Chronique, Lecture

LECTURE : « L’histoire de la Bête » de Serena VALENTINO

Bonjour les passionnés de lecture,

Dans le contexte de la sortie du film Disney La Belle et La Bête, je vous présente mon avis sur le roman L’histoire de la Bête de Serena VALENTINO. 

Il semble que ce roman s’inscrit dans une saga intitulé Vilains dont Miroir, miroir de Serena Valentino fait également partie.

Mise en page : 

Auteur : Serena VALENTINO
Titre : L’histoire de la Bête
Date de l’édition : 2017
Edition : Hachette
Nombre de pages : 192 p. 
Dates de lecture : 12 février – 05 mars 2017 (Bilan lecture de mars 2017)
Genre / Thèmes : Narratif, roman, jeunesse, fantasy, réécritures de contes

Résumé : C’est une histoire vieille comme le monde : celle d’un prince cruel transformé en Bête. Et celle d’une belle jeune fille qui surgit dans sa vie. Le monstre est métamorphosé par la compassion de la jeune fille et l’amour qu’il ressent pour elle. Puis ils se marient et ont beaucoup d’enfants. 
Mais comme pour chaque histoire, il y a plusieurs versions. Qu’importe ce que l’on a pu dire ou écrire, une seule question demeure : qu’est-ce qui a changé le prince en la Bête que l’on connaît ?Voici l’une de ces histoires. Une histoire de bêtes, et, bien sûr, de belles. 

Le livre est illustré sur la première de couverture et la quatrième couverture des deux visages. C’est un très beau livre ! 

Les dimensions sont 20 cm de haut et 15,5 cm de large. 

Mon avis : 

La Belle et la Bête de Disney est mon dessin animé préféré. 

Lors de sa sortie en film au ciné en mars 2017, des livres sur La Belle et La Bête ont été publié : c’est le cas du roman de Serena Valentino : L’Histoire de la Bête.



Tout d’abord, il faut connaître le dessin animé de Disney pour comprendre le contexte de ce livre et de l’histoire de ce roman.

Ce n’est pas une réécriture tirée des contes originaux de Madame de Villeneuve ou de Madame Leprince de Beaumont.



L’histoire de ce roman traite non pas du point de vue de la Bête lors du dessin animé mais les causes de sa transformation. C’est ça d’ailleurs le trait de génie de ce roman. Beaucoup se sont attendus au point de vue de la Bête sur l’arrivée de Belle au château.

J’ai beaucoup aimé découvrir l’adolescence de la Bête et ces débuts de jeune homme. On perçoit son caractère d’homme narcissique, imbu de lui-même comme le dénonce le prologue.

Cependant, le prologue du dessin animé ne nous dit pas tout !

L’intrigue de ce roman se déroule avant, pendant la transformation et lors de sa vie en tant que Bête avec Belle. Mais la majorité du roman se déroule durant la période humaine du prince.

En plus des domestiques, on a la présence d’autres personnages liés à la vie du prince : Gaston, l’enchanteresse, Tulipe et les soeurs sorcières.

Cependant, on ne s’attache pas aux personnages de Lumière, Big Ben et Mrs Samovar. Ne soyez pas déçu ! 

C’est un très bon complément du dessin animé ! Il apporte une réelle plus value. Je le relirai avec plaisir !

On peut reprocher que ce roman est tourné vers la jeunesse mais ce fut le propre déjà du dessin animé.

En plus de l’intrigue principale, on a des mentions à d’autres contes. Ces mentions sont très intéressantes. Elles permettent de faire le lien avec les autres tomes en particulier avec la récurrence de certains personnages.

C’est une très belle réécriture du dessin animé !

Je le conseille pour les amoureux du dessin animé de Walt Disney !

 
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Cet article a été également publié sur Blogger Athéna’s hobbies.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s