Bilan lecture, Chronique

BILAN LECTURE du mois de juillet 2017

Bonjour les passionnés de lectures,
Le bilan de mois de juillet 2017 comprend  lectures : 5 romans,  1 manga, 1 pièce de théâtre et 1 livre de développement personnel.


J’avais établi une PALM pour ce mois de juillet 2017.

 

Je vous présente mes lectures dans l’ordre dans lequel je les ai terminés. 
 
I. MONNIN, A. BEAUPAIN, Les gens dans l’enveloppe (2015).
Auteur : Isabelle MONNIN, française
Chanteur : Alex BEAUPAIN, français
Titre : Les gens dans l’enveloppe
Tomes : 1/1
Dates de publication : 2015
Edition : JC Lattès
Nombre de pages : 370 pages
 

Résumé  En juin 2012, j’ai acheté sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne savais rien. Les photos me sont arrivées dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe, il y avait des gens à la banalité familière, bouleversante. Je n’imaginais alors pas l’aventure qu’elle me ferait vivre.
J’allais inventer la vie de ces gens puis je partirais à leur recherche. Un soir, j’ai montré l’enveloppe à mon meilleur ami, Alex Beaupain. Il a dit : « On pourrait aussi en faire des chansons. » L’idée semblait folle.
Le livre contient un roman, un album photo, le journal de bord de mon enquête et un disque, interprété par Alex, Camelia Jordana, Clotilde Hesme et Françoise Fabian. Les gens de l’enveloppe ont prêté leur voix à deux reprises de chansons qui ont marqué leur vie.
Les gens dans l’enveloppe est ainsi un objet littéraire moderne et singulier. Faisant œuvre de vies ordinaires, il interroge le rapport entre le romancier et ses personnages. Il est surtout l’histoire d’une rencontre, entre eux et moi.

Format lu : Livre, grand format, cd, emprunt bibliothèque
Dates de lecture : 04/07/17-05/07/17
Mon avis rapide Petite déception ! 
J’ai découvert ce livre grâce à Youtube/Booktube. J’ai donc emprunté ce livre à la bibliothèque pour me faire une idée de ce livre spécial. Sa spécificité est qu’il est à la fois un roman, une enquête et une musique accompagnant le livre. La partie roman est caractérisé par l’alternance des personnages et des points de vue. Je n’ai pas aimé la plume de l’autrice. C’est un roman « tranche de vie » à la fois dans le roman et également dans l’enquête. C’est une déception car j’ai lu ce livre en diagonale. 
Note : 2/5 (Bof, déception) 
Liens : FacebookLivraddict 


K. CASS, La sélection 4 (2016).

Auteur : Kiera CASS, américaine
Saga : La Sélection
Titre : 4. L’héritière
Tome : 4/5
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 412 pages
Edition : France Loisirs
Prix : 17,90€
Résumé de ce tome Il y a vingt ans, America Singer est entrée dans la sélection et a gagné le cœur du prince Maxon. Maintenant le temps est venu pour la princesse Eadlyn de suivre les traces de ses parents en ayant sa propre sélection. Eadlyn ne s’attend pas à ce que sa sélection soit aussi belle que celle de ses parents. Mais, alors que la compétition commence, elle découvre que trouver son propre bonheur n’est peut-être pas aussi difficile qu’elle le croyait.
Format lu : Livre, grand format
Dates de lecture : 24/06/17-11/07/17
Mon avis rapide Une très bonne surprise : un coup de coeur ! 
J’aime beaucoup les 3 premiers tomes de la saga. Je faisais partie des personnes qui ne voulaient pas lire cette nouvelle duologie. J’ai tellement entendu de mauvais avis sur le personnage principal que j’ai eu envie de lire ce quatrième tome.
Ce fut une très bonne surprise car j’ai aimé le personnage d’Eadlyn contre tous les avis entendus. C’est une princesse et elle porte bien le titre : elle n’est pas parfaite contrairement à ce que tous les auteurs veulent nous donner l’image de leur héros. Ce fut une nouvelle expérience de voir cette nouvelle sélection dans la peau de la famille royale. Hâte de voir la fin de cette saga ! 
Note : 5/5 (Coup de coeur) 
Liens : FacebookLivraddict
D. LOREAU, Vivre heureux dans un petit espace (2016).
Auteur : Dominique LOREAU, français
Titre : Vivre heureux dans un petit espace
Tome : 1/1
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 224 pages
Edition : Flammarion
Prix : 9,90€
Résumé Ne sommes-nous pas trop matérialistes ? Avons-nous vraiment « réussi nos vies » parce que nous avons une grande maison ? Le vrai bonheur ne résiderait-il pas dans notre espace intérieur ? Comment vivre pleinement le moment présent sans se soucier des biens matériels ? La vie ne serait-elle pas plus simple si nous nous défaisions de tout ce qui nous encombre ? Après le succès de L’art de la simplicité de L’art de l’essentiel et de L’art de mettre les choses à leur place, c’est une nouvelle façon d’aborder la vie que l’auteur propose dans cet ouvrage : vivre heureux dans un petit espace, c’est accéder au bonheur simple.
Format lu : Livre, poche, hard-back
Dates de lecture : 10/07/17-19/07/17
Mon avis rapide Une lecture mitigée mais intéressante ! 
Dominique Loreau est considérée comme la papesse française du développement personnel. Le thème des petits espaces parle à tous à un moment de notre vie. J’ai été perplexe face à l’avis de l’autrice sur le mode de vie car sa conception de la vie domestique n’est pas la mienne. Cependant, je le relirai ! 
Note : 3/5 (J’ai aimé) 
Liens : FacebookLivraddict


S. HOROKURA, Pan’pan Panda-Une vie en douceur 1 (2016).

Auteur/Dessinateur : Sato HOROKURA, japonaise
Saga/Titre : Pan’pan Panda-Une vie en douceur 1
Tome : 1/8
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 112 pages
Edition : France Loisirs
Prix : 9,45€


Résumé Panettone, que tout le monde appelle Pan’Pan, est un panda qui travaille comme gardien à la résidence Kanda. Il habite avec Praline, une fillette débrouillarde qui lui prépare les meilleurs petits plats. Chacun veille ainsi l’un sur l’autre et s’entraide dans tous les moments de la vie : qu’il s’agisse de choisir un nouveau foulard pour Pan’Pan, d’accueillir les nouveaux voisins ou encore de préparer les fêtes de Noël. Au fil des pages, le petit monde de Pan’Pan et de Praline s’enrichit de personnages tout aussi attendrissants (Rose en admiration devant le panda, Paprika la tête de mule…) qui viennent mettre de l’animation dans leur quotidien !
Format lu : Livre, poche
Date de lecture : 19/07/17
Mon avis rapide Un manga tout mignon ! 
Ce fut une lecture toute mignonne et rapide. Les dessins sont un peu simple. 
Note : 4/5 (J’ai beaucoup aimé) 
Liens : FacebookLivraddict


L. PIERRAT-PAJOT, Les mystères de Larispem 1 (2016).
Auteur : Lucie PIERRAT-PAJOT, française
Saga : Les mystères de Larispem
Titre : Le sang jamais n’oublie
Tome : 1/3?
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 257 pages
Edition : Gallimard Jeunesse
Prix : 16€ 

Cf. l’article : LECTURE : « Les mystères de Larispem 1. Le sang jamais n’oublie » de Lucie PIERRAT-PAJOT
Cf. l’article : LECTURE SAGA : « Les mystères de Larispem » de Lucie PIERRAT-PAJOT


Résumé Larispem 1899 – Dans cette Cité-Etat indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent…? Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville. 
Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ?
Format lu : Livre, grand format
Dates de lecture : 08/07/17-20/07/17
Mon avis rapide Un futur coup de coeur ! 
Je souhaitais lire ce livre depuis sa sortie. J’adore la mise en page et le livre-objet.
C’est mon premier livre uchronique. Le contexte historique est peu abordé en uchronie. J’ai aimé l’ambiance et l’intrigue qui se dévoile au fur et à mesure. J’ai hâte de lire la suite pour dire que c’est un coup de coeur !
Note : 4/5 (J’ai aimé) 
Liens : FacebookLivraddict

 

S. JOMAIN, Quand la nuit devient jour (2016).
Auteur : Sophie JOMAIN, française
Titre : Quand la nuit devient jour
Tome : 1/1
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 240 pages
Edition : France Loisirs
Prix : 16€ 

Cf. l’article : LECTURE : « Quand la nuit devient jour » de Sophie JOMAIN

Résumé On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.
J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016.
Par euthanasie volontaire assistée.
Format lu : Livre, grand format
Dates de lecture : 20/07/17-25/07/17
Mon avis rapide Une déception !
J’en attendais beaucoup vu les avis positifs et le thème abordé !
Ce fut une déception car j’ai retrouvé tous les défauts que je ne voulais pas retrouvé dans ce roman.
Cependant la plume de Sophie Jomain m’a emporté et elle a été juste. Je n’ai pas aimé car le thème est très raccourci et la romance est hors-sujet. Attention à la fin ouverte ! Mais je ne peux pas dire qu’il ne faut pas le lire, il faut se faire son propre avis car le sujet est polémique. 
Note : 2/5 (Bof, déception) 
Liens : FacebookLivraddict
MOLIERE, Dom Juan (1971).
Auteur : Jean-Baptiste POQUELIN (1622-1673)
alias MOLIERE, français
Titre : Dom Juan
Tome : 1/1
Date de publication : 1971
Nombre de pages : 141 pages
Edition : Larousse
Prix : 1,55€
Résumé Terrible et intrépide séducteur, Dom Juan, récemment marié à Elvire, fuit cette dernière en compagnie du fidèle Sganarelle. Mais bientôt, reparaît le spectre du Commandeur qu’il a tué en duel. Dom Juan se retrouve face à lui-même.
Format lu : Livre, poche
Dates de lecture : 26/07/17
Mon avis rapide Un personnage à connaître !
Je souhaite lire toutes les pièces de théâtre encore présent dans ma pile à lire.
C’est une pièce de théâtre originale dans l’oeuvre de Molière car le héros est un anti-héros et la fin est tragique. C’est un personnage de la littérature à connaître ! 
Note : 2/5 (Bof, déception) 
Liens : FacebookLivraddict

A. MARTIN-LUGAND, Les gens heureux lisent et boivent du café 1 (2013).

Auteur : Agnès MARTIN-LUGAND, française
Saga/Titre : Les gens heureux lisent et boivent du café
Tome : 1/2
Date de publication : 2013

Nombre de pages : 253 pages
Edition : Michel Lafon

Prix : 6,30€ (en format poche)

Cf. l’article : LECTURE : « Les gens heureux lisent et boivent du café 1 » d’Agnès MARTIN-LUGAND
Cf. l’article : LECTURE SAGA : « Les gens heureux lisent et boivent du café » d’Agnès MARTIN-LUGAND (2 vol.)

Résumé : « Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »
Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.
Format lu : Livre, grand format, emprunt bibliothèque
Dates de lecture : 23/07/17-27/07/17
Mon avis rapide Déception aussi !
C’est un livre très populaire. Je voulais le découvrir au vu des nombreux avis positifs et coups de coeur. Je n’ai pas aimé la façon dont l’autrice a traité le thème du deuil et la romance a été bâclée. C’est une lecture contemporaine rapide. Une grosse déception surtout à cause de cette fin ouverte.
Je lirai la suite pour avoir un « meilleur » avis. 
Note : 2/5 (bof, déception) 
Liens : FacebookLivraddict 
MES LECTURES EN COURS : 
Un futur coup de coeur, un coup de coeur inattendu mais des beaucoup déceptions  !
Vous pouvez retrouver la vidéo sur ce bilan du mois de juillet sur la chaîne youtube du blog : 

 

Cet article est également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies.  
Chronique, Lecture, Lecture saga

LECTURE :  » La Sélection 4. L’héritière » de Kiera CASS

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur la suite de la saga La Sélection avec le quatrième tome : La couronne de Kiera Cass.

 

Je conseille de lire ABSOLUMENT les trois premiers tomes de la saga La Sélection de Kiera Cass.

J’avais eu un coup de coeur pour ces trois tomes que j’ai eu envie de poursuivre cette histoire.

ATTENTION, cette chronique peut vous spoiler l’intrigue des trois premiers tomes de la saga La Sélection

Mise en page :

Auteur : Kiera CASS, américaine
Saga : La Sélection
Titre : 4. L’héritière
Nombre de tomes parus : 4/5
Edition : France Loisirs
Dates de l’édition : 2016
Nombre de pages : 412 pages
Prix : 17,90 €

Genre / Thèmes : Narratif, roman, science-fiction, dystopie, jeunesse/young-adult

Résumé de ce tome 4 :  Il y a vingt ans, America Singer est entrée dans la sélection et a gagné le cœur du prince Maxon. Maintenant le temps est venu pour la princesse Eadlyn de suivre les traces de ses parents en ayant sa propre sélection. Eadlyn ne s’attend pas à ce que sa sélection soit aussi belle que celle de ses parents. Mais, alors que la compétition commence, elle découvre que trouver son propre bonheur n’est peut-être pas aussi difficile qu’elle le croyait.
Dates de lecture : 20/03/17-23/03/17 (Bilan du mois de juillet 2017)

Mon avis : 

En 2015 et 2016, j’ai lu et adoré les trois tomes de la saga La Sélection

Les deux recueils de nouvelles de cette saga me tentaient beaucoup donc je les ai lu en 2017.  

J’aurais donc pu avoir terminé cette saga par ces 5 livres


Avant de lire ce tome 4, je ne voulais pas lire cette duologie finale car je considérais que le tome 3 terminé l’histoire. Mais j’ai un tel coup de coeur pour l’univers que je souhaitais poursuivre bien que j’appréhendais une déception. 

J’ai lu et entendu via les réseaux sociaux de nombreux avis de lecteurs déçus sur le personnage principale  et l’intrigue de cette duologie. 

Contre tout attente, j’ai ADORE la lecture de ce tome ! 

L’intrigue se déroule 20 ans après la première trilogie.

J’ai eu beaucoup de plaisir de retrouver les personnages principaux et secondaires de cette première partie : ils ont vieilli et évolué !J’ai eu un coup de coeur pour le personnage Eadlyn, la fille de Maxon le roi.

C’est une princesse dans toute sa splendeur et c’est ça que j’ai aimé. Elle est la fille aînée donc elle va être la nouvelle reine et elle assume son caractère « princesse ». Je trouve que Kiera Cass a assumé le caractère de son personnage et c’est une bouffé d’air frais dans la littérature young-adult. Je trouve que les auteurs créés des personnages « badass » ou « forts » mais ces personnages n’assument pas leurs faiblesses de caractère ou le fait que leurs missions sont trop durs pour eux. Ici, Eadlyn sait qu’elle a mauvais caractère et qu’elle est égoïste.

On a beaucoup de nouveaux personnages. J’ai le même problème que lors de la première trilogie : il manque un tableau de présentation des sélectionnés. Je me suis attachée à beaucoup de personnages de la famille royale et des sélectionnés. Je ne sais pas qui restera lors du 5e tome ! 

Kiera Cass a fait des choix dans son intrigue ! Elle a fait évolué certains personnages en les rendant plus vulnérable, des personnages ont des passions et d’autres tournent mal. Je ne m’y attendais pas et cela prouve qu’il faut lire ce quatrième tome. Je vous laisse également découvrir les autres péripéties abordés dans ce livre.

On a toujours peu d’éléments sur l’univers dystopique mais on reste dans un huis-clos dans le château et sous le point de vue de la famille royale. Cela justifie pourquoi on a peu d’éléments.

Une anecdote sur la famille royale française est un clin d’oeil à la nouvelle de Maxon dans Histoires secrètes 1.

La fin m’a donné envie à lire le 5e tome immédiatement grâce à son cliffhanger et le retournement de situation.

Je compte terminer par le dernier tome et je souhaite relire tous les tomes de cette saga. 

 
Je le conseille aux fans de la saga La Sélection !

 

Note : 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture

LECTURE : « Tant que nous sommes vivants » d’Anne-Laure BONDOUX

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le roman :  Tant que nous sommes vivants d’Anne-Laure BONDOUX.

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Maud de la chaîne Des livres / Une fille et du blog Des livres / Une fille.
Je vous invite à aller voir son avis sur ce livre dans son article et dans sa vidéo
 

Mise en page : 

Auteur : Anne-Laure BONDOUX, française
Titre : Tant que nous sommes vivants
Nombre de tomes : 1/1
Edition : France Loisirs
Date de l’édition : 2014
Nombre de pages : 298 pages
Prix : 6,90 €


Genre / Thèmes : Narratif, roman, contemporain, jeunesse

Résumé :  « Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune et de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, et où nos richesses débordaient de nos maisons.
Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. Une époque nouvelle commença. Sans rêve, sans désir.
Nous ne vivions plus qu’à moitié, lorsque Bo entra, un matin d’hiver, dans la salle des machines. »
Folle amoureuse de Bo, l’étranger, Hama est contrainte de fuir avec lui. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus. Leur amour survivra-t-il à cette épreuve ? Parviendront-ils un jour à trouver leur place dans ce monde ?
Dates de lecture : 18 – 21 avril 2017 (Bilan lecture d’avril 2017)

Mon avis : 

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Des Livres / Une fille
Je suis très heureuse d’avoir pu lire ce livre avec cette booktubeuse et blogueuse !
J’ai pu partager mes ressentis de lecture au fur et à mesure et j’ai sorti ce livre de ma PAL grâce à cette LC.  Je pense qu’il serait sans doute resté dans ma bibliothèque pendant longtemps : je serais donc passé à côté d’un coup de coeur.

Ce roman est divisé en quatre parties et chaque partie a un nombre différent de chapitres. Il y a une table des matières à la fin du livre.
Chaque chapitre a un nombre de pages différent.

J’ai beaucoup aimé le prologue. Il m’a accroché tout de suite. Cela a présagé un coup de coeur !

La plume d’Anne-Laure Bondoux est très poétique : c’est un conte moderne ! Avec  Des Livres / Une fille, on a été d’accord pour dire que : c’est un « livre ovni » et qu’il ne plaira pas à tous les lecteurs.

C’est un livre qui est difficile à commenter car c’est ce livre qui m’a touché et qui ne touchera pas tout le monde !

J’ai été touchée par tous les évènements vécus par Bo et Hama et leur enfant. On est plongé dans une histoire dans un contexte futuriste mais proche de nous. Bo et Hama n’était pas censé tomber amoureux mais leur histoire était tellement belle. Ils vivent des épreuves très difficiles mais c’est leur amour qui les font tenir. Les personnages secondaires sont également attachants. Il y a des histoires dans une histoire. La plume d’Anne-Laure Bondoux offrent un univers et des personnages poétiques.

J’ai tout aimé ! Un coup de coeur mais cela ne plaira pas à tous.

Il est classé en jeunesse mais je reste perplexe : c’est une histoire très métaphorique et poétique. L’autrice aborde des messages complexes sur les sentiments à travers des métaphores et la fin est particulière.

C’est un livre qui m’a bouleversé : les histoires d’amour, la plume et la fin …

Si vous lisez ce livre, vous comprendrez la signification de la couverture et vous la trouverez d’autant plus belle. 

Un livre à découvrir : un ovni soit on aime soit on aime pas … 

Je vous le conseille pour découvrir une plume poétique 
et de très belles histoires d’amour! 

 

Note : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture, Lecture saga

LECTURE : « Ciel 1.0 L’hiver des machines » de Johan HELIOT

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le premier tome de la saga Ciel de Johan HELIOT. 

 

Mise en page :

Auteur : Johan HELIOT,  français
Saga : Ciel
Titre : 1.0 L’hiver des machines
Nombre de tomes parus : 1/4
Edition : France Loisirs
Dates de l’édition : 2015
Nombre de pages : 242 pages
Prix : 16 €

Genre / Thèmes : Narratif, roman, science-fiction, jeunesse/young-adult

Résumé :  Pendant les premiers mois de son existence, l’intelligence artificielle s’acquitta parfaitement de sa tâche, obéissante, servile. Dans le même temps, elle observait, analysait, tirait des conclusions. Ordinateurs et téléphones portables lui ouvraient des yeux et des oreilles aux quatre coins du monde. Elle finit par hiérarchiser de nouvelles priorités. Puis elle passa à l’action. Ceci est son histoire et celle des hommes et des femmes qui ont connu l’hiver des machines.
Dates de lecture : 12 – 27 octobre 2016 (Bilan du mois de novembre2016)

Mon avis : 

Je n’avais jamais vu de chronique vidéo ou blog sur cette saga. Ce livre m’intriguait car je l’ai découvert à France Loisirs.

J’ai tenté cette lecture et JE NE REGRETTE PAS ! Dès les toutes premières pages, j’ai été happée dans l’histoire.

C’est le thème qui m’a attiré : une intelligence artificielle prend le contrôle du monde ! 

Cette AI n’est pas personnalisée mais elle raisonne et elle parle.

On est surpris par la « réalité » des faits décrits dans ce livre : on est dans un futur proche où l’on a créé des robots de service et une intelligence artificielle régit les machines et l’électricité mondial.


L’originalité de ce livre est que l’histoire est développé sous 5 points de vue différents. 

Ces cinq points de vue correspondent aux 5 membres d’une même famille : le grand-père, le père, la mère, la fille et le fils. Ce livre est intergénérationnel. 

Nous avons aussi quelques rapports de l’intelligence artificielle (« CIEL »).

Chaque chapitre correspond à un personnage : ce qu’il vit, ce qu’il ressent et ce qu’il fait.

Malgré les différence d’âge entre chaque personnage et leur distance géographique, ils vivent une catastrophes et ils essaient de réagir selon leurs convictions.

Le grand point positif est que nous n’avons aucune répétition de l’histoire et des faits. Ceci s’explique grâce à l’éloignement géographique des membres de la famille : France, Italie, Allemagne.

J’ai tout aimé ! On n’est pas dans un roman SF avec de l’action : le lecteur vit avec les personnages les évènements.

Bien que l’on se dise que c’est un premier tome, on devrait être dans un tome introductif. Certes, on a la mise en place de l’intrigue mais on a déjà beaucoup d’actions.

Ce livre est adressé aux adolescents mais on peut le lire adulte.

La fin de ce tome nous incite à connaître la suite très vite ! Hâte de lire la suite !

Je le recommande ! Lisez-le ! 

 
Je le conseille à tout âge !

 

Note :

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture

LECTURE : « Sortilège » d’Alex FLINN

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur Sortilège d’Alex FLINN

 
Il existe une adaptation cinématographique datant de 2011 : 

Mise en page :

Auteur : Alex FLINN,  américain
Saga : CielThe Kendra Chronicles
(non traduit en français)
Titre : Sortilège
Nombre de tomes parus : 1/3
Ebook
Prix : 6,99 €

Genre / Thèmes : Narratif, roman, fantastique, jeunesse/young-adult, réécriture de contes

 

Résumé :  « Je suis un monstre. Pourtant, autrefois, j’étais le type parfait : grand, beau, riche et… atrocement méchant. Je n’aimais que moi et c’est pour cela qu’un sort m’a été jeté. Je suis devenu une bête difforme, velue, monstrueuse. Il me reste deux ans pour être aimé d’une jeune fille, sinon… Ceci n’est pas un conte de fées. Mon histoire prend place aujourd’hui, en plein coeur de New York. J’espère que quelqu’un va venir à mon secours. »
Dates de lecture : 14 mars – 14 avril 2017 (Bilan du mois d’avril 2017)

Mon avis : 

Je voulais lire ce roman depuis sa sortie en 2009. 

Avant de lire ce roman, j’avais déjà vu le film et elle m’a plu. Elle est plus édulcorée : j’ai préféré le roman ! Vous comprenez très vite que c’est une réécriture moderne du conte de La Belle et la Bête à notre époque.

Ce roman commence sous la forme d’un tchat sur un forum de discussions « spécial monstres ». D’ailleurs il y a de nombreux clins d’oeil à d’autres contes (Grenouille, Sirène, Ours …). C’est sur ce forum que le personnage principal raconte son histoire.

On est sous le point masculin dans cette romance et cela change ! 

Le ton est moderne et humoristique. La psychologie du personnage change au fur et à mesure du récit.

Le personnage principal est à fois Kyle et Adrian (vous comprendrez en lisant).

J’ai beaucoup aimé sa transformation psychologique au fur et à mesure.

J’ai aimé également les personnages secondaires, en particulier par le précepteur. 

Je pense que Sortilège a été traduit par un québécois car j’ai relevé quelques expressions, comme « répétiteur » au lieu de « professeur ».

On a un épilogue qui nous fait comprendre que nous sommes dans une saga. La saga suit le personnage de la sorcière. Cependant ce tome peut être lu indépendamment du reste de la série.

Ce fut un coup de coeur grâce à la modernité de cette réécriture de contes ! 

 
Je le conseille pour tous les amoureux de La Belle et la Bête !

 

Note :

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture

LECTURE : « La véritable histoire des contes de fées » de Julie GREDE

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur La véritable histoire des contes de fées : ce que Walt ne nous a jamais dit de Julie GREDE.

 

Mise en page : 

Auteur : Julie GREDE, belge
Titre : La véritable histoire des contes de fées : 
ce que Walt ne nous a jamais dit
Nombre de tomes : 1/1
Edition : Editions Jourdan
Date de l’édition : 2016
Nombre de pages : 249 pages
Prix : 17,90 €


Genre / Thèmes : Argumentatif, essai, documentaire, conte, film. 

Résumé :  Et si Walt (de là-haut) avait décidé de passer en revue ses longs métrages inspirés de contes et de les comparer aux œuvres originales…

Serait-il obligé de conclure que les contes cruels écrits à l’origine pour préparer les enfants à un monde difficile sont devenus, sous son regard, des contes de fées pour endormir nos enfants ?
Dans les « vrais contes », ceux dont s’inspirent régulièrement Walt et ses successeurs, les happy ends ne sont pas du tout légion. Les morales sont sans concession, cruelles.
Saviez-vous que…
– Chez Andersen, la petite sirène n’épouse pas le prince Éric ? Délaissée, elle devient écume plutôt que de sacrifier celui qu’elle aime.
– La Blanche-Neige du conte n’a que 7 ans et que si sa belle-mère désire ses poumons, et non son coeur, c’est pour s’en goinfrer ?
– La Belle au Bois dormant n’est pas embrassée, mais violée par son prince dans son sommeil ? De cette « union » naîtront des jumeaux… que sa belle-mère cannibale tentera de dévorer.
– Les belles-soeurs de Cendrillon n’hésitent pas à se mutiler les pieds à l’aide d’un couteau de boucher afin de les faire entrer dans la pantoufle de vair ?
– Pinocchio est loin d’être un gentil petit garçon ? Il laisse Gepetto se faire emprisonner pour maltraitance et écrabouille Jiminy Cricket à l’aide d’un maillet…
Et non, désolé, ils ne vécurent pas heureux jusqu’à la fin des temps !

Dates de lecture : 20/07/17-23/07/17 (Bilan lecture de juin 2017)

 
C’est un livre avec une mise en page originale. 
Il y a une partie romancée et il y a un test d’évaluation à la fin du livre. 

Mon avis :  

J’ai connu ce livre grâce aux nombreux avis positifs sur Youtube depuis l’été 2016.

En 2017, je souhaite lire ou relire beaucoup de livres sur les contes et les réécritures de contes présents dans ma bibliothèque.

Je souhaitais le lire dans le cadre de mon challenge TAG 12 livres à lire en 2017.J’ai lu ce livre en lecture commune avec Marion de la chaîne Youtube Entre les lignes et l’une des rédactrices du blog Entre les lignes.

J’ai passé un très bon moment de lecture et j’ai adoré partager mes impressions au fur et à mesure de ma lecture. 

J’ai été élevée avec les dessins animés de Walt Disney. Ils ont marqué mon enfance et j’aime les revisionner de temps en temps.

L’autrice Julie Grède a fait un gros travail de recherches sur l’Oeuvre de Walt Disney. Elle cite ses sources à la fin du livre.

Ce livre a plusieurs particularités :

  • le livre se présente sous forme de dialogues scénaristiques (ou de type théâtre) ; 
  • la narration est sous le point de vue de Walt Disney ; 
  • on ne s’attache pas aux autres personnages ; 
  • il y a l’insertion de notes dans le texte pour donner d’autres informations. 

Sur le principe, tous ces éléments auraient pu être un frein mais bien au contraire, ils apportent un dynamisme !

Je tiens à préciser que ce livre n’est pas un manuel ni un roman à proprement parlé ! Ce n’est pas un roman car on apprend des anecdotes sur la vie (réelle) de Walt Disney et sur la réalisation des films cités. Ce n’est pas un manuel sur Disney car la narration est celle d’un personnage (Walt Disney) et non d’un ton omniscient.

Le livre est divisé en heure de séminaire. L’histoire se place dans une classe au paradis où Walt Disney raconte « théâtralement » sa vie et son Oeuvre à des « étudiants défunts ».

Dans les personnages secondaires, on a Valérie Benguigi et Robin Williams entr’autres.

J’ai beaucoup aimé ce livre : c’est un coup de coeur ! 

J’ai aimé apprendre des éléments sur la vie de Walt Disney, sur la réalisation de nombreux dessins animés Disney et les sources d’inspiration. On a une analyse des dessins animés Disney mais pas que, puisque l’autrice mentionne les contes originaux, les autres adaptations inspirées des contes et des dessins animés Disney.

On lit, on s’amuse et on apprend ! 

J’ai aimé que l’autrice parle des oeuvres réalisées par Walt Disney et d’autres produits après sa mort (le dernier cité est La Reine des Neiges).

Un des choses que vous apprendrez en lisant ce livre : il faut distinguer l’histoire des contes d’après l’original et d’après le Disney.

Suite à cette lecture, j’ai voulu revoir tous les dessins animés Disney et j’ai retrouvé mon âme d’enfant ! 

A la fin du livre, il y a un test dont les connaissances ne sont apprises grâce au livre et les réponses sont disponibles sur le site : juliegrede.wordpress.com

 
Je le conseille à tous les amoureux des films Disney ! 

 

Note :  

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.
Chronique, Lecture

LECTURE : « Miroir, miroir » de Serena VALENTINO

Bonjour les passionnés de lecture,
Je vous présente mon avis sur le roman Miroir, miroir de Serena VALENTINO. C’est une réécriture autour du personnage de la méchante reine de Blanche-Neige.

 
Il semble que ce roman s’inscrit dans une saga intitulé Vilains dont L’Histoire de la Bête de Serena Valentino fait également partie.

Mise en page : 

Auteur : Serena VALENTINO
Titre : L’histoire de la Bête
Date de l’édition : 2017
Edition : Hachette
Nombre de pages : 240 p. 
Dates de lecture : 27 mars – 02 avril 2017 (Bilan lecture de mars 2017)
Genre / Thèmes : Narratif, roman, jeunesse, fantasy, réécritures de contes

Résumé : La méchante reine n’a pas toujours été mauvaise. Après la mort de la mère de Blanche-Neige, elle épouse le roi et devient souveraine. Entre l’amour de son époux et la petite fille qu’elle affectionne comme sa propre enfant, elle s’épanouit pleinement, jusqu’au jour où le roi meurt à la guerre. Elle est seule, à la merci d’un miroir maudit lui rappelant sans cesse une enfance détestable…

Le livre est illustré sur la première de couverture et la quatrième couverture des deux visages. C’est un très beau livre ! 

Les dimensions sont 20 cm de haut et 15,5 cm de large. 

Blanche-Neige et les 7 nains est le premier conte adapté par les studios Disney. 

C’est le premier tome de la saga Vilains traduit en français. 

 

Mon avis : 



Tout d’abord, il faut connaître le dessin animé de Disney pour comprendre le contexte de ce livre et l’histoire de ce roman.

Ce n’est pas une réécriture tirée du conte original des frères Grimm.



La méchante reine est l’un des vilains les plus terrible. Elle me faisait peur étant plus petite ! 



L’histoire de ce roman se focalise sur l’histoire de la reine : son enfance, son règne jusqu’à sa mort.

N’ayez pas en tête l’adaptation Blanche-Neige et le chasseur !

On est sous le point de vue de la reine et on vit avec elle les évènements. Blanche-Neige est un personnage secondaire.

J’ai beaucoup aimé les références au conte de Disney (le miroir, la pomme empoisonné …) cependant on se détache réellement du conte car la reine n’est pas méchante dans un premier temps et elle aime Blanche-Neige.

On rentre dans la psychologie du personnage de la reine : on voit comment elle devient une sorcière !

Au lieu d’avoir peur de ce personnage, j’ai désormais de la compassion pour elle.

La fin est brutale car elle finit mal mais on a une réinterprétation de la mort de la reine.

Il existe un lien avec les autres tomes de la saga Vilains par les personnages des cousines et il y a aussi des allusions sur d’autres contes. Tout comme dans L’Histoire de la Bête, on peut lire ce livre de manière indépendante.

C’est une très très bonne réécriture car on perçoit autrement ce personnage ! Donc c’est selon moi un roman réussi !

C’est une très bonne réécriture du dessin animé, 

c’est en fait une écriture à proprement dit !


Je le conseille pour les amoureux des dessins animés de Walt Disney !

Note : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.
Chronique, Lecture

LECTURE : « L’histoire de la Bête » de Serena VALENTINO

Bonjour les passionnés de lecture,

Dans le contexte de la sortie du film Disney La Belle et La Bête, je vous présente mon avis sur le roman L’histoire de la Bête de Serena VALENTINO. 

Il semble que ce roman s’inscrit dans une saga intitulé Vilains dont Miroir, miroir de Serena Valentino fait également partie.

Mise en page : 

Auteur : Serena VALENTINO
Titre : L’histoire de la Bête
Date de l’édition : 2017
Edition : Hachette
Nombre de pages : 192 p. 
Dates de lecture : 12 février – 05 mars 2017 (Bilan lecture de mars 2017)
Genre / Thèmes : Narratif, roman, jeunesse, fantasy, réécritures de contes

Résumé : C’est une histoire vieille comme le monde : celle d’un prince cruel transformé en Bête. Et celle d’une belle jeune fille qui surgit dans sa vie. Le monstre est métamorphosé par la compassion de la jeune fille et l’amour qu’il ressent pour elle. Puis ils se marient et ont beaucoup d’enfants. 
Mais comme pour chaque histoire, il y a plusieurs versions. Qu’importe ce que l’on a pu dire ou écrire, une seule question demeure : qu’est-ce qui a changé le prince en la Bête que l’on connaît ?Voici l’une de ces histoires. Une histoire de bêtes, et, bien sûr, de belles. 

Le livre est illustré sur la première de couverture et la quatrième couverture des deux visages. C’est un très beau livre ! 

Les dimensions sont 20 cm de haut et 15,5 cm de large. 

Mon avis : 

La Belle et la Bête de Disney est mon dessin animé préféré. 

Lors de sa sortie en film au ciné en mars 2017, des livres sur La Belle et La Bête ont été publié : c’est le cas du roman de Serena Valentino : L’Histoire de la Bête.



Tout d’abord, il faut connaître le dessin animé de Disney pour comprendre le contexte de ce livre et de l’histoire de ce roman.

Ce n’est pas une réécriture tirée des contes originaux de Madame de Villeneuve ou de Madame Leprince de Beaumont.



L’histoire de ce roman traite non pas du point de vue de la Bête lors du dessin animé mais les causes de sa transformation. C’est ça d’ailleurs le trait de génie de ce roman. Beaucoup se sont attendus au point de vue de la Bête sur l’arrivée de Belle au château.

J’ai beaucoup aimé découvrir l’adolescence de la Bête et ces débuts de jeune homme. On perçoit son caractère d’homme narcissique, imbu de lui-même comme le dénonce le prologue.

Cependant, le prologue du dessin animé ne nous dit pas tout !

L’intrigue de ce roman se déroule avant, pendant la transformation et lors de sa vie en tant que Bête avec Belle. Mais la majorité du roman se déroule durant la période humaine du prince.

En plus des domestiques, on a la présence d’autres personnages liés à la vie du prince : Gaston, l’enchanteresse, Tulipe et les soeurs sorcières.

Cependant, on ne s’attache pas aux personnages de Lumière, Big Ben et Mrs Samovar. Ne soyez pas déçu ! 

C’est un très bon complément du dessin animé ! Il apporte une réelle plus value. Je le relirai avec plaisir !

On peut reprocher que ce roman est tourné vers la jeunesse mais ce fut le propre déjà du dessin animé.

En plus de l’intrigue principale, on a des mentions à d’autres contes. Ces mentions sont très intéressantes. Elles permettent de faire le lien avec les autres tomes en particulier avec la récurrence de certains personnages.

C’est une très belle réécriture du dessin animé !

Je le conseille pour les amoureux du dessin animé de Walt Disney !

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.
Chronique, Lecture

LECTURE : « Marie-Antoinette : carnet secret d’une reine » de Benjamin LACOMBE

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le sublime livre illustrée sur une correspondance fictive de Marie-Antoinette par Benjamin LACOMBE : Marie-Antoinette : carnet secret d’une reine.

Mise en page : 

Dessinateur : Benjamin LACOMBE, français
Titre : Marie-Antoinette : 
Carnet secret d’une reine
Nombre de tomes parus : 1/1
Edition : Edition Soleil / Métamorphose
Date de l’édition : 2015
Nombre de pages : 96 pages
Prix : 24,95 €

Dessinateur : Benjamin Lacombe est un illustrateur et dessinateur de bandes-dessinées et de livres jeunesses. Il est français et il partage son travail sur ces réseaux sociaux

Genre / Thèmes : Graphique, Beaux-livres, épistolaire. 

Résumé :  Qui n’a jamais rêvé de s’immerger dans l’intimité de Marie-Antoinette, archiduchesse d’Autriche, dernière reine de France et de Navarre, femme célèbre et controversée devenue un véritable mythe ? Sous la forme d’une belle édition à la fabrication soignée, nous vous proposons de découvrir son journal intime. Porté par Benjamin Lacombe, accompagné par le regard de Cecile Berly, historienne, spécialiste de Marie-Antoinette, ce carnet d’une richesse graphique inouïe (peintures, aquarelles, crayonnes) mêlera certaines des lettres authentiques de Marie-Antoinette, à celles, fictives, du Comte Fersen avec lequel elle entretenait une relation privilégiée. Un livre exceptionnel pour les amateurs d’Histoire et de beaux ouvrages illustrés.

C’est un magnifique livre-objet : il est entièrement illustré et la couverture est sublime. 
Le livre est un hard-back avec un dos en tissu et les tranches sont dorées. Il possède une jaquette avec un traitement soft-touch. 
Le livre est entièrement illustré : doubles pages, lettres manuscrites, illustrations en noir et blanc ou coloré, traitement des pages …

Mon avis : 

Je suis une grande amatrice de livres d’Histoire. J’aime beaucoup le personnage historique de Marie-Antoinette d’Autriche, reine  de France (1755-1793).Je l’ai découvert grâce à Booktube. J’ai longuement hésité car c’est un livre illustré dont l’intrigue est construite sous forme épistolaire. 

C’est un livre MAGNIFIQUE ! Il avait tout pour me plaire.

J’ai aimé l’introduction faite par l’historienne : elle explique que les lettres sont fictives mais elles ont le ton historique et un contexte réaliste. 

C’est un livre A REGARDER, A FEUILLETER, A LIRE ET A RELIRE ! 

A travers ces illustrations et ces lettres, on s’intéresse à ce contexte historique et on fait des recherches sur la reine de France.

Toutefois, il faut avoir des connaissances historiques sur pour comprendre l’enchaînement des évènements.

J’ai été subjuguée par le style d’illustrations de Benjamin Lacombe : les animaux anthropomorphisés, les costumes animaux et tissus baroques, les oeuvres d’art personnalisés …  Je vous recommande de feuilleter tous les ouvrages illustrés par Benjamin Lacombe pour apprécier ou non son style ! Soit on aime soit on déteste son style de dessins. 

C’est un magnifique livre-objet, je ne pouvais pas mettre moins de 5 étoiles. 

 
Je le conseille à tous les amoureux de l’Histoire et pour apprécier les illustrations de Benjamin Lacombe ! 

 

Note : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.
Chronique, Lecture saga

LECTURE :  » La Sélection – Histoires secrètes » 1 et 2 de Kiera CASS (2 vol.)

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur les tomes bonus sur la partie 1 de la saga La Sélection de Kiera Cass :  Histoires secrètes 1 et 2.

 

Je conseille de lire ABSOLUMENT les trois premiers tomes de la saga La Sélection de Kiera Cass.

J’avais eu un coup de coeur pour ces trois tomes que j’ai eu envie de poursuivre cette histoire avec deux tomes bonus.

ATTENTION, cette chronique peut vous spoiler quelques éléments de la saga La Sélection

Mise en page : 
 
Auteur : Kiera CASS, américaine
Saga : La Sélection
Titres : Histoires secrètes 1. Le prince et le garde 
et 
Histoires secrètes 2. La reine et la préférée
Nombre de tomes parus : HS1-2/2
Edition : Robert Laffont / R
Dates de l’édition : 2014-2015
Nombre de pages : 249 et 164 pages
Prix : 12,90 € 11,90 €

Genre / Thèmes : Narratif, roman, science-fiction, dystopie, jeunesse/young-adult

Résumé du HS1 :  Ce hors-série exceptionnel vous propose une plongée fascinante dans le coeur et l’esprit de Maxon et d’Aspen, les deux jeunes hommes qui se livrent bataille pour conquérir America Singer.

Résumé du HS2 :  Ce hors-série exceptionnel vous invite à remonter le temps : des années avant America, une jeune femme de caste inférieure est déjà venue au Palais dans l’espoir de conquérir la main du Prince. La nouvelle exclusive « La Préférée » vous révèle les coulisses de l’histoire de Marlee.

Dates de lecture : 20/03/17-23/03/17 (Bilan du mois de mars 2017) et 21/04/17-23/04/17 (Bilan du mois d’avril 2017)
 
Mon avis : 
En 2015 et 2016, j’ai lu et adoré les trois tomes de la saga La Sélection

Les recueils de nouvelles de cette saga me tentaient beaucoup donc je les ai en 2017.  Je fus heureuse de replonger dans l’univers de la Sélection

Ces deux livres sont composés deux nouvelles et de bonus.

Les bonus sont : deux intervieuw de l’autrice, des informations sur des personnages, des arbres généalogiques et des playlists.

Bien que le côté dystopique ne soit pas développé au maximum dans cette saga, les bonus et les nouvelles témoignent du travail de l’autrice sur sa saga car elle a pensé à la psychologie des personnages, à d’autres histoires dans l’histoire, la parenté des personnages et elle sait « ce qu’ils sont devenus ».

Le tome 1 concerne le prince Maxon et le garde Aspen.

La nouvelle « Le prince » (p. 9-97) narre une histoire avant mais aussi pendant le premier tome de la saga. On est sous son point de vue donc on en apprend plus sur sa psychologie et son rapport sur la Sélection. On voit également son rapports avec ses parents. J’ai beaucoup aimé car c’est un personnage que j’aime et je voulais en apprendre plus sur ce personnage !

La nouvelle « Le garde » (p. 99-206) narre une histoire pendant le deuxième tome de la saga. On est plongé dans un évènement marquant dans le tome 2. Je n’aimait pas beaucoup ce personnage donc je partais avec un apriori. Elle n’a pas vraiment apporté des informations sur Aspen mais on voit les coulisses avec le personnel royal.

Le tome 2 concerne la reine Amberly et la candidate Marlee.

La nouvelle « La reine » (p. 9-100) narre une histoire avant la Sélection de Maxon. On assiste à la Sélection de Clarkson sous le point de vue Amberly en tant que candidate. J’ai eu beaucoup de plaisir de découvrir ce personnage. Cependant, il y a une fin un peu abrupte. Cette Sélection aurait mérité un tome complet ! 

La nouvelle « La Préférée » (p. 99-206) est sous le point de vue de Marlee à travers les tomes 1, 2 et 3 de La Sélection. J’ai aimé la construction de cette nouvelle car elle est divisée en 2 parties. J’ai découvert le personnage de Carter ! Elle m’a beaucoup plu !

Suite à cette lecture, je vous recommande dans un premier temps de lire les 3 tomes de la saga puis les tomes 1 et 2 de ces Histoires Secrètes et terminer avec les tomes 4 et 5 de La Sélection.

Pour effectuer une relecture, je vous conseille de lire la nouvelle « La reine », puis la nouvelle « Le prince » suivi des tomes 1 et 2 de La Sélection, puis la nouvelle « Le garde » et le tome 3 et enfin la nouvelle « La préférée ».

Je compte relire tous les tomes de cette saga et les lire dans l’ordre. 

 
Je le conseille aux fans de la saga La Sélection !

Note sur ces deux tomes : 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.