasy adulte avec des elfes, des hommes et des orks… Les tomes peuvent se lire indépendamment car les personnages ne sont pas les mêmes. On découvre les Elfes noirs. Ce sont « les méchants » mais c’était un race d’elfe que je voulais découvrir.  

Note sur cette nouvelle : 4/5 (très bonne lecture)

 

Mon avis sur les 5 tomes : 

J’ai emprunté ces tomes à la bibliothèque de ma ville. Je souhaitais lire une histoire de fantasy avec des créatures de fantasy. J’ai emprunté les 5 premiers tomes de cette saga de plus de 10 tomes.

Cette saga a plusieurs originalités : 

  • chaque tome est indépendant des un des autres mais dans un même univers ; 
  • chaque tome a des auteurs et dessinateurs différents ; 
  • on se concentre sur le peuple des Elfes. 
Tout d’abord, nous sommes sur une saga avec beaucoup de tomes. En 2017, nous sommes déjà à 17 tomes. Je ne pourrais pas lire la saga en entier car je les emprunte à la bibliothèque. 
Cette saga est une collaboration avec des auteurs et des dessinateurs différents à chaque tome. On reste cependant dans un même univers et une même ligne graphique
 
Je suis novice en fantasy adulte donc je voulais débuter avec une bande dessinée. J’espérais que le contexte ne soit pas compliqué et ce fut une très bonne surprise. 
Chaque tome est indépendant mais on est dans un même univers où interagissent des elfes, des orks, des gobelins et des humains (cf. la carte).   
Il y a plusieurs « races » d’elfes. Dans ces trois premiers tomes, on découvre les elfes bleus vivant sur les eaux, les elfes sylvains proche de la nature et des animaux et les elfes blancs isolés sur leur île à la recherche de dragons. 
Un autre originalité graphique : les tons des planches sont en raccord avec la race des elfes (cf. planches : le tome 1 est bleu, le tome 2 est vert/marron et le tome 3 est blanc/marron).C’est une saga bd fantasy adulte car on a des intrigues complexes avec des messages actuelles et il y a quelques planches sexys. 

 
Il existe une autre saga consacrée aux Nains
Une saga fantasy bd avec des tomes indépendants ! 

Note sur les 5 tomes :

 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode

 

L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies.
Lecture saga, Non classé

LECTURE SAGA : « Culottées » de Pénélope BAGIEU (2 vol.)

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur les deux tomes de Culottées de Pénélope BAGIEU.


 

Mise en page :

 
Auteur : Pénélope BAGIEU, française
Saga : Culottées
Titres : Culottées 1 et Culottées 2
Nombre de tomes : 1-2/2
Date de l’édition : 2016-2017
Edition : Gallimard / Bande dessinée 

Dates de lecture des 2 tomes : 08 – 18 septembre 2017 (Bilan lecture du mois de septembre 2017)

Genre / Thèmes : Graphique, BD / Biographie, féministe


Résumé du tome 1 : Quinze récits mettant en scène le combat de femmes d’origines et d’époques diverses, qui bravèrent les normes sociales de leur temps : Margaret, une actrice hollywoodienne, Agnodice, une gynécologue de l’Antiquité grecque qui se fit passer pour un homme afin d’exercer sa profession, Lozen, une guerrière et chamane apache, etc.

Résumé du tome 2 : Suite et fin de ce diptyque qui propose le portrait de quinze femmes d’origines et d’époques diverses, qui bravèrent les normes sociales de leur temps : Sonita, la rappeuse afghane, Nellie, journaliste d’investigation au XIXe siècle, Cheryl, athlète marathonienne, etc.

 
Chaque histoire possède les mêmes caractéristiques de mise en page : une page titre et sous-titre, un médaillon la/les représentant et ses dates, quelques pages de planches pour résumer sa vie et une double page de fin

Mon avis : 

J’ai souhaité lire ces deux livres car j’aime le travail de la dessinatrice Pénélope Bagieu (son coup de crayon et ses couleurs) et ce titre traite le thème du féminisme. 

J’ai emprunté ce livre à la bibliothèque municipale. Je suis heureuse de voir qu’une bibliothèque puisse proposer ce double titre à tous ces abonnés.

Culottées (Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent) est une duologie dans la bande dessinnée. Pénélope Bagieu a fait le portrait de 30 femmes d’époques, de nationalités, de religions, d’opinions différentes. Le point commun est qu’elles ont marqué l’Histoire/histoire par leurs actes, leurs opinions et leurs vies.

A l’échelle de leur famille, de leur ville, de leur pays ou du monde, elles ont montré qu’une femme  (ou simple quiconque) pouvait aller au-delà de leur rôle de « femmes ou de filles ou selon ce que la société leur impose ».

Certes, le terme « féminisme » est celui qui s’impose d’après le titre et les critiques sur cette duologie. La définition du terme « féminisme » est « Le féminisme est un ensemble de mouvements et d’idées politiquesphilosophiques et sociales, qui partagent un but commun : définir, établir et atteindre l’égalité politique, économique, culturelle, personnelle, sociale et juridique entre les femmes et les hommes. Le féminisme a donc pour objectif d’abolir, dans ces différents domaines, les inégalités homme-femme dont les femmes sont les principales victimes, et ainsi de promouvoir les droits des femmes dans la société civile et dans la vie privée » (d’après Wikipédia)Ce terme peut être « clivant ou réducteur » sur la vie de ces femmes.

C’est aussi et surtout une biographie illustrée ! Pénélope Bagieu résume en quelques planches/bulles la vie ou les faits qui ont marqué le destin de ces femmes. Par ces dessins de styles et de couleurs différentes, on est plongé dans les différents lieu et époque. C’est un coup de coeur pour le travail de recherches et graphiques de Pénélope Bagieu. 

Mes histoires coup de coeur sont : 

  • Margaret Hamilton (tome 1) : actrice
  • Josephina van Gorkrum (tome 1) : amoureuse
  • Annette Kellerman (tome 1) : sirène
  • Delia Akeley (tome 1) : exploratrice
  • Tove Jansson (tome 1) : peintre 
  • Agnodice (tome 1) : gynécologue
  • Christine Jorgensen (tome 1) : célébrité
  • Wu Zetian (tome 1) : impératrice
  • Nellie Bly (tome 2) : journaliste 
  • Katia Krafft (tome 2) : volcanologue
  • Jesselyn Radack (tome 2) : avocate
  • Hedy Laman (tome 2) : actrice, inventrice
  • Frances Glessner Lee (tome 2) : miniaturiste
  • Peggy Guggenheim (tome 2) : amoureuse de l’art moderne
Le point commun que l’on voit dans ces deux volumes que toutes ces femmes n’étaient pas prédestinées à se « révolter » contre leurs conditions. Elles sont parfois allées contre leur destin, leur norme sociale, l’opinion populaire. Elles sont parfois passionnées, indépendantes, imaginatives, amoureuses, a l’écoute des autres et d’elle-même . Cette bande dessinée est très inspirante pour les femmes et les hommes de notre époque. 

 
Je suis heureuse d’avoir pu lire ces deux tomes ensemble mais chaque histoire et tome peuvent être lu indépendamment. Je n’ai pas de tome préféré car chaque histoire des deux tomes est fascinantes. 

Même si ces personnes ne vous disent rien et même si le thème du féminisme ne vous tente pas au premier abord, lisez tout de même cette duologie bande dessinée car vous découvrirez que quiconque peut changer quelque chose à plus ou moins grande échelle (son destin, son quotidien …). 

Je vous conseille cette duologie biographique et féministe ! 

Note sur les deux tomes :

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies 

 

Chronique, Lecture, Lecture saga

LECTURE : « Les mystères de Larispem 1. Le sang jamais n’oublie » de Lucie PIERRAT-PAJOT

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le premier tome de la saga Les mystères de Larispem de Lucie PIERRAT-PAJOT. 

Mise en page :

Auteur : Lucie PIERRAT-PAJOT,  française
Saga : CielLes mystères de Larispem
Titre : 1. Le sang jamais n’oublie
Nombre de tomes parus : 1/2?
Edition : Gallimard Jeunesse
Dates de l’édition : 2016
Nombre de pages : 257 pages
Prix : 16 €

Genre / Thèmes : Narratif, roman, science-fiction, jeunesse, uchronie, steampunk

 

Résumé :  Larispem 1899 – Dans cette Cité-Etat indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent…? Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville. 
Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ?
Dates de lecture : 08 – 20 juillet 2017 (Bilan du mois de juillet 2017)

Couverture et illustrations : 

Les dimensions : 22 cm de haut et 15,5 cm de large. 

Les couvertures sont illustrés en noir et blanc et il y a des incrustations vertes et dorées. 

Ce livre a des illustrations en noir et blanc sur une page entière à chaque chapitre. Les illustrations sont de Donatien Mary. 

A début de chaque chapitre, il y a une citation créée par l’autrice sur le contexte du chapitre

Mon avis : 

Ce livre est paru grâce au concours « Roman jeunesse » de Gallimard Jeunesse. C’est le deuxième gagnant de ce concours. 

J’adore l’objet-livre : les couvertures, les illustrations des chapitres et la mise en page.

C’est un plaisir de lecture !

On est dans un roman science-fiction mêlant les thématiques historiques, uchronique et steampunk.

Je n’ai jamais lu de livre sur le steampunk ni une uchronie.

Ce roman classé jeunesse permet de s’initier à l’univers steampunk et de l’uchronie.J’ai eu peur dès le premier chapitre car on est directement plongé dans l’intrigue sans réel mis en contexte.

Cependant, j’ai eu mes réponses par la suite.

Très souvent, ce livre est présenté et mis en avant avec son contexte historique et son langage particulier. Dans ces premières pages, je n’ai pas retrouvé cette mise en contexte donc j’étais un peu perdu mais je vous conseille d’être patient.

Pour connaître le contexte historique, attendez la page 28 et pour vous initier au langage des bouchers (les louchébems), attendez la page 40. 


Avant de commencer ce roman, je pense qu’il faut avoir des notions historiques sur la France. 

Toutefois, l’autrice précise sa source sur le contexte historique à la fin du livre.

Par la « complexité » du contexte et de l’univers, ce livre peut être lu à partir de l’adolescence quand l’élève apprend le contexte de la Commune.

Même si c’est tentant, ne cherchez pas à comparer l’histoire de l’autrice avec l’Histoire. 

J’ai également beaucoup aimé les clins d’oeil à notre société : le Parisien, Paris et Lyon, la Tour Eiffel, l’Oeuvre de Jules Verne …

Ce sont des petits éléments de culture générale française. Mais est-ce que ce n’est pas trop franco-français ? 

On suit trois personnages : Carmine, Liberté et Nathanaël. Ce sont des adolescents avec des caractères différents, des métiers et des objectifs différents.

C’est vrai, on ne tombe dans le cliché physique des protagonistes.

On est plongé dans le quotidien des personnages à Larispem. L’autrice nous présente le contexte de son histoire à travers la vie des personnages : les métiers, la technologie, la monnaie, le gouvernement, le contexte de historique de la France. On a une intrigue historique en fil rouge.

Ce livre a beaucoup d’originalités pour un roman « jeunesse ». 

Je considère que ce livre peut être lu par des adolescents et des adultes.

La fin de ce tome nous incite à connaître la suite très vite ! Hâte de lire la suite !

 
Je le conseille à tout âge pour s’initier au steampunk et à l’uchronie !

 

Note :

 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies

 

Chronique, Lecture

LECTURE : « Les Doldrums 1 » de Nicholas GANNON

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le premier tome d’une nouvelle saga jeunesse : Les Doldrums de Nicholas GANNON. 

 

Mise en page :

Couverture et illustrations : 

Je suis admirative du travail éditorial sur ce livre : illustrations en couleurs et en noir/blanc, en-tête de parties et en-tête de chapitres, papier épais, etc. 
Fiche d’identité : 
Auteur : Nicholas GANNON, américain
Saga/Titre : Les Doldrums
Nombre de tomes : 1/3?
Nombre de pages : 355 p. 
Date de l’édition : 2017
Edition : PKJ


Format lu : Livre, grand format, illustré

Genre / Thèmes : Narratif, roman, jeunesse

Résumé :  « Les grands-parents d’Archer Hemsley, 11 ans, ne sont jamais rentrés de leur mission sur un glacier, il y a deux ans. Le garçon n’a qu’une idée en tête : partir à l’aventure pour les retrouver. 
Mais comment faire pour quitter la ville alors que sa mère le laisse à peine quitter leur maison ? Heureusement, Archer peut compter sur un duo d’amis de choc : le tête-en-l’air Oliver Gulb et Adelaïde Belmont, ancien petit rat de l’opéra de Paris à la jambe de bois.Ils mettent au point un plan infaillible : lors d’une sortie scolaire au muséum d’histoire naturelle, ils s’enfuiront, et en avant pour l’Antarctique ! Mais rien ne se passe comme prévu : entre leur terrible prof Mrs Murkley et l’attaque d’un ours polaire empaillé, le départ vers le glacier semble compromis…« 
Dates de lecture : 17 – 25 août 2017 (Bilan lecture du mois d’août 2017)

Mon avis : 

J’ai eu un coup de coeur pour l’objet-livre ! 

Je n’ai jamais entendu parler de ce livre donc je suis heureuse de pouvoir vous le faire découvrir. 

C’est un livre jeunesse dont on a peu de notion de temporalité et géographique. Ce point me fait penser à la saga Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket.

On suit principalement le personnage d’Archer. On le découvre jusqu’à ses 11 ans dans la maison particulière de ses grands-parents explorateurs. Archer évolue dans ce premier tome : il découvre son âme d’aventurier.

Le livre est divisé en plusieurs parties et des chapitres. Les chapitres sont subdivisés en plusieurs sous-parties. On a des petites histoires en un chapitre.

On suit une intrigue principale mais on a 1001 petites histoires. Ce livre est le premier tome d’une saga cependant ce tome nous offre une fin.

En lisant ce livre, je suis retournée en enfance : Archer et ses amis vivent plusieurs aventures en une journée.

Il n’y a pas d’éléments fantastiques ni magiques mais l’auteur nous transporte dans son univers entre deux temps.

J’aurais adoré lire ça quand j’étais jeune lecteur. 

Je recommande cette lecture à des enfants entre 8 et 12 ans.

Je suis navrée de n’accorder que 3 étoiles sur 5 car je ne suis pas le public cible.

En revanche, c’est un coup de coeur pour la mise en page et les illustrations.

Une très bonne découverte ! 

Note :


Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture saga

LECTURE : « Nouvelles de Poudlard » de J.K. ROWLING (3 t.)

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur les trois nouvelles sorties en ebook sur l’univers d’Harry Potter écrit par J.K. Rowling et publiées sur Pottermore.  

 


J’ai commencé à lire ces nouvelles lors du challenge du mois de la Fantasy en mai 2017 et celui des 4 maisons 2017. 

Ce sont des nouvelles qui complètent l’univers de la saga Harry Potter

Mise en page :

Couverture et illustration : 
 

Ce sont trois nouvelles publiées uniquement en format ebook.  


Saga :

Nouvelles de Poudlard
1. Le guide pas complet et pas fiable du tout
2. Héroïsme, tribulations et passe-temps dangereux
3. Pouvoir, politique et esprits frappeurs enquiquinants

Editions de publication : Pottermore

Genre / Thèmes : Narratif, nouvelles, jeunesse, fantasy

Avis : LE GUIDE PAS COMPLET ET PAS FIABLE DU TOUT

 
Titre : Le guide pas complet et pas fiable du tout
Date de publication : 2016
Dates de lecture : 30 mai 2017 (Bilan du challenge du mois de la Fantasy 2017)
Edition lue : PottermoreRésumé de cette nouvelle : Le guide pas complet et pas fiable du tout de Poudlard vous emmène à la découverte de l’école de sorcellerie de Poudlard.

Avis : Une bonne surprise ! C’est le recueil qui n’était pas prévu dans ma PAL du challenge.C’est une très bonne lecture. Ce n’est pas à proprement parlé d’un roman mais plutôt d’un bonus sur l’univers créé par J.K. Rowling. Dans cet ebook, on s’attarde sur les lieux (la gare, Poudlard, le parc et le lac) et le choixpeau. 

Note sur cette nouvelle : 4/5 (très bonne lecture)

Avis : HEROISME, TRIBULATIONS ET PASSE-TEMPS DANGEREUX

 
Titre : Héroïsme, tribulations et passe-temps dangereux 
Date de publication : 2016
Date de lecture : 05 août 2017 (Bilan du challenge des 4 maisons 2017)
Edition lue : PottermoreRésumé de cette nouvelle : Les nouvelles sur l’héroïsme, les tribulations et les passe-temps dangereux dressent le portrait de deux des personnages les plus courageux et emblématiques de la saga : Minerva McGonagall et Remus Lupin. J.K. Rowling vous emmène également en coulisses, à la découverte du passé de Sibylle Trelawney et de Silvanus Brûlopot, professeur téméraire et amoureux des créatures magiques.

Avis : Ce recueil de nouvelles est un bon compléments sur l’univers d’Harry Potter. JK Rowling traite de certains personnages et lieux de sa saga et elle nous révèle ses inspirations. Je le recommande à tous les fans d’Harry Potter. On a des précisions sur des personnages et des lieux de manière inédite : McGonagall et les animagi, Lupin et les loups garous, … 

Note sur cette nouvelle : 4/5 (très bonne lecture)
Titre : Pouvoir, politique et esprits frappeurs enquiquinants
Date de publication : 2016
Dates de lecture : 02-03 août 2017 (Bilan du challenge des 4 maisons 2017)
Edition lue : PottermoreRésumé de cette nouvelle : Le recueil de nouvelles sur le pouvoir, la politique et les esprits frappeurs enquiquinants vous donne un aperçu du côté obscur du monde de la magie. Découvrez le sombre passé du professeur Ombrage, apprenez toute la vérité sur le ministère de la Magie et l’histoire de la prison d’Azkaban. Profitez d’une rétrospective sur les premières années d’enseignement de Horace Slughorn, maître des potions à Poudlard, et sur la relation qu’il entretenait avec Tom Elvis Jedusor.

Avis : Ce recueil de nouvelles est un bon complément sur l’univers d’Harry Potter. JK Rowling traite de certains personnages et lieux de sa saga et elle nous révèle ses inspirations. Je le recommande à tous les fans d’Harry Potter. On a des précisions sur des personnages et des lieux de manière inédite : Ombrage, les ministres, Quirell, Peeves …

Note sur cette nouvelle : 4/5 (très bonne lecture)

Avis sur les trois tomes :

Ce sont trois recueils de nouvelles publiées sur le site de Pottermore et diffusés en ebook. 

Ce sont des recueils bonus sur l’univers d’Harry Potter comme Les contes de Beedle le Barde, Les animaux fantastiques et Le Quidditch à travers les âges

Ce sont des nouvelles écrites par J.K. Rowling avec des annotations des membres de Pottermore. 

Il y a eu un soin d’édition dans les ebooks avec des illustrations et une mise en page soignée. 

Ces trois recueils traitent de certains personnages et lieux de la saga Harry Potter. J.K. Rowling nous révèle ses inspirations. 

On découvre des éléments de manière inédite et avec le regard de l’autrice elle-même. Je le recommande donc à tous les fans d’Harry Potter. 

J’ai beaucoup apprécié les histoires autour de Lupin, McGonagall, Quirell et même Ombrage. 

C’est très intéressant de lire ces nouvelles pour comprendre la construction de son univers livresque qui inspire encore beaucoup de lecteurs et de fans. 

Je considère ces trois nouvelles comme une saga mais elles peuvent se lire indépendamment des unes des autres, voire même une sur les trois. 

Je serai ravie si Pottermore décidait de publier ces trois petits ouvrages : ils complètent parfaitement la collection Harry Potter. 
Mes tomes préférés : TOUS

Note sur les trois tomes :

 

L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies