Chronique, Lecture

LECTURE : « Vivre heureux dans un petit espace » de Dominique LOREAU

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur le petit livre de développement personnel sur Vivre heureux dans un petit espace de Dominique LOREAU.

 
C’est un livre au format poche, en hard-back et il y a également une jaquette. 
Il y a une table des matières très précise : les titres des parties, des chapitres et des sous-chapitres. 
A chaque nouveau titre, il y a une citation. 

Mise en page : 

Auteur : Dominique LOREAU, française
Titre : Vivre heureux dans un petit espace. 
A la recherche d’un bonheur simple
Nombre de tomes : 1/1
Date de l’édition : 2016
Edition : Flammarion
Nombre de pages : 286 pages

Auteur : Dominique Loreau est une essayiste française. Elle vit au Japon et elle est imprégnée de cette culture asiatique. Elle est devenue une des papesse sur le développement personnel francophone

Format lu : Livre, hard-back, poche, jaquette

Genre / Thèmes : Argumentatif, essai, lifestyle, développement personnel

Résumé :  Ne sommes-nous pas trop matérialistes ? Avons-nous vraiment « réussi nos vies » parce que nous avons une grande maison ? Le vrai bonheur ne résiderait-il pas dans notre espace intérieur ? Comment vivre pleinement le moment présent sans se soucier des biens matériels ? La vie ne serait-elle pas plus simple si nous nous défaisions de tout ce qui nous encombre ? Après le succès de L’art de la simplicité de L’art de l’essentiel et de L’art de mettre les choses à leur place, c’est une nouvelle façon d’aborder la vie que l’auteur propose dans cet ouvrage : vivre heureux dans un petit espace, c’est accéder au bonheur simple.
 
Dates de lecture : 10-19 juillet 2017 (Bilan lecture du mois de juillet 2017)
Avant de commencer cette chronique, je tiens à souligner que les livres de développement prennent de plus en plus de place dans les librairies et dans nos bibliothèques. Il n’est plus tabou de lire ce genre de livre car il apporte des solutions dans l’organisation de nos vies. J’aime de plus en plus en lire en particulier sur le rangement, la gestion du temps et l’organisation. Vous en verrez de plus en plus sur le blog et la chaîne Youtube. 
 

Mon avis : 

Avant de commencer ce livre, je pense qu’il faut être un jeune adulte ou adulte pour lire ce livre. Il faut avoir un « chez soi » petit ou grand. Je le précise car les propos de l’autrice vous feront réagir et vous feront réfléchir sur votre conception du « chez soi ». Je crois que ce livre traite d’un sujet qui nous parle à tous : se satisfaire de son chez soi.

Je souhaitais lire ce livre car je vis dans « un petit espace » et je me suis rendue compte que j’aimais mon « chez moi » mais je veux toujours plus grand.

Ce livre rentre dans la thématique du minimalisme et il est spécialisé sur l’habitat. 

C’est un livre que je relierai tout au long de ma vie car la conception de son « chez soi » évolue selon les étapes de notre vie.

L’autrice aborde SA conception de l’habitat : les avantages des petites surfaces, le regard des autres et de la société sur l’habitat idéal, le minimalisme, le concept architectural oriental …

C’est un livre de développement personnel donc j’attendais des réponses sur mes questions sur la notion du chez soi et des astuces pour vivre dans une petite surface.

C’est un livre qui m’a révolté à plusieurs reprises mais il m’a fait beaucoup réfléchir sur la vie que je voulais mener et sur mon « chez moi » idéal. 

J‘ai été révolté par certaines idées de l’autrice car ce n’est pas MA conception de la vie. D. Loreau est très influencée par son vécu et sa vie au Japon. Je suis française et européenne donc je n’ai pas le même mode de vie par rapport aux sociétés orientales. C’est un gros point négatif car il est très présent dans son essai.

Elle oublie la notion financière en particulier sur la question de l’achat successif de biens immobiliers et des déménagements.

Elle nous énonce SA notion du couple et de la vie de famille. Je ne partage pas ses idées mais ce qui m’a beaucoup gênée est qu’elle nous les énonce sur le ton de la vérité générale. Je sais que c’est un essai mais l’autrice doit expliquer son point de vue sachant qu’elle va être lue par des lecteurs d’origine et de milieu social différents. 

Bien que je n’adhère pas à certaines de ses idées, certains éléments ont retenu mon attention : la société nous donne une image dictée sur la vie et la maison à avoir, le luxe n’est pas forcément d’avoir beaucoup de mètres carrés ou de meubles, il faut privilégier la qualité de vie que la quantité d’objets, il faut penser à nos vieux jours … 

C’est une déception car je n’ai pas eu assez de conseils et elle a eu tendance à imposer ses idées. 

Malgré cette déception, je souhaite le relire plus tard car la notion de chez soi évolue selon les stades de notre vie. 

Je le recommande à ceux qui souhaite acheter un appartement ou une maison, aux jeunes adultes et aux adultes installés. Je le conseille si vous vous intéressez à la notion de minimalisme dans l’habitat.  

 

Je le conseille pour vous faire réfléchir sur votre conception de chez soi ! 

 

Note : 

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
L’article a été également rédigé sur Blogger Athéna’s hobbies
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s