Chronique, Lecture

LECTURE : « Sortilège » d’Alex FLINN

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur Sortilège d’Alex FLINN

 
Il existe une adaptation cinématographique datant de 2011 : 

Mise en page :

Auteur : Alex FLINN,  américain
Saga : CielThe Kendra Chronicles
(non traduit en français)
Titre : Sortilège
Nombre de tomes parus : 1/3
Ebook
Prix : 6,99 €

Genre / Thèmes : Narratif, roman, fantastique, jeunesse/young-adult, réécriture de contes

 

Résumé :  « Je suis un monstre. Pourtant, autrefois, j’étais le type parfait : grand, beau, riche et… atrocement méchant. Je n’aimais que moi et c’est pour cela qu’un sort m’a été jeté. Je suis devenu une bête difforme, velue, monstrueuse. Il me reste deux ans pour être aimé d’une jeune fille, sinon… Ceci n’est pas un conte de fées. Mon histoire prend place aujourd’hui, en plein coeur de New York. J’espère que quelqu’un va venir à mon secours. »
Dates de lecture : 14 mars – 14 avril 2017 (Bilan du mois d’avril 2017)

Mon avis : 

Je voulais lire ce roman depuis sa sortie en 2009. 

Avant de lire ce roman, j’avais déjà vu le film et elle m’a plu. Elle est plus édulcorée : j’ai préféré le roman ! Vous comprenez très vite que c’est une réécriture moderne du conte de La Belle et la Bête à notre époque.

Ce roman commence sous la forme d’un tchat sur un forum de discussions « spécial monstres ». D’ailleurs il y a de nombreux clins d’oeil à d’autres contes (Grenouille, Sirène, Ours …). C’est sur ce forum que le personnage principal raconte son histoire.

On est sous le point masculin dans cette romance et cela change ! 

Le ton est moderne et humoristique. La psychologie du personnage change au fur et à mesure du récit.

Le personnage principal est à fois Kyle et Adrian (vous comprendrez en lisant).

J’ai beaucoup aimé sa transformation psychologique au fur et à mesure.

J’ai aimé également les personnages secondaires, en particulier par le précepteur. 

Je pense que Sortilège a été traduit par un québécois car j’ai relevé quelques expressions, comme « répétiteur » au lieu de « professeur ».

On a un épilogue qui nous fait comprendre que nous sommes dans une saga. La saga suit le personnage de la sorcière. Cependant ce tome peut être lu indépendamment du reste de la série.

Ce fut un coup de coeur grâce à la modernité de cette réécriture de contes ! 

 
Je le conseille pour tous les amoureux de La Belle et la Bête !

 

Note :

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture

LECTURE « Once upon a time 1. Renaissance » d’Odette BEANE

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le roman inspiré de la série TV : Once upon a time d’Odette BEANE.

Mise en page :

Auteur : Odette BEANE, américaine
Saga : Once upon a time
Titre : Renaissance
Nombre de tomes parus : 1/1?
Edition : Michel Lafon poche
Date de l’édition : 2014
Nombre de pages : 336 pages
Prix : 7,00 €


Genre / Thèmes : Narratif, roman, jeunesse, fantasy, contes, réécritures de contes, série TV

Résumé :  Il existe une ville dans le Maine où tous les personnages de contes de notre enfance sont piégés entre deux mondes, sous l’emprise de la terrible malédiction de la Méchante Reine. Pour Henry, dix ans, seule Emma, sa mère biologique qu’il n’a jamais connue, peut les délivrer. 
Lorsque le garçon la retrouve et lui annonce qu’elle est la fille de Blanche-Neige et du Prince Charmant, Emma pense qu’il s’invente des histoires. Inquiète, elle décide de le ramener chez lui, à Storybrooke, où elle fait la rencontre de Regina, l’inquiétante mère adoptive de Henry. Dans cette ville à l’atmosphère irréelle, Emma devra accepter son destin, car face à l’amour véritable, même les pires maléfices sont impuissants.
 
Dates de lecture : 17 – 28 avril 2017 (Bilan lecture d’avril 2017)

Mon avis : 

J’ai connu la série TV en 2012 quand elle a été diffusée sur M6 :

Je suis une fan inconditionnelle de la Série TV ! J’aime les réécritures des contes : les éléments principaux sont respectés mais il y a une morale adulte. Ce n’est pas une série si gentille que ça avec ses personnages.

J’ai vu ce livre en librairie mais je ne souhaitais l’acquérir car j’ai la série TV en DVD et j’avais peur que le roman soit « mot à mot » de la saison 1. 

J’ai donc profité de l’emprunter en bibliothèque pour me faire un avis et me replonger dans l’univers de Once Upon A Time.

Je connais par coeur la saison 1. C’est peut-être ça qui a entraîné ma déception.

On est sous un point de vue omniscient. On suit principalement les actions d’Emma et de Mary-Margaret (Blanche-Neige).

Je n’ai rien à dire de spécial sur ce livre car c’est mot à mot la première saison de la série TV.

Lors de ma lecture, je me suis ennuyée donc je l’ai lu en diagonale. 

Etant une grande fan de la série TV, je n’ai pas trouvé d’intérêt à lire ce livre. Il n’y a pas nouveaux éléments et on en apprends pas plus sur la psychologie des personnages (« gentils » ou « méchants »).

Il est précisé que ce livre est un tome 1.
Lors de la rédaction de cette article, nous sommes à la saison 6 (aux USA) et il n’y a pas eu de tome 2 paru. 

 
Je vous conseille la série TV mais pas le livre ! 

 

Note :

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture

LECTURE : « Ne m’appelez pas Blanche-Neige » de Gally LAUTEUR

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le roman Ne m’appelez pas Blanche-Neige de Gally LAUTEUR. 

Je remercie les éditions Hachette de m’avoir permis de le lire car ce fut un petit coup de coeur ! 

Mise en page : 

 
Source images : https://bookosphereblog.wordpress.com/2017/03/16/ne-mappelez-pas-blanche-neige-gally-lauteur/
Auteur : Gally LAUTEUR
Titre : Ne m’appelez pas Blanche-Neige
Date de l’édition : 2017
Edition : Hachette
Ebook
Dates de lecture : 06 mai – 02 juin 2017 (Bilan lecture de juin 2017)
Genre / Thèmes : Narratif, roman, jeunesse, contemporain, réécritures de contes

Résumé : Qui a dit que la vie était un conte de fées? Lorsqu’on est trahie par sa meilleure amie, difficile d’y croire. Sous le choc, Blanche, 18 ans, préfère s’enfuir dans la nuit parisienne, entraînée par de mystérieux fêtards rencontrés sur le réseau social le plus populaire du moment. Si la magie devient virale, une princesse peut-elle s’en sortir avec pour seules armes : sa répartie et son téléphone? Oserez-vous croquer cette pomme d’amour et découvrir le cœur des princes de votre entourage ?

Je l’ai lu en ebook. Sur le format numérique, il y a un soin apporté dans la mise en page : en-tête de chapitre et bas de page orné d’une pomme. 

J’ai vu le livre en librairie : c’est un bel livre-objet par Hachette car les couvertures sont décorés d’arabesques dorées et le dos est entièrement doré. Attention car j’ai constaté que lors de la lecture, la dorure disparaissait au fur et à mesure de la lecture. Les en-têtes et les bas de pages sont ornés d’une pomme. 

Mon avis : 

J’ai sollicité ce roman sur NetGalley car j’aime lire des réécritures de contes et le résumé nous mentionne une réécriture moderne via les réseaux sociaux.

L’histoire se place dans la ville de Paris, à notre époque. On est sous le point de vue de Blanche, une jeune femme de 18 ans étudiante aux Beaux-Arts.

On découvre l’héroïne quand sa vie « bascule ». Elle se décrit comme une fille transparente face à sa meilleure amie, blogueuse lifestyle. Elle découvre que sa meilleure amie et son père entretiennent une relation amoureuse. Elle fuit et elle rencontre une vieille femme qui lui conseille d’aller dans un bar où elle rencontre la jeunesse dorée parisienne. Suite à cette nuit, sa vie bascule.

Le pari de la réécriture de contes moderne est bien rempli ! J’ai aimé que l’auteur place l’intrigue à notre époque et décrit certains personnages comme blogueur et ingénieur informatique. C’est une réécriture 2.0 !

On se doute que le personnage de Blanche est associé à Blanche-Neige mais il y a beaucoup de personnages à rencontrer au fur et à mesure du roman. Ce que j’ai beaucoup aimé c’est découvrir l’identité des personnages via une application mobile « Pomme d’amour ».

Blanche s’inscrit sur une nouvelle application « Pomme d’amour » étant une sorte de Facebook, Linkedin et Google. Lors de son inscription, il faut faire un souhait au « Miroir » : par exemple, Blanche souhaite avoir des amis. C’est d’ailleurs à travers ce « Miroir » que l’on a l’identité des nains.

Le point négatif est la réaction « adolescente » du personnage principal. Blanche a des réactions imprévisibles et elle se comporte comme une jeune adolescente sur ces relations amoureuses et familiales. Elle m’a fait parfois penser à Dan dans la série Gossip Girl : « je ne fais pas partie de ce monde mais j’ai consciente des avantages ».

Toutefois, j’ai aimé les personnages secondaires : ils m’ont touché, ils m’ont fait sourire et ils m’ont fait rire.

C’est un roman qui mélange plusieurs genres : jeunesse, contemporain, réécriture de contes, romance et chick-lit.

Les éléments de la réécriture du conte de Blanche-Neige et les sept nains sont bien respectés et très bien retravaillés. Il faut avoir en tête le dessin animé de Disney pour comprendre les références de cette réécriture mais pas forcément celles du conte original.

L’intrigue est toutefois plus tournée vers un public jeunesse. C’est léger et moderne !

J’ai passé un très bon moment de lecture : je suis très vite rentrée dans l’intrigue, j’ai aimé les références informatiques et traditionnelles du conte et je me suis surprise à le lire très vite !

Le livre a une fin mais l’auteur a intégré un élément qui permettrait de faire une suite. Ouverture sur une saga ? 

C’est une très bonne réécriture moderne de Blanche-Neige et 
les sept nains!

Je le recommande si vous voulez découvrir une réécriture moderne au lieu des réécritures fantasy. 


Note : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture

LECTURE : « Miroir, miroir » de Serena VALENTINO

Bonjour les passionnés de lecture,
Je vous présente mon avis sur le roman Miroir, miroir de Serena VALENTINO. C’est une réécriture autour du personnage de la méchante reine de Blanche-Neige.

 
Il semble que ce roman s’inscrit dans une saga intitulé Vilains dont L’Histoire de la Bête de Serena Valentino fait également partie.

Mise en page : 

Auteur : Serena VALENTINO
Titre : L’histoire de la Bête
Date de l’édition : 2017
Edition : Hachette
Nombre de pages : 240 p. 
Dates de lecture : 27 mars – 02 avril 2017 (Bilan lecture de mars 2017)
Genre / Thèmes : Narratif, roman, jeunesse, fantasy, réécritures de contes

Résumé : La méchante reine n’a pas toujours été mauvaise. Après la mort de la mère de Blanche-Neige, elle épouse le roi et devient souveraine. Entre l’amour de son époux et la petite fille qu’elle affectionne comme sa propre enfant, elle s’épanouit pleinement, jusqu’au jour où le roi meurt à la guerre. Elle est seule, à la merci d’un miroir maudit lui rappelant sans cesse une enfance détestable…

Le livre est illustré sur la première de couverture et la quatrième couverture des deux visages. C’est un très beau livre ! 

Les dimensions sont 20 cm de haut et 15,5 cm de large. 

Blanche-Neige et les 7 nains est le premier conte adapté par les studios Disney. 

C’est le premier tome de la saga Vilains traduit en français. 

 

Mon avis : 



Tout d’abord, il faut connaître le dessin animé de Disney pour comprendre le contexte de ce livre et l’histoire de ce roman.

Ce n’est pas une réécriture tirée du conte original des frères Grimm.



La méchante reine est l’un des vilains les plus terrible. Elle me faisait peur étant plus petite ! 



L’histoire de ce roman se focalise sur l’histoire de la reine : son enfance, son règne jusqu’à sa mort.

N’ayez pas en tête l’adaptation Blanche-Neige et le chasseur !

On est sous le point de vue de la reine et on vit avec elle les évènements. Blanche-Neige est un personnage secondaire.

J’ai beaucoup aimé les références au conte de Disney (le miroir, la pomme empoisonné …) cependant on se détache réellement du conte car la reine n’est pas méchante dans un premier temps et elle aime Blanche-Neige.

On rentre dans la psychologie du personnage de la reine : on voit comment elle devient une sorcière !

Au lieu d’avoir peur de ce personnage, j’ai désormais de la compassion pour elle.

La fin est brutale car elle finit mal mais on a une réinterprétation de la mort de la reine.

Il existe un lien avec les autres tomes de la saga Vilains par les personnages des cousines et il y a aussi des allusions sur d’autres contes. Tout comme dans L’Histoire de la Bête, on peut lire ce livre de manière indépendante.

C’est une très très bonne réécriture car on perçoit autrement ce personnage ! Donc c’est selon moi un roman réussi !

C’est une très bonne réécriture du dessin animé, 

c’est en fait une écriture à proprement dit !


Je le conseille pour les amoureux des dessins animés de Walt Disney !

Note : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.
Chronique, Lecture

LECTURE : « L’histoire de la Bête » de Serena VALENTINO

Bonjour les passionnés de lecture,

Dans le contexte de la sortie du film Disney La Belle et La Bête, je vous présente mon avis sur le roman L’histoire de la Bête de Serena VALENTINO. 

Il semble que ce roman s’inscrit dans une saga intitulé Vilains dont Miroir, miroir de Serena Valentino fait également partie.

Mise en page : 

Auteur : Serena VALENTINO
Titre : L’histoire de la Bête
Date de l’édition : 2017
Edition : Hachette
Nombre de pages : 192 p. 
Dates de lecture : 12 février – 05 mars 2017 (Bilan lecture de mars 2017)
Genre / Thèmes : Narratif, roman, jeunesse, fantasy, réécritures de contes

Résumé : C’est une histoire vieille comme le monde : celle d’un prince cruel transformé en Bête. Et celle d’une belle jeune fille qui surgit dans sa vie. Le monstre est métamorphosé par la compassion de la jeune fille et l’amour qu’il ressent pour elle. Puis ils se marient et ont beaucoup d’enfants. 
Mais comme pour chaque histoire, il y a plusieurs versions. Qu’importe ce que l’on a pu dire ou écrire, une seule question demeure : qu’est-ce qui a changé le prince en la Bête que l’on connaît ?Voici l’une de ces histoires. Une histoire de bêtes, et, bien sûr, de belles. 

Le livre est illustré sur la première de couverture et la quatrième couverture des deux visages. C’est un très beau livre ! 

Les dimensions sont 20 cm de haut et 15,5 cm de large. 

Mon avis : 

La Belle et la Bête de Disney est mon dessin animé préféré. 

Lors de sa sortie en film au ciné en mars 2017, des livres sur La Belle et La Bête ont été publié : c’est le cas du roman de Serena Valentino : L’Histoire de la Bête.



Tout d’abord, il faut connaître le dessin animé de Disney pour comprendre le contexte de ce livre et de l’histoire de ce roman.

Ce n’est pas une réécriture tirée des contes originaux de Madame de Villeneuve ou de Madame Leprince de Beaumont.



L’histoire de ce roman traite non pas du point de vue de la Bête lors du dessin animé mais les causes de sa transformation. C’est ça d’ailleurs le trait de génie de ce roman. Beaucoup se sont attendus au point de vue de la Bête sur l’arrivée de Belle au château.

J’ai beaucoup aimé découvrir l’adolescence de la Bête et ces débuts de jeune homme. On perçoit son caractère d’homme narcissique, imbu de lui-même comme le dénonce le prologue.

Cependant, le prologue du dessin animé ne nous dit pas tout !

L’intrigue de ce roman se déroule avant, pendant la transformation et lors de sa vie en tant que Bête avec Belle. Mais la majorité du roman se déroule durant la période humaine du prince.

En plus des domestiques, on a la présence d’autres personnages liés à la vie du prince : Gaston, l’enchanteresse, Tulipe et les soeurs sorcières.

Cependant, on ne s’attache pas aux personnages de Lumière, Big Ben et Mrs Samovar. Ne soyez pas déçu ! 

C’est un très bon complément du dessin animé ! Il apporte une réelle plus value. Je le relirai avec plaisir !

On peut reprocher que ce roman est tourné vers la jeunesse mais ce fut le propre déjà du dessin animé.

En plus de l’intrigue principale, on a des mentions à d’autres contes. Ces mentions sont très intéressantes. Elles permettent de faire le lien avec les autres tomes en particulier avec la récurrence de certains personnages.

C’est une très belle réécriture du dessin animé !

Je le conseille pour les amoureux du dessin animé de Walt Disney !

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.
Chronique, Lecture

LECTURE : « Orgueil et préjugés et zombies » de Seth GRAHAME-SMITH

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur Orgueil et préjugés et zombies de Seth GRAHAME-SMITH.

J’ai acheté ce livre à sa sortie suite à ma lecture de l’oeuvre originale de Jane Austen (Orgueil et Préjugés) en 2009. Je souhaitais découvrir cette réécriture en 2010 cependant cette lecture a été souvent l’objet d’abandons.

Ce livre a été adapté au cinéma en 2016 ! Je ne l’ai pas vu. 

 

Mise en page : 
Auteurs : Jane AUSTEN, anglaise
et Seth GRAHAME-SMITH
Titre : Orgueil et préjugés et zombies
Nombre de tomes parus : 1/1
Edition : Flammarion
Date de l’édition : 2009
Nombre de pages : 317 pages
Prix : 16 €
 

Auteur : Jane Austen  est une autrice anglaise vivant entre 1775 et 1817. Elle a écrit l’oeuvre Orgueil et Préjugés. Ce roman est considéré comme une oeuvre classique de la littérature classique. Il a été de nombreuses fois adapté. 

Seth Grahame-Smith  est un scénariste, écrivain et producteur américain. 

Genre / Thèmes : Narratif, roman, classique réécrit, fantasy, horreur. 

Résumé :  Pour la famille Bennet, qui compte cinq filles à marier, l’arrivée de deux jeunes et riches célibataires dans le voisinage est une aubaine : enfin, des coeurs à prendre, et des bras supplémentaires pour repousser les zombies qui prolifèrent dans la région ! Mais le sombre Mr Darcy saura-t-il vaincre le mépris d’Elizabeth, et son ardeur au combat ? Les innommables auront-ils raison de l’entraînement des demoiselles Bennet ? Les soeurs de Mr Bingley parviendront-elles à le dissuader de déclarer ses sentiments à Jane ? Surtout, le chef-d’oeuvre de Jane Austen peut-il survivre à une attaque de morts-vivants ?.
Dates de lecture : 2010-09/05/17 (Bilan du challenge du mois de la Fantasy 2017)
Il est également sorti en format poche chez Pocket.
Mon avis : 
Ce livre a été pendant près de 7 ans l’objet de « lecture, abandon et reprise ».

Je suis heureuse et soulagée de l’avoir terminé !Quand j’ai acheté ce livre en 2009, je venais de terminer l’oeuvre originale de Jane Austen : Orgueil et Préjugés. Cet oeuvre est un classique de la littérature anglaise. J’ai beaucoup aimé ce livre (un petit coup de coeur) : la plume piquante de Jane Austen, la critique sur la société anglaise, le mélange de sentiments entre les différents personnages et certains passages en particulier.

Suite à la lecture de l’oeuvre originale, j’étais intriguée par cette « réécriture » moderne de ce classique. J’aime beaucoup les couvertures, cela rend l’objet-livre plus agréable.

Cependant, ce fut une GROSSE DÉCEPTION car le texte original a été conservé malgré les scènes de zombies. Justement, les scènes de zombies sont insérées dans le texte et cela rend le récit dans un premier temps bancal. D’où le fait que j’emploie des guillemets sur le mot réécriture pour ce livre.

On retrouve tous les « grands passages » de l’intrigue originale avec ou non la présence des zombies.

On n’a pas d’explication sur le phénomène zombie cependant, j’ai trouvé que l’intrigue zombie s’améliorait au fur et à mesure du roman. J’ai aimé en particulier les passages de réécritures autour des personnages de Charlotte et Wickham. 


J’ai aimé surtout l’intention de l’auteur de rendre les filles Bennett comme personnages badass et démontrer que les femmes de cette époque sont aussi importantes que les hommes. 

Je pense que ce livre était plutôt fait pour le prétexte d’un film. Je dis cela car l’auteur Seth Grahame-Smith est aussi scénariste et il y a eu une adaptation cinématographique en 2016. Je vous conseille donc de regarder le film plutôt que de lire ce livre.

Mais surtout, si vous voulez lire l’oeuvre originale de Jane Austen, je ne conseille pas de commencer par Orgueil et Préjugés et zombies car cela vous gâcherait certainement l’intrigue originale. 


Je souhaiterais voir l’adaptation cinématographique pour faire une comparaison et peut-être mieux apprécier cette histoire. 

 
Je conseille de regarder le film plutôt que de lire le livre !

Je recommande l’oeuvre originale de Jane Austen ! 

 

Note : 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.
Chronique, Lecture saga

LECTURE : « Contes des royaumes » de Sarah Pinborough

Bonjour les passionnés de lecture,
Je vous présente mon avis sur la saga Contes des Royaumes de Sarah PINBOROUGH. 
J’ai découvert le thème des réécritures de contes en novembre 2015. On m’a offert cette magnifique intégrale contenant les trois tomes de la saga. 

J’ai commencé la saga en avril 2016. 

Je poursuis mes lectures sur les réécritures de contes. 

Je voulais lire cette saga durant l’année 2016 (cf. l’article sur ma PAL 2016).

C’est mon premier livre des éditions Milady !

Mise en page des tomes de la saga : 

Cette saga est toute simplement MAGNIFIQUE : les trois tomes et l’intégrale sont des objets-livres de collection ! Bravo Milady ! Ce sont des hard-backs. Les pages sont un peu épaisse. Cela ressemble à un vieux grimoire. Les couvertures sont très brillantes. 

J’ai le format intégrale. Les trois tomes sont désormais introuvables en librairie. Vous ne pouvez les trouver en occasion. 

Les dimensions sont 21 cm de haut et 14 cm de large. 

La mise en page correspond à celle du format intégrale. 

Chaque début de chapitre a une illustration sur une page. Le numéro du chapitre et le pied des pages sont décorés. Les paragraphes sont séparés par une pomme dans Poison, une chaussure dans Charme et une rose dans Beauté

L’intégrale fait 542 pages. 


Auteur : Sarah Pinborough écrit des romans fantastiques, d’horreur et de fantasy. 

Saga :

Contes des royaumes 
1. Poison 
2. Charme 
3. Beauté

Edition de publication : Milady
Genre / Thèmes : Narratif, roman / Fantasy, réécritures de contes, new adult

Résumé de la saga : A travers ces trois histoires, on découvre les personnages de nos contes de fées mais ils ne correspondent pas aux contes de notre enfance.
Le thème principal est la réécriture des contes mais elles sont adressées à un public plus adulte.
Mon avis sur la saga :
J’ai connu cette trilogie grâce à la booktubosphère et c’est un objet-livre magnifique.

Le fait qu’il s’agisse de réécritures de contes pour adultes m’a intrigué et cela m’a donné envie de les découvrir.Sarah Pinborough a adopté un ton narratif correspondant aux contes originaux. Le livre « grimoire » et le ton narratif m’ont projeté dans cet univers de contes de fées sombres.

L’auteure s’attaque à la réécriture de trois contes principaux que nous connaissons par coeur : Blanche-Neige, Cendrillon et La Belle au Bois Dormant. Dans leurs contes originaux, il s’agit de princesses douces, gentilles, ayant vécues des tragédies et vivant des fins heureuses. Sarah Pinborough a gardé les éléments principaux du conte mais elle a donné plus de personnalité à ses personnages ! Elles intègrent également à l’intrigue principale l’apparition ou la mention d’autres protagonistes de nos contes d’enfant. J’en citerai quelques-uns : Aladdin, Hansel et Gretel, Robin des Bois, La petite sirène… Je vous incite à les découvrir ! 

C’est une trilogie mais l’on peut lire chaque tome de manière indépendante ou les uns à la suite des autres. Le tour de force de l’auteure est que chaque tome fait écho aux autres sans empiéter à la compréhension du conte en cours de lecture. À la fin de la lecture de cette saga, je voulais relire chaque tome pour voir les subtilités que je n’ai pas vu lors de la première lecture.

C’est une réécriture plus adulte car il y a quelques scènes érotiques. Nous ne sommes pas dans les contes enfantins donc on a des scènes sensuelles.

Mes personnages préférés ne sont pas les princesses. C’est d’ailleurs peut-être la volonté de l’auteure. Sarah Pinborough développe certains protagonistes qui nous les font aimer ou détester. D’ailleurs certains personnages révèlent différentes facettes de leur personnalité à travers les différents contes.

Sarah Pinborough a réussi à ne pas tomber dans les « clichés » du « Ils vécurent heureux … ». On reconnait les contes mais l’auteure a réussi parfaitement à faire des réécritures dans cette saga.

Poison et Charme sont écrits sur le même schéma. Beauté marque une rupture à plusieurs titres.

La fin de chaque tome m’a apporté son lot de surprises. D’ailleurs, je souhaite les relire !

Mon tome préféré : Beauté
Une relecture : OUI 

Avis sur le tome « Poison » : C’est une bonne réécriture du conte de Blanche-Neige! (Bilan lecture de mai 2016)  Avant de lire ce roman, je n’aimais pas le personnage de Blanche-Neige dans le conte original. Contrairement aux contes originaux, les personnages sont pleins de nuances en particulier pour la reine et le prince. Bien que le conte principal est Blanche-Neige, on a d’autres contes réécrits et j’ai beaucoup apprécié l’apparition de ces autres personnages. J’ai aimé l’atmosphère de cette réécriture cependant quelques éléments m’ont dérangé : il y a quelques longueurs et la personnalité de Blanche-Neige n’est pas développé. Cependant la fin est à couper le souffle. Il y a environ deux scènes de sexe explicites. Mon personnage préféré de ce conte est la reine.

Avis sur le tome « Charme » : C’est un coup de coeur ! Il s’agit de la réécriture de Cendrillon. (Bilan lecture de juin 2016On a les mêmes ingrédients que dans Poison mais il n’y a aucune longueur et le personnage de Cendrillon est plus abouti. Le personnage de Cendrillon est à l’opposé du personnage de Disney. On découvre d’autres personnages. Dès le début de ce conte, on a une allusion au premier tome. Dans ce deuxième tome, on a du mystère, des péripéties et plus de personnages. Il y a quelques scènes érotiques. Si vous avez moyennement aimé le premier, lisez absolument ce deuxième tome ! Mon personnage préféré de ce conte est la demi-soeur.

 Avis sur le tome « Beauté » : Super fin : un coup de coeur ! (Bilan lecture de juillet 2016Ce tome marque une rupture avec les deux précédents tomes car le personnage principal n’est pas une femmes. Il a toutes les qualités du tome 2.  Il y a plus de contes réécrits et plus de personnages. La quatrième de couverture parle de La Belle au Bois dormant mais je ne suis pas tout à fait convaincu. Ce tome est plus sombre. Il y a plusieurs scènes érotiques. Selon moi, ce tome marque l’apogée de cette saga et des réécritures. C’est un très bon tome de conclusion (ou de début de saga). Mon personnage préféré de ce conte est Petra.  

 

Je vous conseille cette saga !

Si vous voulez découvrir des réécritures de contes originales, je vous conseille cette saga ! 

Si vous aimez la série TV Once upon a time, je vous conseille cette saga ! 

Dans certains articles ou vidéos, on parle d’un sens différent de lecture des tomes. Pour votre première lecture, je conseille de lire les tomes PoisonCharme et Beauté dans leur ordre de publication. Si vous faites une relecture, faites une lecture dans le sens des intrigues.

 

Note sur la saga :
 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Mon avis date de 2016 et il a été rédigé dans un premier temps sur Blogger Athéna’s hobbies. Il n’a pas changé en 2017 !
Chronique, Lecture

LECTURE : « Antigone » de Jean ANOUILH

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur ma pièce de théâtre coup de coeur : Antigone de Jean ANOUILH.


Je l’avais lu et étudié au collège et c’était déjà ma pièce préférée ! 

Auteur : Jean ANOUILH (Français)
(1910-1987)
Titre : Antigone
Date de la représentation : 1944
Date de l’édition : 1946
Edition : La Table Ronde
Nombre de pages : 123 pages
Dates de lecture : 8 avril – 9 avril 2015 (Bilan lecture d’avril 2016)
 
Genre / Thèmes : Narratif, théâtre / Contemporain, réécriture
 
Résumé : Antigone est la fille d’Œdipe et de Jocaste, souverains de Thèbes. Après le suicide de Jocaste et l’exil d’Œdipe, les deux frères d’Antigone, Étéocle et Polynice se sont entretués pour le trône de Thèbes. Créon, frère de Jocaste et – à ce titre – nouveau roi, a décidé de n’offrir de sépulture qu’à Étéocle et non à Polynice, qualifié de voyou et de traître. Il avertit par un édit que quiconque osera enterrer le corps du renégat sera puni de mort. Personne n’ose braver l’interdit et le cadavre de Polynice est abandonné à la chaleur et aux charognards. Seule Antigone refuse cette situation. Malgré l’interdiction de son oncle, elle se rend plusieurs fois auprès du corps de son frère et tente de le recouvrir avec de la terre. Ismène, sa sœur, informée de sa décision, refuse de la suivre, craignant sa propre mort. Très vite, Antigone est prise sur le fait par les gardes du roi. Créon est obligé d’appliquer la sentence de mort à Antigone.
Mon avis :

Je l’avais découverte durant le collège dans le cadre de mes cours de français. C’était pour moi une révélation : « Je peux aimer le théâtre ! ». C’est un livre que j’ai souvent relu pour le plaisir. C’était toujours un très bon moment de lecture.

Je l’ai relu récemment grâce à mon challenge « Lire tous ses théâtres ». Vous avez pu déjà lire une brève chronique dans mon deuxième bilan de ce challenge.

Je suis une fille superficielle donc je ne peux pas m’empêcher de vous le concéder : OUI, LA COUVERTURE ET LA COULEUR DU LIVRE SONT HORRIBLES ! 

C’est une réécriture moderne de la pièce éponyme de Sophocle. « Sophocle = tragédie grecque ». La pièce est écrite en prose. Le thème antique n’est pas poussiéreux car l’écriture de Jean Anouilh est moderne. Donc vous pouvez lire cette histoire grâce à cette pièce !

Avant de lire cette pièce, je vous conseille de connaître l’histoire tragique de la famille d’Oedipe pour mieux « apprécier » votre lecture.

J’aime toute la pièce. C’est presque impossible de choisir un passage en particulier. Si je dois vous en conseiller un, c’est le prologue !

Selon moi, Antigone est LA femme forte ! Elle est jeune, petite et c’est une princesse grecque mais elle a des convictions et elle va jusqu’au bout. C’est malheureusement ça qui l’a perd malgré l’amour de ses proches. J’aime beaucoup le couple Antigone et Hémon. Car il représente une des facettes de l’Amour selon moi. Certains diront qu’ils ressemblent à un autre couple d’amoureux tragique.

Malgré la tragédie, on peut relever des passages burlesques grâce aux gardes.

C’est un de mes livres les plus abimés de ma bibliothèque car je l’ai lu et relu et je l’ai souvent prêté. Ce livre est une de mes pépites de ma bibliothèque. 
Je vous conseille cette pièce ! 
Note :
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Mon avis date de 2016 et l’article a été rédigé dans un premier temps sur Blogger Athéna’s hobbies. Mon avis en 2017 n’a pas changé !
Chronique, Lecture

LECTURE : « La terrifiante histoire et le sanglant destin de Hansel et Gretel » d’Adam GIDWITZ

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le roman La terrifiante histoire et le sanglant destin de Hansel et Gretel d’Adam GIDWITZCe livre est une histoire découpée en plusieurs nouvelles. Ce livre fait partie d’une saga non traduite en totalité en français. 

Je vous avais déjà parlé de ce roman dans le Bilan lecture du mois de mars 2016.
Auteur : Adam GIDWITZ
Saga : A Tale Dark & Grimm 
(non traduit en français)
Titre : La terrifiante histoire et le sanglant 
destin de Hansel et Gretel
Date de l’édition : 2014
Edition : Hachette
Nombre de pages : 248 p. 

Dates de lecture : 15 janvier – 12 mars 2016 (Bilan lecture de mars 2016)

Genre / Thèmes : Narratif, roman, nouvelles / Conte, jeunesse, réécriture, horreur

Résumé : La sanglante histoire et le terrifiant destin de H. et G. … … ou la vraie-fausse histoire de Hansel et Gretel (celle que vos parents ne vous raconteront jamais). Vous y trouverez :
* un roi amoureux,
* un serviteur fidèle,
* un dragon redoutable,
* une boulangère mangeuse d’enfants,
* du sang,
* des doigts coupés,
* des têtes tranchées, et vous savez quoi ? Vous allez adorer.
P.S. : Aucun personnage n’a été blessé durant l’écriture de ce roman.
P.P.S. : Enfin… Ils s’en sont bien remis.
P.P.P.S. : Ne pas laisser à la portée de vos petits frères et sœurs. On vous aura prévenus…

Mon avis :

J’ai découvert ce livre grâce à une vidéo d’une Booktubeuse : Commedansunlivre1. Et c’était la période où je recherchais des réécritures de contes.

C’est un magnifique objet livre ! C’est une livre au format semi-poche, c’est un hard-back illustré. L’histoire est découpée en plusieurs nouvelles dont les nouvelles sont marquées par une illustration en noir, blanc et rouge. Le texte est imprimé à l’encre noir et rouge.

La mise en page et l’objet livre sont indéniablement magnifique ! 

Il s’agit d’une réécriture du conte des frères Grimm de l’histoire d’Hansel et Gretel. 

Vous pouvez connaître les grandes lignes du conte original, cela ne vous gênera pas lors de votre lecture du livre d’Adam Gidwitz. Au contraire, j’ai eu envie de lire le conte original après ma lecture. 

L’auteur va plus loin que le conte original.

En plus de l’objet livre, la particularité de ce livre est que l’auteur interpelle le lecteur, comme dans la saga Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket.

L’auteur a un ton ironique et moralisateur.

C’est un livre qui est classé dans les romans jeunesses. Cependant suite à cette lecture, j’ai trouvé que certains passages sont terrifiants pour des enfants « trop jeunes », car on a des passages avec beaucoup de sang et des épreuves terrifiantes et horribles. Attention aux âmes sensibles !

Je comprends pourquoi l’auteur a pris cette voix car le conte original est déjà terrifiant.

On voit une évolution des héros les rendant presque adulte à la fin.

Ces différentes histoires dans l’histoire sont en réalité des contes car on a les codes du conte grâce à la morale à chaque fin.

Ce fut une très bonne lecture car elle m’a sortie de ma zone de confort. Ce roman mélange un conte jeunesse avec des actions d’horreur.  J’ai également aimé le fait que l’auteur interpelle le lecteur dans le conte en plus de la morale.

Ce fut une très bonne lecture et c’est un magnifique objet-livre !

Ce n’est pas un coup de coeur car l’histoire m’a terrifié par la violence de certains passages alors qu’il est adressé aux enfants. 

 

Note :
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Mon avis date de 2016 et l’article a été rédigé dans un premier temps sur Blogger Athéna’s hobbies. Mon avis en 2017 n’a pas changé !
Chronique, Lecture

LECTURE : « Belle » de Robin MCKINLEY

Bonjour les passionnés de lecture,

J’ai découvert ce livre grâce à une vidéo de la youtubeuse-blogueuse Tartine aux Pommes/Winter is reading. Pour elle, c’était un coup de coeur. Elle m’a donné terriblement envie de lire ce livre. 

                                                                   

Mise en page :
L’édition Pocket est un livre souple. Les caractères sont suffisamment grands. Les marges sont moyennes. On peut bien ouvrir le livre sans abimer sa tranche. 

Auteur : Robin McKINLEY (USA)
Titre : Belle
Date de publication : 2015
Edition / Collection : Pocket
Nombre de pages : 256 pages
Genre/Thèmes : Narratif, roman, conte, fantasy, réécriture
Résumé : Belle était loin d’être aussi jolie que ses sœurs. A quoi bon ? Aux soirées mondaines, aux robes somptueuses, elle préférait les chevaux et les auteurs anciens. Quand son père se trouva ruiné, elle en fut réduite à aller avec sa famille habiter une pauvre maison, dans un village au fond des bois. Tous auraient pu vivre ainsi, heureux d’une existence loin du luxe et des lumières de la ville, mais le destin s’acharna une fois encore sur eux. Quand son père revint au foyer avec l’histoire d’un château magique et de la terrible promesse qu’il avait dû faire à la Bête qui y vivait, Belle partit de son plein gré affronter le monstre et sa question sans cesse répétée : « Belle, voulez-vous… ? » Ceci est son histoire… une histoire d’amour et de rêve. 
Dates de lecture : 1er janvier – 4 mars 2016 (Bilan lecture de mars 2016)
 
Mon avis : Coup de coeur ! C’est une réécriture de conte. 
C’est une réécriture du conte original de La Belle et La Bête de Gabrielle-Suzanne de Villeneuve, datant de 1740. Cette réécriture est simple : il ne faut pas s’attendre à un changement radical car on reste dans la mythologie et l’univers originel. C’est une belle histoire ! 
Nous sommes principalement sous le point de vue de « Belle » et on a quelques passages omniscient pour connaître l’action des autres personnages. Le roman est divisé en trois parties non égales et en chapitres. 

La lecture de ce roman a été fluide. La réinterprétation de la mythologie est poétique. L’intérêt du livre est que l’on découvre d’autres personnages que la Belle et la Bête. Les personnages sont  tous attachants. L’intrigue du livre ne se déroule pas uniquement dans le château de la Bête.

Ce que j’ai beaucoup aimé est la description des lieux, la mythologie sur le château et le mystère autour de la Bête. 

C’est un coup de coeur grâce au thème et l’univers poétique décrit. 
 
Je conseille ce roman pour les lecteurs aimant le conte et le dessin animé Disney et ceux aimant les réécritures de conte ou les contes. 
Note :
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : Livraddict, Babelio, Booknode
Mon avis date de 2016 et l’article a été rédigé dans un premier temps sur Blogger Athéna’s hobbies. Mon avis en 2017 n’a pas changé !