Chronique, Lecture

LECTURE : « Blanches ténèbres » de Géraldine MCCAUGHREAN

Bonjour les passionnés de lecture,
Je vous présente mon avis sur le roman Blanche ténèbres de Géraldine McCAUGHREAN. 

Je vous recommande ce roman pour le Cold Winter Challenge 2017 ! J’ai sélectionné ce livre pour le thème « Hiver » du Athéna’s book club
Auteur : Geraldine McCAUGHREAN
Titre : Blanches ténèbres
Tome : 1/1
Date de publication : 2010
Nombre de pages : 414 pages
Edition : Bayard Jeunesse / Millézime
Prix : 13,50€
 


Format lu : Livre papier, grand format 

Genre / Thèmes : Narratif, roman, jeunesse

Résumé :  Après le décès de son père, Sym part avec son oncle Victor au pôle Sud, en Antarctique – le rêve de sa vie ! Sur place, la jeune fille se passionne pour le mystérieux « trou de Sommes » dont lui a parlé son oncle et qu’il s’est mis entête de retrouver. Ce serait la plus grande découverte du siècle. Par ce trou, on accéderait à d’autres mondes habités par des  » intra-terrestres « … Seulement, dans cette « obscurité blanche » constante, les conditions de vie s’avèrent difficiles. Au fur et à mesure que les jours passent, Sym se rend compte qu’elle est manipulée depuis le début par son oncle, diabolique et illuminé… Une histoire fantastique où les personnages révèlent leur vrai visage lors des épreuves qu’ils endurent, et une étrange histoire d’amour.
Dates de lecture : 01 – 11 décembre 2017 (Bilan lecture de décembre 2017)

Mon avis :

J’ai acheté ce livre en septembre 2017 et je voulais le lire justement à la période du challenge Cold Winter car sa couverture et son résumé rentre parfaitement à un thème de ce challenge hivernal. 

C’est une véritable découverte : à la fois de l’autrice et du sujet des expéditions scientifiques en Antarctique. 

 
On suit le personnage de 14 ans de Sym/Symone. Elle est passionnée par les expéditions vers les Pôles. C’est le cliché de l’adolescente introvertie avec peu d’estime d’elle-même et entourée de relations toxiques. Elle vit avec sa mère et son père est mort. Elle est très proche du meilleur ami de son défunt père Victor (qu’elle surnomme « oncle »). Elle est atteinte d’handicap auditif : elle est « légèrement » sourde.Ce que j’attendais de cette lecture est un voyage en Antarctique : une destination mytère et inédite. Je fus agréablement surprise que l’autrice nous parle d’explorateurs, de scientifiques travaillant sur des expéditions aux Pôles. Je n’ai personnellement aucune connaissance en la matière donc j’ai trouvé original d’en parler dans un roman adressé à la jeunesse adolescente. 

Ce qui m’a déplu dès le départ est que Sym entretient des relations ambigües et malsaines avec « son oncle » Victor et son ami imaginaire ex-explorateur Titus. Il y a une sorte de triangle malsain autour de Sym avec son oncle, Titus et un amoureux au Pôle Sud.

Quand j’ai commencé ce livre, je pensais retrouver un élément fantastique cependant j’ai découvert au fur et à mesure de ma lecture qu’il n’y avait pas de créatures fantastiques et que ce n’était pas une réécriture de contes. L’élément fantastique est les nombreux dialogues imaginaires entre Sym et Titus. 

J’ai aimé que l’autrice distingue les passages de dialogue imaginaire en italique et la correspondance de Sym en écriture manuscrite par rapport à la mise en page traditionnelle du roman.

On a beaucoup de références à des expéditions scientifiques ou des chercheurs ainsi que sur des romans classiques ou contemporains. Il y a quelques notes en bas de page pour aider le lecteur.

Par le résumé, on sait que Sym va aller en Antarctique cependant on ne sait pas comment et par quel prétexte une jeune fille de 14 ans va s’y rendre. Les explications sont assez floues pour Sym et pour nous. Elle se doute que c’est bizarre mais elle y va car elle veut vivre son rêve. En tant que lectrice avertie, j’ai vu rapidement les incohérences et les raccourcis de l’autrice. C’est pour moi, une déception car il y a beaucoup trop d’éléments irréalistes non contrôlés et j’ai vu beaucoup trop vite certaines péripéties. 

Un des éléments qui m’a gêné est le voyage « imprévu » vers le Pôle Sud trop peu développé. On a un itinéraire très rapide allant de Paris à l’Antarctique. Certes, le lecteur veut arriver en Antarctique mais l’autrice traite ce thème de façon contemporaine et non fantastique donc j’attendais du réalisme ! 

Les actions avant l’intrigue au Pôle sont très rapides car on arrive à cette destination fascinante et dangereuse dès la page 79.

Le reste du livre se déroule en Antarctique. Cette destination est très mystérieuse pour le lecteur mais ce n’est pas réellement le cas pour Sym qui appréhende le danger, car elle a lu beaucoup d’ouvrages sur cette partie du globe.

J’espérais en arrivant au Pôle Sud que les actions s’enchaîneraient de manière plus claire et fluide. L’autrice a peut-être trop travaillé sur l’ambiance ou le suspens, les interrogations de Sym, ces dialogues imaginaires et cela a entraîné beaucoup de longueurs. A contrario, certains passages intéressants sont très vite baclés et s’ils avaient été plus développés, ils auraient apporté plus de réalisme.

Ce livre est inclassable dans un genre défini ! On est certes sur un roman jeunesse contemporain mais je n’arrive pas à l’attribuer aux sous-genres fantastique avec la place importante de Titus ou aventure car Sym vit une véritable épopée en Antarctique. En rédigeant cette chronique, je qualifierai ce roman jeunesse appartenant au genre aventure. 

Je n’ai pas apprécié la personnalité de Sym. Bien qu’elle ne soit âgée que de 14 ans, elle subit les actions malgré le fait qu’elle se doute que ce n’est pas bien. De ce fait, j’ai vécu ses épreuves de manière détachée. Les révélations finales ont été brutales pour Sym mais elles sont à la fois trop rapides, peu développées et quelqu’unes irréalistes. L’autrice nous offre un épilogue sur la vie de Titus donc on reste sur une fin ouverte sur les survivants. 

Je suis déçue par ce roman car il y avait beaucoup de potentiel dans l’intrigue : le voyage en Antarctique, une recherche scientifique, les trahisons …

Malgré ma déception, il y avait des éléments intéressants à développer : la correspondance de Sym à ses amies, l’itinéraire du voyage vers le Pôle Sud, le chemin de retour suite à cette expédition …C’est un one-shot, cependant on a peu d’éléments de réponses. L’autrice aurait dû nous faire un épilogue sur l’avenir des survivants. 

Malgré les bonnes intentions de l’autrice, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop de longueurs et de questions en suspens. Je ne le recommande pas et je ne le relierai pas. 

 

Déception mais découverte de l’Antarctique ! 

Note :

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.

 

Publicités
Chronique, Lecture

LECTURE : « 1001 secrets pour rayonner de santé » d’Esme FLOYD

Bonjour les passionnés de lecture,
Je vous présente mon avis sur ce cahier contenant 1001 secrets pour rayonner de santé d’Esme FLOYD et illustré par Kerrie Hess.

J’ai également lu un autre livre du même sur la beauté : 1001 secrets pour être la plus belle

Auteur : Esme FLOYD
Titre : 1001 secrets pour rayonner de santé
Tome : 1/1
Date de publication : 2014
Nombre de pages : 144 pages
Edition : Marabout
Prix : 7,99€


Format lu : Livre papier, livre souple 

Genre / Thèmes : Argumentatif, manuel, développement personnel, pratique, lifestyle

Résumé :  Les détails qui changent tout pour être en forme et décupler votre énergie. S’appuyant sur les dernières recherches de la médecine, ce livre vous aidera à faire les petits changements qui vont améliorer durablement votre santé et votre forme. Il vous propose des remèdes simples et naturels face aux petits soucis et de nombreux conseils de prévention pour renforcer votre santé : de la nutrition au sport en passant par le bien-être physique et moral. Avec une attention particulière aux âges de la femme, de l’acné adolescente aux bouffées de chaleur de la ménopause. Un index complet et des chapitres thématiques : nutrition et régime, bien-être, maladies et astuces santé, questions de femmes, soin du corps, stress et anti-stress, mode de vie.
Dates de lecture : 11 décembre 2017 (Bilan lecture de décembre 2017)

Mon avis :

J’aime toujours en savoir plus sur la santé : les choses à faire pour être mieux ! 
 
La mise en page est originale car les conseils sont littéralement numérotés. On a véritablement 1001 conseils avec un petit texte explicatif en quelques lignes.  
 
Les thèmes traités sur la santé sont : 
  • régime 
  • nutrition : alimentation 
  • aromathérapie 
  • posture
  • sport
  • maladie
  • soin du corps
  • psychologie du corps 
  • mode de vie
C’est un livre avec des conseils dits de grand-mère et/ou « naturels ». 
Ce manuel donne des conseils pratiques, médicaux et de développement personnel. 
 
Je pense que ce livre est adressé à un public féminin par les conseils féminins et par les illustrations stylisées. 
 
C’est un sujet qui m’intéresse dans la vie de tous les jours donc je connaissais pas mal de ces conseils. Mais j’ai révisé certaine notion, comme boire beaucoup d’eau, faire des activités sportives non traumatisantes pour son corps … ET j’en ai appris quelqu’uns : dormir a de nombreux santés et des aliments sont à privilégier …Bien que l’autrice a la contrainte du nombre de conseils, j’ai trouvé que certains conseils pouvaient être regrouper et à cause de ces conseils redondants, le découpage thématique étaient parfois maladroit.

 

Bonne lecture pour avoir des conseils sur la santé ! 

Note :

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelio
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.

 

Chronique, Lecture

LECTURE : « 1001 secrets pour être la plus belle » d’Esme FLOYD

Bonjour les passionnés de lecture,
Je vous présente mon avis sur ce cahier contenant 1001 secrets pour être la plus belle d’Esme FLOYD et illustré par Kerrie Hess.

J’ai également lu un autre livre du même sur la beauté : 1001 secrets pour rayonner de santé

Auteur : Esme FLOYD
Titre : 1001 secrets pour être la plus belle
Tome : 1/1
Date de publication : 2014
Nombre de pages : 143 pages
Edition : Marabout
Prix : 7,99€ 


Format lu : Livre papier, souple

Genre / Thèmes : Argumentatif, manuel, développement personnel, pratique, lifestyle

Résumé :  Des remèdes efficaces aux soucis de beauté et des conseils complets, de la pose de l’eye-liner aux astuces pour garder une peau jeune ou bronzer sans brûler. Des trucs simples et rapides pour mettre en valeur vos qualités et camoufler vos défauts, avec des techniques qui vous éviteront les catastrophes : épilation des sourcils, boutons à cacher, mise en valeur des chevelures chétives… Tous les secrets des make-up artists et des professionnels de la beauté.
Dates de lecture : 22 – 29 octobre 2017 (Bilan lecture d’octobre 2017)
 

Mon avis : 

J’aime beaucoup le format et la mise en page de ce livre. J’aime prendre soin de moi donc j’aime lire et apprendre des choses pour mieux vivre, mieux consommer et en savoir plus sur la santé. 
 
La mise en page est originale car les conseils sont littéralement numérotés. On a véritablement 1001 conseils avec un petit texte explicatif en quelques lignes.  
 
Les thèmes traités sur la beauté sont : 
  • soins de la peau
  • visage
  • cheveux 
  • beauté du corps
  • beauté « naturelle »
  • beauté lors d’occasions spéciales
C’est un livre avec des conseils dits de grand-mère et/ou « naturels ». 

J’ai aimé car Esme Floyd parle de la composition des produits esthéthiques et elle définit certains antioxydants et vitamines indispensables à notre santé. 

Ce livre est clairement adressé à un public féminin ! Mais les bienfaits sur la santé et pour son corps peuvent intéresser autant les femmes que les hommes. 

 
C’est un joli livre de développement personnel. La question de la beauté et du bien-être m’intéresse donc ce fut une lecture agréable car j’ai appris certains éléments sur les antioxydants et certains conseils peuvent être appliquer de façon quotidienne.L’autrice donne des conseils de manière synthétique, bienveillante et sans apriori sur notre mode de vie. A appliquer à notre façon de vivre !  

 

Bonne lecture pour en savoir plus sur la beauté! 

Note :

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : Livraddict
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.

 

Chronique, Lecture

LECTURE : « Thésée et le minotaure » de Luc FERRY

Bonjour les passionnés de lectures,

Je vous présente mon avis sur la bande dessinée Thésée et le minotaure dirigée par Luc FERRY. 

Ce volume fait partie de la série « La sagesse des mythes ». 
Auteur : Luc FERRY
Dessinateurs : Clotilde BRUNEAU et Mauro de LUCA 
Titre : Prométhée et la boîte de Pandore
Tome : 1/1
Date de publication : 2017
Nombre de pages : 56 pages
Edition : France Loisirs
Prix : 14,50€


Format lu : Livre papier, grand format, hard-back

Genre / Thèmes : Graphique, bd, mythologie


Résumé :  Au royaume de Trézène, le jeune, beau et brillant Thésée apprend qu’il n’est pas que le fils de Poséidon, mais aussi celui d’Égée, souverain d’Athènes. Alors qu’il se rend à pied à la cité mythique, il terrasse en chemin une multitude de monstres, devenant une légende avant même d’atteindre son but. Mais lorsqu’il rencontre enfin son père, il découvre que celui-ci est la proie d’un odieux chantage. Tous les neuf ans, Minos, roi de Crète, exige d’Égée un sacrifice pour lui épargner la colère de Zeus : sept jeunes hommes et sept jeunes filles doivent être jetés en pâture au Minotaure au cœur du Labyrinthe. Pour y mettre un terme, Thésée est prêt à affronter la redoutable créature. Son plus grand défi l’attend…

Dates de lecture : 03 novembre 2017 (Bilan lecture de novembre 2017)

Mise en page :
Source photo : http://www.glenatbd.com/bd/promethee-et-la-boite-de-pandore-9782344001646.htm
 

Mon avis : 

Je suis passionnée par la mythologie et en particulier la mythologie grecque ! 
 
Cette bande dessinée fait partie d’une série de bande dessinée dirigé par Luc Ferry. Les dessinateurs changeront de tome en tome mais chaque histoire est dirigée par Luc Ferry. Le but de cette saga bd est de reprendre les mythes et les faits historiques de la société grecque sous la forme d’une bande dessinée. 
 
J’aime beaucoup le graphisme de ce volume. Chaque volume de cette saga respectera la charte graphique ! C’est un très bel objet-livre ! 
 
Dans ce volume, nous sommes aux côtés du futur héros Thésée dont on découvre l’épisode du Minotaure. 
Ces mythes sont très bien résumés : la jeunesse de Thésée, son voyage vers Athènes, Egée et le minotaure de Minos, sa rencontre avec Andromaque, son fils Hippolyte et sa femme Persée. Selon moi, il faut avoir quelques notions sur les mythes grecs pour comprendre le lien entre les personnages … A travers ce volume, on voit clairement que plusieurs mythes sont liés entre eux. 
 
Dans cette bande dessinée, on est sous le point de vue d’un humain. 
 
Dans ce volume, nous avons quelques pages annexes permettant d’aller plus loin : une explication sur l’importance de ce mythe, sur l’enfance de Thésée, sur la naissance des enfants des dieux, sur l’épisode d’Hippolyte et Phèdre. 
 
C’est une bande dessinée coup de coeur car j’ai tout aimé ! Je compte collectionner toutes les publications de cette série de bandes dessinées pour redécouvrir chaque mythe ! 
 
Je vous recommande cette bande dessinée si vous aimez la mythologie grecque ! Cette série de bds est parfaite pour le mois consacré à la mythologie du Athéna’s book club
Coup de coeur pour le thème et le dessin ! 

Note :

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.

 

Chronique, Lecture

LECTURE : « Prométhée et la boîte de Pandore » de Luc FERRY

Bonjour les passionnés de lecture,
Je vous présente mon avis sur la bande dessinée Prométhée et la boîte de Pandore dirigée par Luc FERRY. 

Auteur : Luc FERRY
Dessinateurs : Clotilde BRUNEAU et Giuseppe BAIGUERA 
Titre : Prométhée et la boîte de Pandore
Tome : 1/1
Date de publication : 2017
Nombre de pages : 56 pages
Edition : France Loisirs
Prix : 14,50€


Format lu : Livre papier, grand format, hard-back 

Genre / Thèmes : Graphique, bd, mythologie

Résumé :  Olympe. La guerre contre les Titans vient de s’achever. Mais l’euphorie de la victoire laisse vite place à l’ennui, et les dieux ont besoin de se trouver une nouvelle occupation. Aussi Zeus a l’idée d’une source de divertissement infinie, en constante évolution : la vie ! Il charge le Titan Prométhée de sa conception en créant l’harmonie sur ce nouveau monde à sa disposition.
Mais très vite, Prométhée imagine une espèce qui dépasserait toutes les autres. Une espèce à qui il donnerait un pouvoir rivalisant avec celui des dieux. Quitte à s’attirer les foudres de Zeus…
Symbole de l’apport de la connaissance aux hommes, Prométhée est l’un des mythes fondateurs de la civilisation européenne, et probablement celui dont on retrouve le plus de versions équivalentes chez les autres peuples. Il semblait inévitable qu’il inaugure cette collection des grands mythes grecs en bande dessinée.
Dates de lecture : 28 octobre 2017 (Bilan lecture de septembre 2017) 

Mise en page :

Source photo : http://www.glenatbd.com/bd/promethee-et-la-boite-de-pandore-9782344001646.htm
Source photo : https://livre.fnac.com/a9712462/Luc-Ferry-Promethee-et-la-boite-de-Pandore

Mon avis :

Je suis passionnée par la mythologie et en particulier la mythologie grecque ! 
 
Cette bande dessinée fait partie d’une série de bande dessinée dirigé par Luc Ferry. Les dessinateurs changeront de tome en tome mais chaque histoire est dirigée par Luc Ferry. Le but de cette saga bd est de reprendre les mythes et les faits historiques de la société grecque sous la forme d’une bande dessinée. 
 
J’aime beaucoup le graphisme de ce volume. Chaque volume de cette saga respectera la charte graphique ! C’est un très bel objet-livre ! 
 
Dans ce volume, nous sommes aux côtés du titan Prométhée et de son frère titan Epiméthée dont Pandore est envoyée par les dieux olympiens pour séduire ce dernier pour se venger de son frère. 
Ces mythes sont très bien résumés : la création des hommes et des animaux pour plaire aux dieux, les vols de Prométhée,  le sort de Prométhée, la naissance de Pandore par les dieux, la mission de Pandore et la libération de Prométhée. Selon moi, il faut avoir quelques notions sur les mythes grecs pour comprendre la différence entre les dieux et les titans, les conséquences du vol de Prométhée et le destin des hommes …
 
Dans cette bande dessinée, on est sous le point de vue des deux titans. 
 
A travers ce volume, on voit clairement que plusieurs mythes sont liés entre eux. On constate également que le mythe façonne l’histoire des hommes. 
 
Dans ce volume, nous avons quelques pages annexes permettant d’aller plus loin : une explication sur l’importance de ce mythe, le mythe vu d’après Platon et une version par Hésiode. 
 
C’est une bande dessinée coup de coeur car j’ai tout aimé ! Je compte collectionner toutes les publications de cette série de bandes dessinées pour redécouvrir chaque mythe ! 
 
Je vous recommande cette bande dessinée si vous aimez la mythologie grecque
Coup de coeur pour le thème et le dessin ! 

Note :

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.

 

Chronique, Lecture

LECTURE : « Orgueil et Préjugés » (manga) adapté du roman original de Jane AUSTEN

Bonjour les passionnés de lectures,
Je vous présente mon avis sur l’adaptation manga de l’oeuvre classique Orgueil et préjugés de Jane AUSTEN par l’autrice américaine Stacy KING et la dessinatrice chinoise Po TSE. 

Auteurs : Jane AUSTEN, anglaise (1775-1817) et Stacy KING, américaine
Dessinateur : Po TSE, chinoise
Titre : Orgueil et préjugés
Tome : 1/1
Date de publication : 2016
Nombre de pages : 367 pages
Edition : Editions Soleil / Soleil manga
Prix : 14,99€ 


Format lu : Livre papier, grand format, manga

Genre / Thèmes : Graphique, manga, classique

Résumé :  Adaptation graphique du célèbre Orgueil et Préjugés de Jane Austen. 
Dates de lecture : 29 septembre – 13 octobre 2017 (Bilan lecture du mois d’octobre 2017)

Mise en page :

 
 
Source photos : http://www.soleilprod.com/manga/previews/orgueil-et-prejuges.html

Mon avis : 

J’aime beaucoup l’oeuvre classique de Jane Austen donc je ne pouvais qu’aimer son adaptation graphique en manga. 

Cependant, cela n’a pas été le cas pour la réécriture de Seth Grahame-Smith avec Orgueil et Préjugés et ZombiesCela fait plusieurs mois que j’ai lutté avant de l’acheter mais je fais une collection des livres sur l’Oeuvre de Jane Austen. 

Pour lire ce manga, vous pouvez le lire sans avoir lu le roman original ! De même, vous pouvez lire ce manga en connaissant l’intrigue soit grâce au roman ou aux adaptations cinématographiques.

Ce manga est dessiné et écrit dans le sens occidental (gauche à droite). J’ai beaucoup aimé le dessin.

Les dessins reprennent les codes des mangas avec des personnages sont très expressifs. L’histoire du roman de Jane Austen est bien respecté.

Ce manga est le produit d’une collaboration de deux fans de cette oeuvre et elles ont respecté l’âme du roman classique. 
Ce manga reprend de très nombreux éléments de l’oeuvre originale  mais il y a quelques changements sans dénaturer l’intrigue principale. Ce manga est un one-shot avec plus de 360 pages. 

Contrairement à l’étiquette des XVIIIe et XIXe siècles, les expressions des personnages sont très expressives. Cela est propre aux normes des mangas mais cela n’est pas réaliste à l’époque de l’histoire.

Le manga a ajouté un épilogue. Cela rentre dans la continuité de l’intrigue mais cet épilogue n’est pas présent dans le roman original !

Bien sûr pour les puristes, ce manga peut présenter de « nombreux » défauts mais selon moi, l’exercice est très bien réussi.
Ce manga permet d’appréhender de manière graphique une oeuvre classique de la littérature anglaise.

Je recommande ce manga à tous ! 
En particulier, si vous n’avez jamais lu une oeuvre de Jane Austen vous pourrez découvrir un de ses romans sans avoir la complexité du langage classique. 

 

Une bonne adaptation graphique de l’Oeuvre originale pour les fans ou les novices ! 

Note :

 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode

Je vous ai donné mon avis en vidéo : 

Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.

 

Chronique, Lecture, Lecture saga

LECTURE : « Elvira Time saison 1 : Dead Time » de Mathieu GUIBE

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le premier tome de la saga Elvira Time de Mathieu Guibé :  Dead Time.  

 
Auteur : Mathieu GUIBÉ, français
Illustratrice : Elodie MARZE
Saga : Elvira Time
Titre : Dead Time
Nombre de tomes : 1/4?
Date de l’édition : 2014
Edition : Editions du Chat Noir
Nombre de pages : 193 p.


Format lu : Livre papier, grand format, intégrale de la saison 1

Genre / Thèmes : Narratif, roman, fantastique

Résumé :  L’existence des vampires n’est plus un secret pour personne. Alors que le tout Hollywood les décrit comme les amants du siècle, notre bon vieux gouvernement des États-Unis a tranché. Chaque rejeton aux dents longues se verra proposer un choix : se référencer auprès des autorités et survivre comme un animal en cage ou rester libre et se faire traquer par des chasseurs de primes rémunérés par l’état. Perso, je préfère la deuxième solution. C’est beaucoup plus lucratif pour mes finances depuis que j’ai hérité de l’entreprise familiale. Le problème, c’est qu’à 17 ans, je suis encore enchainée au lycée et je dois concilier cours de math et exécutions sommaires. D’aucuns diront que j’ai la fâcheuse tendance à ramener plus de boulot au bahut que je ne rapporte de devoirs à la maison. C’est pas faux.
Alors voyez-vous, quand on doit gérer tous ces vampires attirés par le miasme hormonal émanant de mon école et qu’en plus, on s’appelle Elvira, la vie n’est pas simple.
Une ado qui se plaint de son calvaire quotidien ? Rien de neuf à l’horizon, me direz-vous. Mais croyez-moi, je sais garder les pieds sur terre. Ma vie aurait pu être bien pire : j’aurais pu être un de ces monstres et me retrouver du mauvais côté de mon pieu.
 
Dates de lecture : 11 – 25 octobre 2017 (Bilan lecture du mois d’octobre 2017)
 

Mon avis : 

J’ai acheté ce livre lors du Salon des Hallinéales 2017 où j’ai pu rencontré l’auteur et faire dédicacer ce premier tome.

J’avais demandé conseil lors du Salon mais j’ai voulu découvrir les Editions du Chat Noir par l’intermédiaire de ce titre.

Je connaissais le synopsis de ce livre car j’avais entendu les avis d’Eric Things et des Chroniques de l’Imaginerium : ils avaient tous deux parlé d’une sorte de remake de la série TV Buffy contre les vampires. Cela m’avait interpellé ! 

Il y a une galerie des personnages à la fin du livre avec les esquisses de l’illustratrice Elodie Marze. Lors du Salon des Halliénales, j’ai eu la chance que l’on me donne les marque-pages (ci-dessous) représentant les personnages de ce tome 1 :

L’histoire se place dans un ville américaine et dans un futur proche puisque l’existence des vampires a été révélée. On reste cependant dans un univers proche du nôtre car l’auteur utilise des références connues (bds/comics, personnages, personnes, séries). J’ai beaucoup aimé les nombreux clins d’oeil à ces références mais aussi les clins d’oeil de l’histoire dans le livre. 

Comme les avis cités précédemment, nous sommes bien dans une histoire inspirée de la tueuse de Buffy. L’auteur ne s’en cache pas car il y a une préface expliquant ces différentes sources d’inspiration et son travail d’écriture. J’ai beaucoup aimé cette préface car elle m’a permis de connaître le travail de l’auteur et cela m’a donné envie de lire ces autres livres. 

J’ai beaucoup aimé les différents protagonistes de ce premier tome. On découvre d’abord Belinda (la blonde niaise et « moche » mais avec des talents cachés), puis l’héroïne principale Elvira (la tueuse hors-la-loi cynique et solitaire), le mystérieux Jéricho (ami d’enfance d’Elvira dont vous découvrirez pourquoi un mystère plane autour de ce personnage), le geek Ludwig (surdoué de 13 ans en classe de seconde, le cliché du geek par excellence) et enfin Shinta (tueur professionnel de vampires avec un style vestimentaire original, ami d’Elvira venant du Japon)

C’est un roman fantastique avec un humour noir ! Les vampires ne sont pas des enfants de coeur et l’héroïne est une fille badass avec des acolytes « handicapants ». L’auteur a retravaillé les éléments classiques des vampires et des romans du genre mais il en utilise et il insère des éléments propres à ses inspirations et son univers créé.

 J’ai très envie de découvrir la suite de cette saga avec Elvira et ses amis ! Hâte de lire les tomes 2 et 3 ! 

Une bonne lecture pour les fans de Buffy et de la culture geek !  

Note :

 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.

 

Chronique, Lecture

LECTURE : « Amours d’enfer »

Bonjour les passionnés de lecture,
Je vous présente mon avis sur le recueil de nouvelles fantastiques Amours d’enfer. 

C’est un recueil de nouvelles rédigées par des auteurs américains. Il a été publié lors du phénomène « vampire » suite à la publication des romans de Stephenie Meyer de la saga Twilight

Ces auteurs se sont rassemblés autour du thème de l’amour ou le fait de tomber amoureux. Il existe d’autres recueils du même type chez Hachette : Nuits d’enfer au paradis et Liaisons d’enfer au paradis. 

Auteurs : Scott WESTERFIELD, Melissa MARR, Laurie Faria STOLARZ, Justine LARBALESTIER, Gabrielle ZEVIN, américains
Titre : Amours d’enfer
Date de l’édition : 2009
Nombre de tomes : 1/1
Nombre de pages : 254 p.
Edition : Hachette / Black Moon
Dates de lecture : 18 – 29 septembre 2017 (Bilan lecture du mois de septembre 2017)
Genre / Thèmes : Narratif, nouvelles, fantastique, young-adult

Résumé : Tomber amoureuse d’un fantôme, croire aux contes de fées, accepter l’impensable, se révolter contre un monde tout entier, sombrer dans la folie… Que ne ferait-on pas, par amour ! Les héroïnes de ces nouvelles vont tenter leur chance au jeu de la passion, jeu de hasard et jeu dangereux…

Vous retrouverez :
  • S. Westerfield, « Un monde (presque) parfait » (p. 7-62)
  • M. Marr, « Coup de foudre » (p. 63-106)
  • L. F. Stolarz, « Le fantôme de mes rêves » (p. 107-158)
  • J. Larbalestier, « Les liens du sang » (p. 159-208)
  • G. Zevin, « Caprice de fan » (p. 209-255)

Mon avis :

J’ai lu précédemment un autre recueil de nouvelles édité chez les éditions Hachette : « Liaisons d’enfer au paradis ».

J’ai trouvé ce livre en occasion donc j’ai voulu poursuivre ma découverte des auteurs américains young-adult américains et ce type de parution dans le genre fantastique chez les éditions Hachette. Les avantages du format nouvelle sont une histoire courte et la découverte d’auteurs.

Ce livre a été écrit suite à la publication des romans de Stephenie Meyer. Les éditeurs en ont joué pour faire la promotion publicitaire. 

C’est un recueil de nouvelles par des auteurs américains en vogue. Ils se sont réunis autour d’un même thème et ils ont écrit des romances adolescentes fantastiques. 

J’ai beaucoup aimé ce recueil de nouvelles à la différence de « Nuits d’enfer au paradis ».

Les nouvelles sont ancrées dans le genre young-adult imaginaire mais les créatures ou les univers sont originaux. 

La première nouvelle (celle de Scott Westerfield) est dans un univers science-fiction où il n’y a plus entr’autre de maladie. La deuxième (celle de Melissa Marr) traite d’une réécriture d’un mythe écossais. Et d’autres nouvelles sont dans une ambiance de thriller. Dans ce recueil de nouvelles, il y a une plus grande diversité des genres, des styles et des phénomènes imaginaires mis en avant.

L’ensemble des nouvelles m’ont beaucoup plus. Je n’ai pas été gênée par les différents genres, les différents styles d’écritures. 
On a plusieurs faits et créatures dans le grand genre de l’Imaginaire : la science, les selkies, le fantôme, les fées, le vampire. On change à chaque fois d’ambiance et d’univers !

Le thème commun est l’amour :  le thème est large donc les auteurs l’ont bien respecté mais ils y ont apporté des subtilités.

Celles que j’ai aimé et qui m’ont marqué : 

  • S. Marr, « Coup de foudre » : je découvre la légende autour des selkies et une romance pas si simple ; 
  • J. Larbalestrier, « Les liens du sang » : j’étais mal à l’aise au début de ma lecture car on est à notre époque dans un village « coupé du monde moderne avec leurs propres traditions et coutumes » mais l’histoire était poignante et je suis passée du sentiment « je n’aime pas / je suis mal à l’aise des moeurs mises en avant » à « j’aime le tournant que prend l’histoire et je suis bouleversée par sa fin » ; 
  • G. Zevin, « Caprice de fan » : j’ai adoré le retournement de situation et cette fin où l’on ne sait pas qui croire. 
Celles que j’ai aimé : 
  • S. Westerfield, « Un monde (presque) parfait » : un univers science-fiction intéressant. 
Celle que j’ai aimé mais je reste mitigée : 

  • L.F. Stolarz, « Le fantôme de mes rêves » : une intrigue thriller intéressante mais elle bascule malheureusement dans le « cliché de la romance young-adult ». 
Résultat :  une très bonne lecture de manière générale ! 

Suite à cette lecture, je souhaite découvrir d’autres récits de ces auteurs et j’ai également acheté le troisième livre du même type des éditions Hachette : Liaisons d’enfer au paradis. 

 
Un petit coeur pour les univers mis en lumière ! 

Note :

 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies.

 

Chronique, Lecture

LECTURE : « Le cachot de la sorcière » de Joseph DELANEY

Bonjour les passionnés de lecture,
Je vous présente mon avis sur le petit roman ou conte écrit par Joseph DELANEY : Le cachot de la sorcière.  

Auteur : Joseph DELANEY, anglais
Titre : Le cachot de la sorcière
Nombre de tomes : 1/1
Date de l’édition : 2014
Edition : Bayard / Bayard Jeunesse
Nombre de pages : 128 p.


Format lu : Livre papier, semi-poche, illustré et tranche bleue 

Genre / Thèmes : Narratif, roman/conte, fantastique

 

Résumé :  Billy Calder, jeune orphelin de 15 ans, est garde de nuit dans une prison hantée par des fantômes. Un soir, chargé de nourrir un mystérieux prisonnier terrorisant les gardiens, Billy dépose dans sa cellule deux seaux remplis de sang et d’os. Avant qu’il ne puisse ressortir, la porte se referme brusquement, le retenant pris au piège. Billy découvre alors avec terreur le visage du prisonnier.
Dates de lecture : 25 septembre 2017 (Bilan lecture du mois de septembre 2017)

Mon avis :

J’ai trouvé ce livre en état neuf dans un magasin vendant des livres neufs à prix réduit. J’ai profité de cette occasion pour découvrir la plume et l’univers fantastique de Joseph Delaney.

Je connais la réputation de Joseph Delaney par le succès de sa saga L’épouvanteur. Je n’ai jamais lu ces romans fantastiques mais cette série fait partie des livres que je souhaite lire malgré les 13 volumes qui la composent (et une nouvelle saga en cours d’écriture).

Ce livre est un one-shot, une histoire assez courte et illustrée. 

L’histoire est entre le roman et le conte. On est dans un univers fantastique où le personnage principal est un jeune garçon dont le premier emploi est gardien de prison. Attention, ce livre ne fait pas partie de la saga de l’Epouvanteur.

Cette histoire est parfaite si vous souhaiter (vous ou vos enfants) initier à un univers fantastique avec une touche d’horreur et de frisson. Ce petit livre est parfait pour la période d’Halloween ! 

La créature fantastique mise en avant est le fantôme.

La fin est assez énigmatique.

Ce petit livre m’a donné envie de découvrir la saga de Joseph Delaney grâce à l’univers dépeint subtilement puis par l’ambiance fantastique et horrifique et la fin énigmatique.

Une bonne lecture jeunesse pour vous initier à l’horreur fantastique ! 

Note :

 

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies.

 

Chronique, Lecture

LECTURE : « Bullet Révolution » de ELODIE

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le guide du bullet journal proposé par Elodie du site Soho Hana.   

Auteur : ELODIE
Titre : Bullet Révolution
Nombre de tomes : 1/1
Date de l’édition : 2017
Edition : Dunod
Nombre de pages : 192 p.
Résumé :  La blogueuse sur Soho Hana propose d’apprendre à gérer son temps et d’exprimer sa créativité en créant son agenda personnalisé à partir d’un carnet vierge à points. Avec des modèles de pages à remplir.
Dates de lecture : 15-16 octobre 2017 (Bilan lecture du mois d’octobre 2017)

Mon avis :

Avant de commencer ce livre, il faut s’insérer au bullet journal. C’est un « phénomène d’organisation » depuis quelques années maintenant. Enfin en 2017 et en France, il y a quelques parutions qui permettent d’en apprendre plus et d’en faire un avec un livre papier à côté de soi. 

Je parle de « phénomène » car le bullet journal est un système d’organisation par le biais d’un carnet. Cela a pris de plus en plus d’engouement depuis la diffusion de la vidéo du créateur Ryder Carroll en 2013 jusqu’à aujourd’hui.

Ce système de carnet personnalisable a été testé et approuvé par de nombreux utilisateurs dont certains ont créé un blog ou un site web et une chaîne Youtube consacrés à ce système d’organisation. Ils partagent ainsi leur expérience : la méthode de Ryder Carroll, les points positifs, les échecs et les améliorations …

En allant à la librairie, je regardais les nouvelles parutions autour du bullet journal et j’ai découvert ce carnet bleu sur la méthode pour nous aider à faire notre propre Bujo. 

Elodie le présente sur son blog.

Ce fut une bonne lecture dans la même veine que le livre de Julie de Zunzun !


Les éditions Dunod et Elodie nous offre un livre méthodologique et illustré. On a l’impression que l’on a le Bullet journal d’Elodie dans les mains car toutes les pages ont un fond en pointillé agrémenté de petits dessins ou de puces et l’insertion de pages exemples. Le livre prend la forme d’un carnet un peu plus large que le format A5.

J’ai aimé que l’autrice parle de son parcours dans la pratique du Bujo et elle a invité d’autres blogueurs spécialisés dans le Bujo comme Karolina de Journaling Addict, Powa, Audrey d’Ady’s Bullet Journal à expliquer pourquoi elles utilisent le système du Bujo. 

Ce livre présente les bases fondamentales du bullet journal :

  • la méthode de base : la numérotation des pages, l’index, les clés …
  • les collections 
  • le matériel 
  • le glossaire (à la fin du livre)

Tout en nous expliquant la méthode, elle invite le lecteur à le faire de même en même temps avec des passages tutoriels. Contrairement à Julie de Zunzun, Elodie a un style minimaliste. Ces pages sont écrites en noir et la seule décoration est amenée avec un travail « simple » sur la calligraphie.

Il y a de nombreux exemples incorporés dans le texte pour illustrer son propos. 

Dans son livre, Elodie met l’accent sur le côté personnalisable malgré la méthode, sur le questionnement autour du Bujo que l’on souhaite faire et les bienfaits d’adopter le système du bullet journal (d’un point de vue pratique et développement personnel). 

J’ai beaucoup aimé le fait qu’elle souligne le côté questionnement : 

  • faire oui ou non un bullet journal et pourquoi ; 
  • comment le personnaliser pour qu’il nous corresponde au mieux. 

Elle souligne aussi qu’il ne faut pas avoir peur de faire des erreurs et que le Bujo évolue au fil du temps selon vos besoins et votre expérience avec le Bujo. 

L’originalité de ce livre est qu’il y a quelques pages vierges pour essayer pendant environ 1 mois la méthode expliquée et personnaliser ces pages pointillées. Avant d’acheter un carnet, vous pouvez tester si ce système est fait pour vous grâce à ces quelques pages.

Elle cite ses sources d’inspirations.

Je vous recommande de prendre des notes au fur et à mesure et noter les idées de pages …

La question est : est-ce que je conseille ce Bullet Révolution 
Je dis un OUI ! J’ai retrouvé tous les éléments de la méthode de la création du bullet journal avec une manière pédagogique et une façon créative minimaliste. Cependant, quelques éléments de structures auraient méritaient d’être mis avant certaines pages comme les puces et les clés avant les logs (à cause de ce point, il n’a pas eu 5 étoiles). Mais surtout, elle souligne les bienfaits du Bujo. Il est adressé aux novices et ceux qui pratiquent déjà l’art du Bujo !

Un guide complet au style minimaliste !  
 

Note :

Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : Livraddict

Source photo : Pinterest de SohoHana

L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies.