Bilan lecture, Chronique

BILAN LECTURE du mois de juillet 2017

Bonjour les passionnés de lectures,
Le bilan de mois de juillet 2017 comprend  lectures : 5 romans,  1 manga, 1 pièce de théâtre et 1 livre de développement personnel.


J’avais établi une PALM pour ce mois de juillet 2017.

 

Je vous présente mes lectures dans l’ordre dans lequel je les ai terminés. 
 
I. MONNIN, A. BEAUPAIN, Les gens dans l’enveloppe (2015).
Auteur : Isabelle MONNIN, française
Chanteur : Alex BEAUPAIN, français
Titre : Les gens dans l’enveloppe
Tomes : 1/1
Dates de publication : 2015
Edition : JC Lattès
Nombre de pages : 370 pages
 

Résumé  En juin 2012, j’ai acheté sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne savais rien. Les photos me sont arrivées dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe, il y avait des gens à la banalité familière, bouleversante. Je n’imaginais alors pas l’aventure qu’elle me ferait vivre.
J’allais inventer la vie de ces gens puis je partirais à leur recherche. Un soir, j’ai montré l’enveloppe à mon meilleur ami, Alex Beaupain. Il a dit : « On pourrait aussi en faire des chansons. » L’idée semblait folle.
Le livre contient un roman, un album photo, le journal de bord de mon enquête et un disque, interprété par Alex, Camelia Jordana, Clotilde Hesme et Françoise Fabian. Les gens de l’enveloppe ont prêté leur voix à deux reprises de chansons qui ont marqué leur vie.
Les gens dans l’enveloppe est ainsi un objet littéraire moderne et singulier. Faisant œuvre de vies ordinaires, il interroge le rapport entre le romancier et ses personnages. Il est surtout l’histoire d’une rencontre, entre eux et moi.

Format lu : Livre, grand format, cd, emprunt bibliothèque
Dates de lecture : 04/07/17-05/07/17
Mon avis rapide Petite déception ! 
J’ai découvert ce livre grâce à Youtube/Booktube. J’ai donc emprunté ce livre à la bibliothèque pour me faire une idée de ce livre spécial. Sa spécificité est qu’il est à la fois un roman, une enquête et une musique accompagnant le livre. La partie roman est caractérisé par l’alternance des personnages et des points de vue. Je n’ai pas aimé la plume de l’autrice. C’est un roman « tranche de vie » à la fois dans le roman et également dans l’enquête. C’est une déception car j’ai lu ce livre en diagonale. 
Note : 2/5 (Bof, déception) 
Liens : FacebookLivraddict 


K. CASS, La sélection 4 (2016).

Auteur : Kiera CASS, américaine
Saga : La Sélection
Titre : 4. L’héritière
Tome : 4/5
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 412 pages
Edition : France Loisirs
Prix : 17,90€
Résumé de ce tome Il y a vingt ans, America Singer est entrée dans la sélection et a gagné le cœur du prince Maxon. Maintenant le temps est venu pour la princesse Eadlyn de suivre les traces de ses parents en ayant sa propre sélection. Eadlyn ne s’attend pas à ce que sa sélection soit aussi belle que celle de ses parents. Mais, alors que la compétition commence, elle découvre que trouver son propre bonheur n’est peut-être pas aussi difficile qu’elle le croyait.
Format lu : Livre, grand format
Dates de lecture : 24/06/17-11/07/17
Mon avis rapide Une très bonne surprise : un coup de coeur ! 
J’aime beaucoup les 3 premiers tomes de la saga. Je faisais partie des personnes qui ne voulaient pas lire cette nouvelle duologie. J’ai tellement entendu de mauvais avis sur le personnage principal que j’ai eu envie de lire ce quatrième tome.
Ce fut une très bonne surprise car j’ai aimé le personnage d’Eadlyn contre tous les avis entendus. C’est une princesse et elle porte bien le titre : elle n’est pas parfaite contrairement à ce que tous les auteurs veulent nous donner l’image de leur héros. Ce fut une nouvelle expérience de voir cette nouvelle sélection dans la peau de la famille royale. Hâte de voir la fin de cette saga ! 
Note : 5/5 (Coup de coeur) 
Liens : FacebookLivraddict
D. LOREAU, Vivre heureux dans un petit espace (2016).
Auteur : Dominique LOREAU, français
Titre : Vivre heureux dans un petit espace
Tome : 1/1
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 224 pages
Edition : Flammarion
Prix : 9,90€
Résumé Ne sommes-nous pas trop matérialistes ? Avons-nous vraiment « réussi nos vies » parce que nous avons une grande maison ? Le vrai bonheur ne résiderait-il pas dans notre espace intérieur ? Comment vivre pleinement le moment présent sans se soucier des biens matériels ? La vie ne serait-elle pas plus simple si nous nous défaisions de tout ce qui nous encombre ? Après le succès de L’art de la simplicité de L’art de l’essentiel et de L’art de mettre les choses à leur place, c’est une nouvelle façon d’aborder la vie que l’auteur propose dans cet ouvrage : vivre heureux dans un petit espace, c’est accéder au bonheur simple.
Format lu : Livre, poche, hard-back
Dates de lecture : 10/07/17-19/07/17
Mon avis rapide Une lecture mitigée mais intéressante ! 
Dominique Loreau est considérée comme la papesse française du développement personnel. Le thème des petits espaces parle à tous à un moment de notre vie. J’ai été perplexe face à l’avis de l’autrice sur le mode de vie car sa conception de la vie domestique n’est pas la mienne. Cependant, je le relirai ! 
Note : 3/5 (J’ai aimé) 
Liens : FacebookLivraddict


S. HOROKURA, Pan’pan Panda-Une vie en douceur 1 (2016).

Auteur/Dessinateur : Sato HOROKURA, japonaise
Saga/Titre : Pan’pan Panda-Une vie en douceur 1
Tome : 1/8
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 112 pages
Edition : France Loisirs
Prix : 9,45€


Résumé Panettone, que tout le monde appelle Pan’Pan, est un panda qui travaille comme gardien à la résidence Kanda. Il habite avec Praline, une fillette débrouillarde qui lui prépare les meilleurs petits plats. Chacun veille ainsi l’un sur l’autre et s’entraide dans tous les moments de la vie : qu’il s’agisse de choisir un nouveau foulard pour Pan’Pan, d’accueillir les nouveaux voisins ou encore de préparer les fêtes de Noël. Au fil des pages, le petit monde de Pan’Pan et de Praline s’enrichit de personnages tout aussi attendrissants (Rose en admiration devant le panda, Paprika la tête de mule…) qui viennent mettre de l’animation dans leur quotidien !
Format lu : Livre, poche
Date de lecture : 19/07/17
Mon avis rapide Un manga tout mignon ! 
Ce fut une lecture toute mignonne et rapide. Les dessins sont un peu simple. 
Note : 4/5 (J’ai beaucoup aimé) 
Liens : FacebookLivraddict


L. PIERRAT-PAJOT, Les mystères de Larispem 1 (2016).
Auteur : Lucie PIERRAT-PAJOT, française
Saga : Les mystères de Larispem
Titre : Le sang jamais n’oublie
Tome : 1/3?
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 257 pages
Edition : Gallimard Jeunesse
Prix : 16€ 

Cf. l’article : LECTURE : « Les mystères de Larispem 1. Le sang jamais n’oublie » de Lucie PIERRAT-PAJOT
Cf. l’article : LECTURE SAGA : « Les mystères de Larispem » de Lucie PIERRAT-PAJOT


Résumé Larispem 1899 – Dans cette Cité-Etat indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent…? Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville. 
Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ?
Format lu : Livre, grand format
Dates de lecture : 08/07/17-20/07/17
Mon avis rapide Un futur coup de coeur ! 
Je souhaitais lire ce livre depuis sa sortie. J’adore la mise en page et le livre-objet.
C’est mon premier livre uchronique. Le contexte historique est peu abordé en uchronie. J’ai aimé l’ambiance et l’intrigue qui se dévoile au fur et à mesure. J’ai hâte de lire la suite pour dire que c’est un coup de coeur !
Note : 4/5 (J’ai aimé) 
Liens : FacebookLivraddict

 

S. JOMAIN, Quand la nuit devient jour (2016).
Auteur : Sophie JOMAIN, française
Titre : Quand la nuit devient jour
Tome : 1/1
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 240 pages
Edition : France Loisirs
Prix : 16€ 

Cf. l’article : LECTURE : « Quand la nuit devient jour » de Sophie JOMAIN

Résumé On m’a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m’enfonce une épine dans le pied, décrire l’échauffement d’une brûlure, parler des nœuds dans mon estomac quand j’ai trop mangé, de l’élancement lancinant d’une carie, mais je suis incapable d’expliquer ce qui me ronge de l’intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà.
La dépression.
Ma faiblesse.
Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.
J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016.
Par euthanasie volontaire assistée.
Format lu : Livre, grand format
Dates de lecture : 20/07/17-25/07/17
Mon avis rapide Une déception !
J’en attendais beaucoup vu les avis positifs et le thème abordé !
Ce fut une déception car j’ai retrouvé tous les défauts que je ne voulais pas retrouvé dans ce roman.
Cependant la plume de Sophie Jomain m’a emporté et elle a été juste. Je n’ai pas aimé car le thème est très raccourci et la romance est hors-sujet. Attention à la fin ouverte ! Mais je ne peux pas dire qu’il ne faut pas le lire, il faut se faire son propre avis car le sujet est polémique. 
Note : 2/5 (Bof, déception) 
Liens : FacebookLivraddict
MOLIERE, Dom Juan (1971).
Auteur : Jean-Baptiste POQUELIN (1622-1673)
alias MOLIERE, français
Titre : Dom Juan
Tome : 1/1
Date de publication : 1971
Nombre de pages : 141 pages
Edition : Larousse
Prix : 1,55€
Résumé Terrible et intrépide séducteur, Dom Juan, récemment marié à Elvire, fuit cette dernière en compagnie du fidèle Sganarelle. Mais bientôt, reparaît le spectre du Commandeur qu’il a tué en duel. Dom Juan se retrouve face à lui-même.
Format lu : Livre, poche
Dates de lecture : 26/07/17
Mon avis rapide Un personnage à connaître !
Je souhaite lire toutes les pièces de théâtre encore présent dans ma pile à lire.
C’est une pièce de théâtre originale dans l’oeuvre de Molière car le héros est un anti-héros et la fin est tragique. C’est un personnage de la littérature à connaître ! 
Note : 2/5 (Bof, déception) 
Liens : FacebookLivraddict

A. MARTIN-LUGAND, Les gens heureux lisent et boivent du café 1 (2013).

Auteur : Agnès MARTIN-LUGAND, française
Saga/Titre : Les gens heureux lisent et boivent du café
Tome : 1/2
Date de publication : 2013

Nombre de pages : 253 pages
Edition : Michel Lafon

Prix : 6,30€ (en format poche)

Cf. l’article : LECTURE : « Les gens heureux lisent et boivent du café 1 » d’Agnès MARTIN-LUGAND
Cf. l’article : LECTURE SAGA : « Les gens heureux lisent et boivent du café » d’Agnès MARTIN-LUGAND (2 vol.)

Résumé : « Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux. »
Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son cœur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.
Format lu : Livre, grand format, emprunt bibliothèque
Dates de lecture : 23/07/17-27/07/17
Mon avis rapide Déception aussi !
C’est un livre très populaire. Je voulais le découvrir au vu des nombreux avis positifs et coups de coeur. Je n’ai pas aimé la façon dont l’autrice a traité le thème du deuil et la romance a été bâclée. C’est une lecture contemporaine rapide. Une grosse déception surtout à cause de cette fin ouverte.
Je lirai la suite pour avoir un « meilleur » avis. 
Note : 2/5 (bof, déception) 
Liens : FacebookLivraddict 
MES LECTURES EN COURS : 
Un futur coup de coeur, un coup de coeur inattendu mais des beaucoup déceptions  !
Vous pouvez retrouver la vidéo sur ce bilan du mois de juillet sur la chaîne youtube du blog : 

 

Cet article est également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies.  
Que lisez-vous ?

QUE LISEZ-VOUS (14/08/17-20/08/17)

Bonjour,
J’ai découvert ce rendez-vous grâce aux blogs de Galleane et Alice Neverland.
Le « Que lisez-vous«  est un rendez-vous que je vous propose sur la chaîne Youtube Mademoiselle Athéna et sur la page Facebook une fois par semaine.
Ce rendez-vous reprend le principe du « C’est lundi, que lisez-vous ? », initié par Mallou qui fut inspirée du « It’s Monday, What are you reading ? » de One Person’s Journey Through a World of Books.Vous y retrouvez mes lectures de la semaine passée, mes lectures en cours du moment et mes futures lectures.

Lectures terminées :

 

Lectures en cours :

       

 

  

Lectures futures :

    
Vous pouvez retrouver ce rendez-vous en vidéo :

 

Que lisez-vous ?

QUE LISEZ-VOUS (07/08/17-13/08/17)

Bonjour,
J’ai découvert ce rendez-vous grâce aux blogs de Galleane et Alice Neverland.
 
Le « Que lisez-vous«  est un rendez-vous que je vous propose sur la chaîne Youtube Mademoiselle Athéna et sur la page Facebook une fois par semaine.

Ce rendez-vous reprend le principe du « C’est lundi, que lisez-vous ? », initié par Mallou qui fut inspirée du « It’s Monday, What are you reading ? » de One Person’s Journey Through a World of Books.Vous y retrouvez mes lectures de la semaine passée, mes lectures en cours du moment et mes futures lectures.

Lectures terminées :

  

Lectures en cours :

     

 

  

Lectures futures :

    

Vous pouvez retrouver ce rendez-vous en vidéo :

Chronique, Lecture, Lecture saga

LECTURE :  » La Sélection 4. L’héritière » de Kiera CASS

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur la suite de la saga La Sélection avec le quatrième tome : La couronne de Kiera Cass.

 

Je conseille de lire ABSOLUMENT les trois premiers tomes de la saga La Sélection de Kiera Cass.

J’avais eu un coup de coeur pour ces trois tomes que j’ai eu envie de poursuivre cette histoire.

ATTENTION, cette chronique peut vous spoiler l’intrigue des trois premiers tomes de la saga La Sélection

Mise en page :

Auteur : Kiera CASS, américaine
Saga : La Sélection
Titre : 4. L’héritière
Nombre de tomes parus : 4/5
Edition : France Loisirs
Dates de l’édition : 2016
Nombre de pages : 412 pages
Prix : 17,90 €

Genre / Thèmes : Narratif, roman, science-fiction, dystopie, jeunesse/young-adult

Résumé de ce tome 4 :  Il y a vingt ans, America Singer est entrée dans la sélection et a gagné le cœur du prince Maxon. Maintenant le temps est venu pour la princesse Eadlyn de suivre les traces de ses parents en ayant sa propre sélection. Eadlyn ne s’attend pas à ce que sa sélection soit aussi belle que celle de ses parents. Mais, alors que la compétition commence, elle découvre que trouver son propre bonheur n’est peut-être pas aussi difficile qu’elle le croyait.
Dates de lecture : 20/03/17-23/03/17 (Bilan du mois de juillet 2017)

Mon avis : 

En 2015 et 2016, j’ai lu et adoré les trois tomes de la saga La Sélection

Les deux recueils de nouvelles de cette saga me tentaient beaucoup donc je les ai lu en 2017.  

J’aurais donc pu avoir terminé cette saga par ces 5 livres


Avant de lire ce tome 4, je ne voulais pas lire cette duologie finale car je considérais que le tome 3 terminé l’histoire. Mais j’ai un tel coup de coeur pour l’univers que je souhaitais poursuivre bien que j’appréhendais une déception. 

J’ai lu et entendu via les réseaux sociaux de nombreux avis de lecteurs déçus sur le personnage principale  et l’intrigue de cette duologie. 

Contre tout attente, j’ai ADORE la lecture de ce tome ! 

L’intrigue se déroule 20 ans après la première trilogie.

J’ai eu beaucoup de plaisir de retrouver les personnages principaux et secondaires de cette première partie : ils ont vieilli et évolué !J’ai eu un coup de coeur pour le personnage Eadlyn, la fille de Maxon le roi.

C’est une princesse dans toute sa splendeur et c’est ça que j’ai aimé. Elle est la fille aînée donc elle va être la nouvelle reine et elle assume son caractère « princesse ». Je trouve que Kiera Cass a assumé le caractère de son personnage et c’est une bouffé d’air frais dans la littérature young-adult. Je trouve que les auteurs créés des personnages « badass » ou « forts » mais ces personnages n’assument pas leurs faiblesses de caractère ou le fait que leurs missions sont trop durs pour eux. Ici, Eadlyn sait qu’elle a mauvais caractère et qu’elle est égoïste.

On a beaucoup de nouveaux personnages. J’ai le même problème que lors de la première trilogie : il manque un tableau de présentation des sélectionnés. Je me suis attachée à beaucoup de personnages de la famille royale et des sélectionnés. Je ne sais pas qui restera lors du 5e tome ! 

Kiera Cass a fait des choix dans son intrigue ! Elle a fait évolué certains personnages en les rendant plus vulnérable, des personnages ont des passions et d’autres tournent mal. Je ne m’y attendais pas et cela prouve qu’il faut lire ce quatrième tome. Je vous laisse également découvrir les autres péripéties abordés dans ce livre.

On a toujours peu d’éléments sur l’univers dystopique mais on reste dans un huis-clos dans le château et sous le point de vue de la famille royale. Cela justifie pourquoi on a peu d’éléments.

Une anecdote sur la famille royale française est un clin d’oeil à la nouvelle de Maxon dans Histoires secrètes 1.

La fin m’a donné envie à lire le 5e tome immédiatement grâce à son cliffhanger et le retournement de situation.

Je compte terminer par le dernier tome et je souhaite relire tous les tomes de cette saga. 

 
Je le conseille aux fans de la saga La Sélection !

 

Note : 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture

LECTURE : « Vivre heureux dans un petit espace » de Dominique LOREAU

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le petit livre de développement personnel sur Vivre heureux dans un petit espace de Dominique LOREAU.

 
C’est un livre au format poche, en hard-back et il y a également une jaquette. 
Il y a une table des matières très précise : les titres des parties, des chapitres et des sous-chapitres. 
A chaque nouveau titre, il y a une citation. 

Mise en page : 

Auteur : Dominique LOREAU, française
Titre : Vivre heureux dans un petit espace. 
A la recherche d’un bonheur simple
Nombre de tomes : 1/1
Date de l’édition : 2016
Edition : Flammarion
Nombre de pages : 286 pages

Auteur : Dominique Loreau est une essayiste française. Elle vit au Japon et elle est imprégnée de cette culture asiatique. Elle est devenue une des papesse sur le développement personnel francophone

Format lu : Livre, hard-back, poche, jaquette

Genre / Thèmes : Argumentatif, essai, lifestyle, développement personnel

Résumé :  Ne sommes-nous pas trop matérialistes ? Avons-nous vraiment « réussi nos vies » parce que nous avons une grande maison ? Le vrai bonheur ne résiderait-il pas dans notre espace intérieur ? Comment vivre pleinement le moment présent sans se soucier des biens matériels ? La vie ne serait-elle pas plus simple si nous nous défaisions de tout ce qui nous encombre ? Après le succès de L’art de la simplicité de L’art de l’essentiel et de L’art de mettre les choses à leur place, c’est une nouvelle façon d’aborder la vie que l’auteur propose dans cet ouvrage : vivre heureux dans un petit espace, c’est accéder au bonheur simple.
 
Dates de lecture : 10-19 juillet 2017 (Bilan lecture du mois de juillet 2017)
Avant de commencer cette chronique, je tiens à souligner que les livres de développement prennent de plus en plus de place dans les librairies et dans nos bibliothèques. Il n’est plus tabou de lire ce genre de livre car il apporte des solutions dans l’organisation de nos vies. J’aime de plus en plus en lire en particulier sur le rangement, la gestion du temps et l’organisation. Vous en verrez de plus en plus sur le blog et la chaîne Youtube. 
 

Mon avis : 

Avant de commencer ce livre, je pense qu’il faut être un jeune adulte ou adulte pour lire ce livre. Il faut avoir un « chez soi » petit ou grand. Je le précise car les propos de l’autrice vous feront réagir et vous feront réfléchir sur votre conception du « chez soi ». Je crois que ce livre traite d’un sujet qui nous parle à tous : se satisfaire de son chez soi.

Je souhaitais lire ce livre car je vis dans « un petit espace » et je me suis rendue compte que j’aimais mon « chez moi » mais je veux toujours plus grand.

Ce livre rentre dans la thématique du minimalisme et il est spécialisé sur l’habitat. 

C’est un livre que je relierai tout au long de ma vie car la conception de son « chez soi » évolue selon les étapes de notre vie.

L’autrice aborde SA conception de l’habitat : les avantages des petites surfaces, le regard des autres et de la société sur l’habitat idéal, le minimalisme, le concept architectural oriental …

C’est un livre de développement personnel donc j’attendais des réponses sur mes questions sur la notion du chez soi et des astuces pour vivre dans une petite surface.

C’est un livre qui m’a révolté à plusieurs reprises mais il m’a fait beaucoup réfléchir sur la vie que je voulais mener et sur mon « chez moi » idéal. 

J‘ai été révolté par certaines idées de l’autrice car ce n’est pas MA conception de la vie. D. Loreau est très influencée par son vécu et sa vie au Japon. Je suis française et européenne donc je n’ai pas le même mode de vie par rapport aux sociétés orientales. C’est un gros point négatif car il est très présent dans son essai.

Elle oublie la notion financière en particulier sur la question de l’achat successif de biens immobiliers et des déménagements.

Elle nous énonce SA notion du couple et de la vie de famille. Je ne partage pas ses idées mais ce qui m’a beaucoup gênée est qu’elle nous les énonce sur le ton de la vérité générale. Je sais que c’est un essai mais l’autrice doit expliquer son point de vue sachant qu’elle va être lue par des lecteurs d’origine et de milieu social différents. 

Bien que je n’adhère pas à certaines de ses idées, certains éléments ont retenu mon attention : la société nous donne une image dictée sur la vie et la maison à avoir, le luxe n’est pas forcément d’avoir beaucoup de mètres carrés ou de meubles, il faut privilégier la qualité de vie que la quantité d’objets, il faut penser à nos vieux jours … 

C’est une déception car je n’ai pas eu assez de conseils et elle a eu tendance à imposer ses idées. 

Malgré cette déception, je souhaite le relire plus tard car la notion de chez soi évolue selon les stades de notre vie. 

Je le recommande à ceux qui souhaite acheter un appartement ou une maison, aux jeunes adultes et aux adultes installés. Je le conseille si vous vous intéressez à la notion de minimalisme dans l’habitat.  

 

Je le conseille pour vous faire réfléchir sur votre conception de chez soi ! 

 

Note : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Book haul, Haul

BOOK HAUL du mois de juillet 2017

Bonjour les bookaddicts,

 

Je vous présente mes nouvelles acquisitions du mois de juillet 2017. 

Ces acquisitions s’ajoutent à celles faites grâce au chèque parrainage du mois de juillet 2017.

HAUL

M. LEVY, Elle et lui (2016) : 

  • Auteur : Marc LEVY, français
  • Titre : Elle et lui
  • Collection / Edition / Editeur : Pocket
  • Genres : Roman, contemporain
  • Nombre de tomes : 1/1
  • Achat : Oxfam
  • Prix : 7,40€ sur Amazon
  • Résumé : Un site de rencontres les a réunis. Ils ne sont pas devenus amants, mais amis. Et ils comptent bien en rester là… Elle est actrice. Lui écrivain. Elle s’appelle Mia. Lui Paul. Elle est anglaise. Lui américain. Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais. Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment. Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas. Elle se sent seule. Lui aussi. Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses. Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus.
  • Commentaires : Je collectionne les romans de Marc Levy en format poche. Je suis contente d’avoir trouvé en occasion une de ses dernières parutions. Je souhaite lire un livre de Marc Levy cet été 2017 donc ce sera peut-être celui-là !

D. PENNAC, Comme un roman (2001) : 

  • Auteur : Daniel PENNAC, français
  • Titre : Summer and the City
  • Collection / Edition / Editeur : Folio
  • Genres : Essai
  • Nombre de tomes : 1/1
  • Achat : Oxfam
  • Prix : 18,25€ sur Amazon
  • Résumé : LES DROITS IMPRESCRIPTIBLES DU LECTEUR
    1. Le droit de ne pas lire.
    2. Le droit de sauter des pages.
    3. Le droit de ne pas finir un livre.
    4. Le droit de relire.
    5. Le droit de lire n’importe quoi.
    6. Le droit au bovarysme (maladie textuellement transmissible)
    7. Le droit de lire n’importe où.
    8. Le droit de grappiller.
    9. Le droit de lire à voix haute.
    10. Le droit de nous taire.
  • Commentaires : J’aime les livres qui parle de livres. J’ai hâte de lire cet essai qui est conseillé à mettre dans les mains des lecteurs.

GAIN CONCOURS

 

R. SEPETYS, Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre (2015) : 

  • Auteur : Ruta SEPETYS, américain
  • Titre : Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre
  • Collection / Edition / Editeur : Gallimard – Pôle Fiction
  • Genres : Roman, jeunesse, historique
  • Nombre de tomes : 1/1
  • Prix : 7,95€ sur Amazon
  • Résumé : Une nuit de juin 1941, Lina, quinze ans, sa mère, Elena et son petit frère, Jonas, dix ans sont brutalement arrêtés par la police secrète soviétique.
    Au bout d’un voyage épouvantable de six semaines, presque sans eau et sans nourriture, entassés dans des wagons à bestiaux, ils débarquent au fin fond de la Sibérie, dans un camp de travail soviétique. Logés dans des huttes, sous alimentés, brutalisés, les déportés tentent de survivre et de garder espoir. Dans le kolkhoze, le travail de la terre est éreintant. Mais malgré la mort, la maladie, le froid, la faim et la terreur, Lina tient bon, soutenue par une mère exemplaire, son amour pour un jeune déporté de dix-sept ans, Andrius, et portée par sa volonté de témoigner au nom de tous et de transmettre un signe de vie à son père (condamné à mort dans un autre camp) grâce à son art du dessin et à l’écriture.
  • Commentaires : J’ai déballé le colis de ce gain concours en vidéo (ici). Je remercie Marion d’Entre les lignes et je la félicite pour ses plus de 300 abonnés !

SERVICES PRESSE

E. BARTOLI, Curriculum Mortem (2017) : 

  • Auteur : Enzo BARTOLI, français
  • Titre : Curriculum Mortem
  • Collection / Edition / Editeur : Amazon Publishing
  • Genres : Roman, thriller
  • Nombre de tomes : 1/1
  • Prix : 9,99€ sur Amazon
  • Résumé : Un cadavre retrouvé au petit matin dans un conteneur à ordures du boulevard Barbès. À la clef : une veuve, deux orphelins, un chômeur de moins sur les listes de Pôle emploi et un Curriculum Vitae qui porte bien mal son nom. Pour les deux flics de la Crim’ qui « dérouillent » cette nuit-là, commence une longue et morbide enquête sur une mort que personne, ou presque, ne semble regretter… Finaliste de l’édition 2013 du Prix du Quai des Orfèvres, servi par une intrigue ciselée et un style jubilatoire, vous ne parviendrez à reposer « Curriculum Mortem » qu’à l’issue de l’ultime rebondissement.
  • Commentaires : Je l’ai présenté dans In my mailbox : Amazon Publishing.

D. DECOIN, Le bureau des jardins et des étangs (2017) : 

  • Auteur : Didier DECOIN, français
  • Titre : Le bureau des jardins et des étangs
  • Collection / Edition / Editeur : Stock
  • Genres : Roman, contemporain
  • Nombre de tomes : 1/1
  • Prix : 20,50€ sur Amazon
  • Résumé : Empire du Japon, époque Heian, xiie siècle. Être le meilleur pêcheur de carpes, fournisseur des étangs sacrés de la cité impériale, n’empêche pas Katsuro de se noyer. C’est alors à sa jeune veuve, Miyuki, de le remplacer pour porter jusqu’à la capitale les carpes arrachées aux remous de la rivière Kusagawa. Chaussée de sandales de paille, courbée sous la palanche à laquelle sont suspendus ses viviers à poissons, riche seulement de quelques poignées de riz, Miyuki entreprend un périple de plusieurs centaines de kilomètres à travers forêts et montagnes, passant de temple en maison de rendez-vous, affrontant les orages et les séismes, les attaques de brigands et les trahisons de ses compagnons de route, la cruauté des maquerelles et la fureur des kappa, monstres aquatiques qui jaillissent de l’eau pour dévorer les entrailles des voyageurs. Mais la mémoire des heures éblouissantes vécues avec l’homme qu’elle a tant aimé, et dont elle est certaine qu’il chemine à ses côtés, donnera à Miyuki le pouvoir de surmonter les tribulations les plus insolites, et de rendre tout son prestige au vieux maître du Bureau des Jardins et des Étangs.
  • Commentaires : Je l’ai présenté dans In my mailbox : Stock.
 

H. ELROD, Miracle Morning : spécial famille (2017) : 

  • Auteur : Hal ELROD, américain
  • Titre : Miracle Morning : spécial famille
  • Collection / Edition / Editeur : First Editions
  • Genres : Essai, lifestyle, organisation
  • Nombre de tomes : 1/1
  • Prix : 16,95€ sur Amazon
  • Résumé : Des millions de personnes à travers le monde ont déjà réussi à réaliser leurs objectifs grâce à la méthode Miracle Morning et ses Life SAVERS : se lever plus tôt et prendre du temps pour soi pour faire du sport, méditer, se cultiver et s’aligner avec ses aspirations. Après le succès de son premier ouvrage Miracle Morning, Hal Elrod adapte ici sa méthode pour les parents en quête d’une vie familiale harmonieuse. Comment pratiquer quand on a des nuits agitées ? Comment orienter son rituel pour devenir le parent que l’on veut être ? Quelles valeurs d’affirmation de soi transmettre à ses enfants ? Vous trouverez les réponses à ces questions ainsi que de nombreux témoignages de parents pour vous aider à pratiquer les rituels du Miracle Morning dans un seul but : devenir le père ou la mère que vous souhaitez être. Affirmations, réalisations, préparation de la journée… Et si le Miracle Morning était le secret des familles épanouies ? Hal Elrod a 37 ans. Il est conférencier en développement personnel et marathonien. À 20 ans, alors qu’il est commercial dans une grande entreprise, il frôle la mort dans un accident de la route. Son corps et son esprit sont alors en morceaux. Il trouve la force de revenir à la vie, et crée le Miracle Morning. Depuis, il parcourt le monde entier pour témoigner et présenter sa méthode miraculeuse. Mike et Lindsay McCarthy, parents actifs, apportent leurs conseils pour pratiquer au mieux la méthode du Miracle Morning avec les enfants. Gilles Diederichs, l’adaptateur de l’ouvrage, est sophrologue, relaxologue et compositeur de musique de relaxation pour enfants et adultes.
  • Commentaires : Je l’ai présenté dans In my mailbox : First Editions.

T. TOLONEN, L’île des monstres (2017) : 

  • Auteur : Tuutikki TOLONEN, finlandaise
  • Titre : L’île des monstres
  • Collection / Edition / Editeur : Robert Laffont / R jeunesse
  • Genres : Roman, jeunesse, fantastique
  • Nombre de tomes : 1/1
  • Prix : 14,90€ sur Amazon
  • Résumé : La petite Mimi a suivi Grah, son ami monstre, dans son monde souterrain. Mais elle a perdu sa trace et la robe de chambre magique ne lui parle plus… Pendant ce temps, Koby et Halley, restés à la surface, cherchent à tout prix le moyen de retrouver leur sœur.
    Nos trois héros ne sont pas au bout de leurs surprises : de nombreuses créatures étranges se cachent au centre de la Terre, et toutes ne sont pas aussi gentilles que Grah !
    Le deuxième tome d’une série venue de Finlande qui va réchauffer les cœurs, dans la lignée du Monstre poilu et de Roald Dahl.
  • Commentaires : Je l’ai présenté dans In my mailbox : Robert Laffont (R jeunesse).
Et vous ? 
 
Je présente aussi ces nouvelles acquisitions dans une vidéo :

Si vous voulez voir les autres acquisitions du mois de juillet 2017 :

Cet article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture

LECTURE + FILM : « La vie est belle »

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur la lecture du scénario du film La vie est belle écrit par R. BENIGNI et V. CERAMI.

 

C’est le livre du scénario du film de 1997.

J’ai lu ce livre en même temps que visionner le film. 

Mise en page : 

Auteurs : GUDULRoberto BENIGNI et Vincenzo CERAMI, italiens
Titre : La vie est belle
Nombre de tomes : 1/1
Edition : Folio
Date de l’édition : 1997
Nombre de pages : 254 pages
Prix : 6,60 €

Genre / Thèmes : Narratif, scénario, film, historique, dramatique

Résumé :  Et, direz-vous, pourquoi faire rire d’une chose aussi tragique, de la plus grande horreur du siècle ? Mais parce que c’est une histoire dédramatisée, un film dédramatisé. Parce que la vie est belle, et que le germe de l’espoir se niche jusque dans l’horreur ; il y a quelque chose qui résiste à tout, à quelque destruction que ce soit. Le rire nous sauve ; voir l’autre côté des choses, le côté surréel, amusant, ou parvenir à l’imaginer, nous empêche de nous briser, d’être emportés comme des fétus, nous aide à résister pour réussir à passer la nuit, même lorsqu’elle paraît longue. Et l’on peut, après tout, faire rire sans blesser personne : il existe toute une tradition d’humour juif particulièrement téméraire à cet égard.

Dates de lecture : 17 mai 2017 (Bilan du mois de mai 2017)

Mon avis : 

Je n’avais jamais vu le film avant ce 17 mai 2017. Je connaissais bien sûr la réputation de ce film et le thème historique abordé.En achetant ce livre d’occasion, j’ai découvert que ce n’était pas un roman mais le scénario du film !

J’ai profité de la diffusion du film à la TV pour lire ce livre en même temps que regarder le film.

Le thème principal abordé est le sort des juifs dans un camp de concentration nazi en suivant un père et son fils (et la mère).

J’ai aimé cette lecture originale car j’ai effectué cette expérience de lire et regarder le film en même temps. Ce fut une bonne expérience ! 

Je ne dirai pas que ce livre est indispensable mais il n’est pas dispensable non plus.

Le scénario précise les personnages et la mise en scène. Nous sommes en Italie.

On peut considérer que ce film est divisé en 2 parties : la rencontre fantasque des parents et la vie de la petite famille ET la vie dans le camp.

J’ai été très touché par ce film : j’ai ri, j’ai été touché, j’ai eu peur et j’ai été choquée. La fin est bouleversante !

L’acteur et le réalisateur Roberto Benigni porte le film : il est fantastique ! 

Dans le film, les propos des Allemands ne sont pas traduits / sous-titrés. C’est assez gênant surtout dans une des scènes importantes :

J’ai aimé lire le scénario car j’avais la traduction des propos allemands (scène 52, p. 170-182). 

C’est un film à voir ! Il traite d’un aspect historique important de la Seconde Guerre Mondiale et il porte un message de tolérance et d’espoir.

Je conseille de regarder le film 

Note : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Que lisez-vous ?

QUE LISEZ-VOUS (31/07/17-06/08/17)

Bonjour,
J’ai découvert ce rendez-vous grâce aux blogs de Galleane et Alice Neverland.
 
Le « Que lisez-vous«  est un rendez-vous que je vous propose sur la chaîne Youtube Mademoiselle Athéna et sur la page Facebook une fois par semaine.

Ce rendez-vous reprend le principe du « C’est lundi, que lisez-vous ? », initié par Mallou qui fut inspirée du « It’s Monday, What are you reading ? » de One Person’s Journey Through a World of Books.Vous y retrouvez mes lectures de la semaine passée, mes lectures en cours du moment et mes futures lectures.

Lectures terminées :

  

Lectures en cours :

 
  

Lectures futures :

  
  

 

Vous pouvez retrouver ce rendez-vous en vidéo :

 

Chronique, Lecture

LECTURE : « Zéro déchet » de Béa JOHNSON

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le livre pratique :  Zéro déchet de Béa Johnson. 

Mise en page :

Auteur : Béa JOHNSON, française
Titre : Zéro déchet
Date de l’édition : 2015
Nombre de tomes : 1/1
Nombre de pages : 411 p.
Edition : J’ai Lu
Dates de lecture : 26 février – 12 mars 2017 (Bilan lecture du mois de mars 2017)
Genre / Thèmes : Argumentatif, essai, lifestyle

Résumé : Béa Johnson nous explique comment elle et sa famille ont maintenu leur style de vie tout en ne produisant quasiment aucun déchet. Ils ont réduit leurs dépenses annuelles de 40 %, et n’ont jamais été en aussi bonne santé, à la fois physiquement et émotionnellement.
Elle nous donne des centaines de trucs faciles pour une vie respectueuse de l’environnement qui, même pour les plus occupés d’entre nous, sont simples à appliquer.
Sa devise (et seulement dans cet ordre) :  » refuser, réduire, réutiliser, recycler, composter  » Plus d’une centaine d’outils et astuces : 
Pourquoi mettre une brique dans le réservoir d’eau des toilettes ? Comment faire son mascara, sa laque ou son dentifrice ? Comment fabriquer sa propre moutarde, emballer le déjeuner des enfants sans utiliser de plastique, avoir une alimentation saine et sans gâchis, créer ses produits d’entretien et éviter tous les toxiques, refuser les pubs intempestives dans la boîte aux lettres, faire son papier recyclé ou son compost ?
Avant de commencer cette chronique, je tiens à souligner que les livres de développement prennent de plus en plus de place dans les librairies et dans nos bibliothèques. Il n’est plus tabou de lire ce genre de livres car ils apportent des solutions dans l’organisation de nos vies. J’aime de plus en plus en lire en particulier sur le rangement, la gestion du temps et l’organisation. Vous en verrez de plus en plus sur le blog et la chaîne Youtube. 

Mon avis : 

J’ai découvert la notion de « zéro déchet » grâce à une émission de Capital en 2016. Dans cette interview, on parlait de ma méthode de Béa Johnson. 

La notion de « Zéro déchet » est d’arrêter de surconsommer et d’acheter des produits qui ne nous servent pas ni qui se recycle pas. Le but est de réduire les déchets ménagers. Cela s’inscrit dans la démarche « minimaliste ». 

Je ne suis pas une écolo dans l’âme mais je fais attention : je trie mes déchets, je n’achète pas pour surconsommer, je mange bio et locale …  

Malgré le résumé, je ne souhaite pas mener une vie totalement « zéro déchet » ni « minimaliste » mais je souhaite améliorer mon quotidien et cette question écologique m’intéresse.Cette notion « zéro déchet » est défini comme un mode de vie contre la surconsommation, elle privilégie une vie écolo et cela peut s’appliquer sur l’alimentation, la vie quotidienne et le rangement.

La particularité de ce livre est que l’autrice est française et elle vit aux USA (à San Francisco). Elle nous parle de sa vie française et sa vie américaine. Et surtout, elle nous donne des astuces applicables en France et des adresses françaises et étrangères. Le livre est adapté à son lectorat ! 

Le livre commence par une introduction indispensable pour comprendre la méthode de l’autrice. Elle nous parle de sa vie et de son enfance, son point de départ et le développement de sa démarche et ses erreurs.

Ce livre est divisé en parties. Ces parties correspondent aux différentes pièces de la maison. Cela est très pertinent ! Les parties sont : la cuisine, la salle de bains, la chambre, le ménage, le bureau, l’école, les fêtes et les sorties. 

Certains conseils sont bons à prendre mais d’autres sont poussés à l’extrême. Comme tout livre de développement personnel, ces conseils ne sont pas à appliquer aveuglement : je vous conseille de réfléchir lors de votre lecture sur la définition du zéro déchet proposé par Béa Johnson.

Selon moi et mon expérience dans la lecture de livres de développement personnel, je trouve que c’est l’un des meilleurs par sa méthodologie. On a des anecdotes sur l’expérience personnelle de l’autrice mais il n’y a pas eu de répétitions et cela ne prend pas la majeur partie du livre. Chaque partie s’attaque à une pièce.

L’autrice nous donne une définition sur son exemple personnel et son idée du foyer : une famille dans une maison avec jardin.

J’ai noté quelques conseils mais je n’aurai pas de composteur et je n’irai pas faire mes courses avec mes bocaux.  

 
Une bonne définition mais ne pas à prendre au pied de la lettre ! 

 

Note : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Chronique, Lecture

LECTURE : « Nuits d’enfer au paradis »

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le recueil de nouvelles fantastiques Nuits d’enfer au paradis. 

C’est un recueil de nouvelles rédigées par des auteurs américains. Il a été publié lors du phénomène « vampire » suite à la publication des romans de Stephenie Meyer de la saga Twilight

Ces auteurs se sont rassemblés autour du thème du bal de promo aux USA. 

Mise en page :

Auteurs : Stephenie MEYER, Meg CABOT, Lauren MYRACLE, Kim HARRISON et Michele JAFFE, américains
Titre : Nuits d’enfer au paradis
Date de l’édition : 2008
Nombre de tomes : 1/1
Nombre de pages : 357 p.
Edition : Hachette / Back Moon
Dates de lecture : 08 – 19 mars 2017 (Bilan lecture du mois de mars 2017)
Genre / Thèmes : Narratif, nouvelles, fantastique, young-adult

Résumé : Quelle fille n’a jamais rêvé d’être la reine du bal de fin d’année ? Une robe vaporeuse, un cavalier élégant et amoureux, une musique entêtante… Les histoires de ce recueil réunissent des héroïnes qui ont tout pour accéder au podium. Malheureusement, c’est sans compter sur les vampires, démons et autres morts-vivants qui s’invitent à la fête… Alors, prêtes à danser avec le Diable ?Vous retrouverez :

  • S. Meyer, « L’Enfer sur Terre » (p. 7-69)
  • M. Cabot, « La fille de l’Exterminateur » (p. 71-125)
  • L. Myracle, « Le Bouquet » (p. 127-177)
  • K. Harrison, « Madison Avery et l’Ange des Ténèbres » (p. 179-256)
  • M. Jaffe, « Baisers Divins » (p. 257-358)

Mon avis : 

C’est une relecture. 

J’ai lu ce roman en 2009. J’aime l’univers fantastique young-adult donc je souhaitais lire et relire ces nouvelles.

Les avantages du format nouvelle sont une histoire courte et la découverte d’auteurs.

Ce livre a été écrit suite à la publication des romans de Stephenie Meyer. Les éditeurs en ont joué pour faire la promotion publicitaire. 

C’est un recueil de nouvelles par des auteurs américains en vogue. Ils se sont réunis autour d’un même thème et ils ont écrit des romances adolescentes fantastiques. 

Bien que j’aime le genre young-adult, j’ai trouvé en général que l’on a le côté adolescent « niant-niant » et ce sont des romances adolescentes clichées. 

Je n’ai eu aucune nouvelle coup de coeur. Les nouvelles sont de qualité différente et variable selon l’auteur. Les nouvelles ont un nombre de pages différentes. Je reste mitigé sur l’ensemble de ces nouvelles.On a plusieurs créatures fantastiques : les anges, les démons, le super héros, l’exterminateur, la voyante et les zombies. On change de créatures habituelles !

Celles que j’ai bien aimé mais je suis mitigée : 

  • S. Meyer, « L’Enfer sur Terre » : le début a été difficile mais le milieu et la fin sont mieux ; 
  • M. Cabot, « La fille de l’Exterminateur » : ma préférée mais elle a été trop rapide et j’attend presque une suite ; 
Celles que je n’ai pas aimé : 
  • L. Myracle, « Le Bouquet » : grosse déception à cause des problèmes d’adolescents exagérés ; 
  • K. Harrison, « Madison Avery et l’Ange des Ténèbres » : bonne idée de base mais il y a des anecdotes développées non permanentes ; 
  • M. Jaffe, « Baisers Divins » : un peu hors thème et je l’ai lu en diagonal. 
Résultat :  déception de manière générale car on a des clichés adolescents et les éléments fantastiques ne sont pas assez poussés !
 
Le thème commun est le bal de promo :  le thème est très souvent respecté. 

 

 
DECEPTION malgré une relecture ! 

 

Note : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies