Chronique, Lecture

LECTURE : « Antigone » de Jean ANOUILH

Bonjour les passionnés de lecture,

Je vous présente mon avis sur ma pièce de théâtre coup de coeur : Antigone de Jean ANOUILH.


Je l’avais lu et étudié au collège et c’était déjà ma pièce préférée ! 

Auteur : Jean ANOUILH (Français)
(1910-1987)
Titre : Antigone
Date de la représentation : 1944
Date de l’édition : 1946
Edition : La Table Ronde
Nombre de pages : 123 pages
Dates de lecture : 8 avril – 9 avril 2015 (Bilan lecture d’avril 2016)
 
Genre / Thèmes : Narratif, théâtre / Contemporain, réécriture
 
Résumé : Antigone est la fille d’Œdipe et de Jocaste, souverains de Thèbes. Après le suicide de Jocaste et l’exil d’Œdipe, les deux frères d’Antigone, Étéocle et Polynice se sont entretués pour le trône de Thèbes. Créon, frère de Jocaste et – à ce titre – nouveau roi, a décidé de n’offrir de sépulture qu’à Étéocle et non à Polynice, qualifié de voyou et de traître. Il avertit par un édit que quiconque osera enterrer le corps du renégat sera puni de mort. Personne n’ose braver l’interdit et le cadavre de Polynice est abandonné à la chaleur et aux charognards. Seule Antigone refuse cette situation. Malgré l’interdiction de son oncle, elle se rend plusieurs fois auprès du corps de son frère et tente de le recouvrir avec de la terre. Ismène, sa sœur, informée de sa décision, refuse de la suivre, craignant sa propre mort. Très vite, Antigone est prise sur le fait par les gardes du roi. Créon est obligé d’appliquer la sentence de mort à Antigone.
Mon avis :

Je l’avais découverte durant le collège dans le cadre de mes cours de français. C’était pour moi une révélation : « Je peux aimer le théâtre ! ». C’est un livre que j’ai souvent relu pour le plaisir. C’était toujours un très bon moment de lecture.

Je l’ai relu récemment grâce à mon challenge « Lire tous ses théâtres ». Vous avez pu déjà lire une brève chronique dans mon deuxième bilan de ce challenge.

Je suis une fille superficielle donc je ne peux pas m’empêcher de vous le concéder : OUI, LA COUVERTURE ET LA COULEUR DU LIVRE SONT HORRIBLES ! 

C’est une réécriture moderne de la pièce éponyme de Sophocle. « Sophocle = tragédie grecque ». La pièce est écrite en prose. Le thème antique n’est pas poussiéreux car l’écriture de Jean Anouilh est moderne. Donc vous pouvez lire cette histoire grâce à cette pièce !

Avant de lire cette pièce, je vous conseille de connaître l’histoire tragique de la famille d’Oedipe pour mieux « apprécier » votre lecture.

J’aime toute la pièce. C’est presque impossible de choisir un passage en particulier. Si je dois vous en conseiller un, c’est le prologue !

Selon moi, Antigone est LA femme forte ! Elle est jeune, petite et c’est une princesse grecque mais elle a des convictions et elle va jusqu’au bout. C’est malheureusement ça qui l’a perd malgré l’amour de ses proches. J’aime beaucoup le couple Antigone et Hémon. Car il représente une des facettes de l’Amour selon moi. Certains diront qu’ils ressemblent à un autre couple d’amoureux tragique.

Malgré la tragédie, on peut relever des passages burlesques grâce aux gardes.

C’est un de mes livres les plus abimés de ma bibliothèque car je l’ai lu et relu et je l’ai souvent prêté. Ce livre est une de mes pépites de ma bibliothèque. 
Je vous conseille cette pièce ! 
Note :
Liens vers mes avis sur les réseaux littéraires : LivraddictBabelioBooknode
Mon avis date de 2016 et l’article a été rédigé dans un premier temps sur Blogger Athéna’s hobbies. Mon avis en 2017 n’a pas changé !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s